75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Fairy Tile
Fairy Tile >

Critique du Jeu de société : Fairy Tile

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 19 mars 2018 à 0900

Prends toi pour un frère Grimm !

Iello a sorti ce mois-ci un jeu très joli nommé Fairy Tile, le thème des contes et le look du jeu semblent le destiner plutôt à un jeune public, pourtant il ne fait pas partie de la gamme Loki. Nous avons donc décidé de nous pencher sur son cas.

Le pitch : Dans un royaume aux contrées féeriques vagabondent en quête d'aventures une princesse téméraire, un chevalier dévoué et un effroyable dragon (oui les dragons ont toujours le mauvais rôle dans les histoires, je sais!). Aidez-les à rencontrer leur destin et raconter leurs histoires !

Le matos : Alors là, c'est clairement le point fort du jeu ! 15 tuiles contrées dont trois de départ pour chaque personnage sont superbement illustrées avec différents types de paysages. 36 cartes pages sont également illustrées avec goût, on retrouve un effet vitrail médiéval dans ces illustrations et le dos des cartes est assez chiadé avec un dragon façon enluminure et dorure. Chaque carte regroupe un effet et un texte d'histoire qui sera important en fin de partie. Des aides de jeu format carte sont également fournies (toujours utiles avec les joueurs novices) et 4 jetons en bois et dorure gravée représentent la magie dans le jeu: ils sont particulièrement soignés. Enfin, trois figurines plastiques, prépeintes, en 35 mm, représentent les héros de l'aventure soit la princesse, le chevalier et le dragon. Elles sont très réussies, en particulier le dragon qui est hyper classe, parce qu'on peut être le méchant et avoir la classe, non mais ! Premier constat, le matériel est très beau pour un jeu de cette gamme de prix (entre 20 et 25 euros selon les boutiques).

Comment joue-t-on ? On a nos jolies figurines, nos tuiles et nos cartes, mais comment allons-nous raconter cette histoire ? Chaque joueur va pouvoir déplacer n'importe laquelle des trois figurines, elles n'appartiennent à personne. Les cartes pages vont former le livre de l'histoire qui se trame entre ces trois personnages. Les tuiles vont former le royaume dans lequel se déroule notre histoire.

Les personnages ont chacun une règle de déplacement différente : la princesse peut entre autres se téléporter de château en château (le rêve!) et le dragon vole jusqu'aux extrémités du plateau, le royaume, dans sa ligne de vue. Le chevalier lui fonce de deux cases dans n' importe quelle direction, il n'est pas super finaud mais il est rapide.

A chaque tour, on peut soit développer l'histoire soit passer une page. Si on passe une page (en gros une mission que l'on pense ne pas pouvoir réussir rapidement), on ne fait que cela mais on gagne un jeton magie qui permettra de faire plus tard une action supplémentaire. Si on développe l'histoire, on a le choix entre déplacer un des trois protagonistes ou poser une tuile pour agrandir la contrée. La seule règle de pose des tuiles est que la nouvelle tuile doit être adjacente à au moins deux arêtes contiguës du royaume. Une fois l'action effectuée, on vérifie si la mission décrite sur la page est accomplie ou pas. Si l'objectif est atteint, on lit le morceau d'aventure accompli à haute voix.

Le premier joueur à avoir réaliser tous ses objectifs c'est-à-dire à avoir lu toutes ses pages gagne. Mais le point fort de la fin de partie c'est que si on remet ses cartes objectifs dans l'ordre (un tout petit numéro est inscrit en bas à droite des cartes) on découvre une histoire cohérente avec un début et une fin. C'est le moment préféré des plus jeunes joueurs qui ont du mal avec l'aspect stratégique des placements et objectifs à atteindre mais qui adorent la partie lecture et découverte de l'histoire.

En 20 à 30 minutes, autant d'histoires différentes que de joueurs vont donc être crées avec des rebondissements et péripéties variés. Le jeu très beau est ainsi très immersif, parfois un peu mou mais très agréable. L'effet vitrail des illustrations comme du vernis sélectif de la boite est très réussi. Nous sommes sur du format familial, on s'amuse mais on ne se contre pas beaucoup. Certes parfois vous aviez préparé la rencontre entre le chevalier et le dragon et ce dernier préfère aller squatter le château de la princesse mais les interactions entre joueurs restent conviviales. En gros joueurs, le jeu peut devenir plus stratégique et fourbe mais ils ne sont pas le cœur de cible.

 

La conclusion de

Fairy tile est un superbe jeu familial pour raconter des histoires. Entre pose de tuiles et objectifs à réaliser, la stratégie repose sur les trois figurines aux déplacements variés que tout le monde contrôle. Très attractif par son thème et son matériel pour les plus jeunes, il sera plaisant pour les adultes. Les gros joueurs ne sont pas le coeur de cible mais pourront craquer pour l'esthétique du jeu. Les histoires crées en fin de partie sont agréables à lire et illustrées avec goût. L'objet en lui-même vaut déjà qu'on se penche dessus.

Que faut-il en retenir ?

  • Jeu superbe !
  • Des histoires immersives.
  • Mécanique simple et fluide, niveau de difficulté idéal en famille.

Que faut-il oublier ?

  • Difficile qu'entre enfants pour les premières parties.
  • Un peu mou pour des joueurs experts !

Acheter Fairy Tile en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fairy Tile sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+