75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Karmaka
Karmaka >

Critique du Jeu de cartes : Karmaka

Avis critique rédigé par Maxime C. le vendredi 9 février 2018 à 0900

Vis ma vie de bousier

Après la très bonne surprise récemment avec Konja, on remet ça en jouant à Karmaka un jeu d’Eddy Boxerman et Dave Burke, illustré par Marco Bucci, et distribué en France par les bûcherons de chez Lumberjacks Studio. Avec un thème jamais traité dans un jeu de société à notre connaissance, la réincarnation, et une mécanique qui s’intègre parfaitement dans le thème, Karmaka nous a séduits.

Karmaka contient un plateau, 4 pions, 57 cartes réparties en 3 couleurs, 7 cartes multicolores, 4 cartes Aide de jeu,  et cerise sur le gâteau, un sac et deux cartes pour remplacer le plateau de jeu pour l’emporter partout avec vous. Chaque carte possède une valeur entre 1 et 3 points dans une couleur donnée, et un pouvoir énoncé dans sa partie inférieure. Les cartes pourront être jouées pour leurs points ou pour leur pouvoir mais jamais les deux.

Matériel Karmaka

Le guide de la réincarnation

Dans Karmaka, le but est d’atteindre la transcendance en se réincarnant successivement à travers plusieurs formes de vie, avec comme premier corps celui d'un Bousier. Les étapes de notre évolution sont représentées sur le plateau de jeu, le pion nous rappelant à quelle étape nous sommes, et les numéros indiquant les points à atteindre pour évoluer sur l’échelle karmique.

Au départ chaque joueur à une main de quatre cartes, et deux cartes dans sa pile (pioche personnelle). Devant eux les joueurs auront au cours de la partie chacun trois tas distincts : la pile, les œuvres (carte jouées pour leur point durant la vie en court) et la vie future (cartes face cachées à récupérer en main après une réincarnation).

Un tour consiste à piocher une carte de sa pile (sauf si elle est vide), puis de jouer une carte de sa Main de l’une des trois manières suivantes :
A – La poser face visible dans ses œuvres pour ses points
B – Jouer la carte pour son pouvoir. Cette action à un coût karmique. Le joueur doit offrir la carte à son rival qui peut la garder s’il le souhaite pour sa Vie future, ou la défausse.
C- Poser la carte face cachée sur sa Vie future, pour préparer sa prochaine vie.

Un joueur peut s’abstenir de jouer une carte, mais seulement si sa Pile contient encore des cartes.

règles Karmaka

Le jeu se poursuit dans le sens horaire, mais vient un temps où, au début de son tour, un joueur n’aura de carte ni dans sa pile, ni dans sa main. Au lieu d’effectuer un tour normal, il doit se réincarner. Il marque les points de ses œuvres de la couleur la plus rentable. Le joueur peut également échanger des anneaux karmiques contre des points s’il le souhaite. Si le joueur est parvenu à engranger assez de points pour progresser sur l’échelle karmique, il avance son pion au cran suivant. Dans le cas contraire, le joueur se réincarne au même niveau et reçoit un anneau karmique en compensation.

Un joueur réincarné défausse ses œuvres, prend en main les cartes de sa Vie future, et crée une nouvelle Pile, si il a moins de 6 cartes en main, pour atteindre 6 cartes au total.

Récolter ce que l’on sème.

Dans Karmaka, toutes les actions sont intéressantes. Le dilemme se pose pour chaque carte : La jouer pour sa valeur qui nous permet d'atteindre un palier supplémentaire sur l'échelle karmique, l’utiliser pour son pouvoir en prenant le risque qu’un rival la récupère ou la poser dans sa vie future pour préparer sa prochaine main. Les pouvoirs étant dans l’ensemble plutôt puissant, de nombreux retournements de situation sont à prévoir. Même en préparant au mieux son jeu, impossible d’avoir le contrôle total de sa vie, les actions des adversaires n’étant pas prévisibles. D’autant que tout est attaquable : La vie future, la main et les œuvres par du vol de cartes ou de la défausse, et la pile en rajoutant des cartes pour rallonger la vie d’un rival alors qu’il est prêt pour se réincarner à son tour de jeu.

Test Karmaka

Si Karmaka ne permet pas une maitrise totale, il n’est pas pour autant un jeu dénué de contrôle. D’une part parce que les actions destructrices ne concernent que les cartes rouges, soit un tiers des cartes, et d’autre part car les auteurs ont eu l’excellente idée d’ajouter des Anneaux karmiques. Ces anneaux permettent aux joueurs de compenser le retard qu’ils cumulent en se réincarnant à un même niveau karmique, évitant ainsi que la partie soit interminable. Jouer sur les anneaux peut même être une stratégie pour s’assurer de passer des paliers karmiques, les jetons ne pouvant être contrés par les adversaires.

​Karmaka est au final un jeu vraiment plaisant, fluide et rapide avec des parties toujours de la même durée. Il est difficile de rusher sur l’échelle karmique. Un tour de rush signifiant en général que la vie future n’est pas préparée, synonyme d’une main vide après la réincarnation. Le joueur perd donc du temps à piocher à chaque tour les cartes plutôt que d’avoir accès à un maximum immédiatement.

La conclusion de

Quel plaisir d’avoir une mécanique qui retranscrit parfaitement les sensations de la thématique ! Agir dans sa vie actuelle pour préparer sa vie future. Revivre avec ce que l’on a préparé avant sa réincarnation. Mais aussi avoir l’effet boomerang d’une action jouée de manière égoïste pour améliorer sa vie actuelle ou mettre des bâtons dans les roues des adversaires. Karmaka est un jeu tactique, fluide et vraiment agréable quelle que soit la configuration, même si nous avons une petite préférence pour les parties à deux joueurs qui permettent un peu plus de maîtrise. Additionné à de très belles illustrations et du matériel bonus pour l’emmener partout, nous pouvons que vous conseiller de vous réincarner en bousier et de vous lancer dans une partie !

Que faut-il en retenir ?

  • Une mécanique au service du thème
  • Les anneaux qui permettent de ne jamais avoir trop de retard sur les autres
  • De très belles illustrations
  • Le sac + deux cartes pour remplacer le plateau en voyage
  • Excellent à deux joueurs
  •  

Que faut-il oublier ?

  • De nombreux retournements de situation

Acheter Karmaka en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Karmaka sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+