75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Iquazù
Iquazù >

Critique du Jeu de société : Iquazù

Avis critique rédigé par Maxime C. le mercredi 23 mai 2018 à 0900

Si Avatar était un jeu de société familial

Depuis la nuit des temps, le peuple des Inax vit en paix au pays des cascades. Mais une menace le guette : de terribles Rhujas errent à travers le pays à la recherche de pierres précieuses qu’ils comptent bien dérober aux Inax. Ces derniers ont donc choisi un lieu difficile d’accès et très dangereux pour cacher leurs pierres précieuses : la falaise masquée par la cascade d’Iquazú. Leur dragon d’eau, Silon, retient la chute d’eau pour que les valeureux Inax puissent descendre en rappel le long de la falaise et y mettre leurs pierres précieuses à l’abri. L’eau bouillonnante ainsi que les dangereux serpents d’eau au pied des chutes devraient tenir les Rhujas à distance.


Si Haba est avant tout reconnu pour ses jeux pour enfants, sa gamme « Soirée Jeux » n’est pas en reste avec Karuba, nominé au Spiel des Jahres 2016, Méduris ou encore Booum ! finaliste à l’As d’Or Jeu de l’année Enfant 2018.

Avant de lire les règles, impossible de ne pas s’attarder sur le matériel. La cascade en 3D attire tout de suite notre attention. Lorsque l’on ajoute les pierres précieuses, les gouttes d’eau et que l’on fait coulisser la cascade, le rendu est de toute beauté ! Une superbe idée pour une matériel de qualité. Pour l’avoir vu en démo au Festival des Jeux de Cannes 2018, je vous confirme que le matériel interpelle et donne vraiment envie d’y jouer.


Iquazu matériel


2 actions : Piocher ou défausser pour placer une pierre précieuse


Iquazú est un jeu de placement dont le but est d’obtenir des majorités en colonne pour obtenir des Points de victoire et en ligne pour obtenir des bonus.

A son tour, le joueur pioche 4 cartes (dans la limite de 12 cartes en main à la fin de son tour) ou place une pierre précieuse. Pour placer une pierre précieuse, le joueur défausse de sa main une ou plusieurs cartes de la couleur de correspondante à l’emplacement choisi. Le nombre de cartes à défausser dépend de la colonne. La première colonne nécessite 1 carte, la deuxième colonne 2 cartes, et ainsi de suite jusqu’à la cinquième colonne visible.


Iquazu Cartes


Après avoir effectué son action, si le joueur à la boîte de goutte d’eau, il en place une sur le premier emplacement disponible de la première colonne. C’est ensuite le tour du joueur suivant. Au début de la partie, c’est le joueur à droite du premier joueur qui a cette boite.

On enchaîne les tours jusqu’à ce que la première colonne visible soit pleine, ce qui déclenche immédiatement un décompte intermédiaire. Tout d’abord, on répartit les points indiqués sur la pierre sous la colonne dans l’ordre de majorité, puis les joueurs majoritaires sur les lignes récupèrent le jeton bonus correspondant. Les égalités sont départagées en faveur des pierres les plus basses sur les colonnes, et les plus à droite pour les lignes. Une fois le décompté terminé, on fait avancer le dragon sur la droite ce qui a pour effet de cacher la colonne remplie, et révèle une nouvelle colonne et ses 5 bonus. Enfin le boite de goutte d’eau est passée au joueur à droite de celui qui la possédait.


Iquazu cascade


La fin de partie est déclenchée lorsque l’on arrive au bout de la cascade avec un décompte final des trois dernières colonnes. Le joueur qui a le plus de points de victoire remporte la partie.


Une cascade plus profonde qu'elle ne paraît


Derrière des règles très simples, se cache un jeu plus profond. La possibilité d’obtenir des majorités à la fois sur les colonnes pour faire des points et sur les lignes pour obtenir des bonus (points, piocher des cartes, rejouer, joker) oblige à bien réfléchir où poser sa gemme. C’est une sorte de puzzle où l’on optimise le bon placement, mais sans se prendre la tête car les tours sont fluides et rapide. Si la première colonne est moins coûteuse (1 carte) que les suivantes et que le gain en point est dans un délai proche, investir sur les colonnes suivantes peut être finalement plus rentable en obtenant un bonus et préparant des majorités pour plus tard. D’autant qu’une pierre précieuse placée sur la cinquième colonne par exemple coûte 5 cartes mais sert pour la majorité de sa ligne pendant 5 décomptes de colonne. Il faut savoir gérer sa main de cartes pour placer des pierres précieuses avec la meilleur rentabilité Points/bonus et à la fois ne pas avoir à utiliser trop d’action pour piocher. Dis comme ça la réflexion tactique peut sembler lourde, et pourtant les tours sont vraiment fluides. L’équilibre simplicité/profondeur tactique est très bien trouvé avec seulement 2 actions possibles et 5 colonnes à gérer à la fois avec une bonne vue d’ensemble.

La mécanique de pose de goutte d’eau est maline. Elle permet de faire avancer le jeu même si les joueurs ne posent que des pierres précieuses sur les colonnes éloignées, et met la pression sur les majorités de la première colonne. Savoir qu’on a une goutte d’eau qui va être placé à la fin de notre tour rentre dans notre réflexion de choix de placement. Cette mécanique est également très bien pensée car elle permet que le jeu ne soit pas rallongé même en jouant à 2 joueurs sans avoir à modifier les règles. A 2 joueurs une goutte est posé un tour sur deux, les décomptes se font donc au même rythme qu’à 3 ou 4 joueurs.

Iquazù repose sur une mécanique de pioche de cartes apportant inévitablement son lot de hasard, mais les emplacements de pierre précieuse étant de seulement 3 couleurs différentes et la possibilité d’utiliser 2 cartes d’une couleur pour en remplacer une autre réduit grandement ce hasard. On le ressent finalement à peine, et c’est un très bon point.

La conclusion de

Iquazú est un très bon de majorité, familial, aux mécaniques simples et efficaces, magnifiquement mis en scène par son matériel. Seulement 2 actions possibles pour des tours rapides et pourtant une profondeur tactique simple à appréhender pour un publique familial et intéressant pour des joueurs confirmés. Encore un bon cru dans la gamme Soirée Jeux Haba.

Que faut-il en retenir ?

  • Un jeu magnifiquement mis en scène
  • Deux majorités à gérer
  • Des tours rapides
  • Aussi bon à 2, 3 et 4 joueurs
  • Le hasard des cartes présent mais pas gênant

Que faut-il oublier ?

  • Rien

Acheter Iquazù en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Iquazù sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+