75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Artémis
Artémis >

Critique du Roman : Artémis

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 29 janvier 2018 à 1400

Fly me to the moon !

Vous avez lu ou vu Seul sur Mars, le roman survivaliste d'Andy Weir et son film éponyme par Ridley Scott avec Matt Damon ? Vous avez aimé ? Alors vous aimerez Artémis, son nouveau roman, où il est question d'une femme cette fois et de la Lune. Et si vous n'avez pas vu ou lu Seul sur Mars et que vous êtes féru de hard science, foncez !

Andy Weir n'est pas un écrivain comme les autres. A quinze ans, il commence à travailler comme programmeur informatique. Cet homme féru de sciences et de technologies arrivent à vous faire aimer une explication sur la fabrication de robots lunaires qui servent de moissonneuse batteuse !

Dans Artémis, j'ai retrouvé avec plaisir l'aspect survivaliste et "do it yourself" de son premier roman. Plein d'ingéniosité, de suspense, ce livre se dévore malgré un vocabulaire scientifique riche et une froideur des émotions déjà présente dans le ton de Seul sur Mars. Plus orienté Science-fiction que Seul sur Mars, mais toujours avec ce côté hard-science qui rend l'histoire très réelle. En effet, le roman n'est pas daté et pourrait se dérouler dans un futur assez proche... Enfin le temps de retourner sur la Lune y construire une cité.

Jasmine "Jazz" Bachara est brillante, intrépide, indépendante, et pourtant, elle mène une vie de misère sur Artémis comme coursière, elle s'est brouillée avec son père et son meilleur ami et n'assure les fins de mois qu'avec de la contrebande terrienne. Nous explorons avec elle les recoins d’Artémis, la première et seule ville lunaire, comment fonctionne cette société de 2000 âmes, et surtout les magouilles qui s'y trament. Tout en profitant d'une gravité bien moins prégnante que sur Terre. Jazz n'est pas une super-héroïne mais comme tout lunaire,elle saute plus haut, plus loin, et court plus vite qu'un Terrien ordinaire, ce qui est propice vous vous en doutez à des scènes d'action mouvementées.

Le roman commence sur un scène palpitante où Jazz risque sa vie hors de la protection de la cité lunaire. En effet, elle rêve de passer le diplôme d'AEV, qui lui permettrait de faire sortir des touristes riches sur le sol lunaire en excursion et d'ainsi gagner de quoi régler ses dettes, et vivre décemment, hors d'un « cercueil », sa minuscule studette, et d’avoir sa propre douche. En quelques pages, on comprend certains éléments scientifiques de la vie lunaire et on s'attache à ce personnage de « loser  »: elle a tout pour réussir mais « foire » tout le temps. Le ton est donné : dynamique, au langage scientifique alternant avec des dialogues francs parfois même crus ! L'histoire est menée tambour battant et sent le scénario de film à plein nez. Je ne serai pas surprise de retrouver Jazz sur un grand écran prochainement.

Jazz va accepter d'un de ces clients de contrebande habituel une mission moins banale, une mission risquée mais hautement rémunérée. Évidemment ça va foirer et les ennuis vont débouler ! Pourtant, le plan est ingénieux, bien réfléchi. Mais cela ne suffit pas et notre héroïne va se retrouver mêler à une intrigue qui la dépasse. Le roman prends alors un côté polar, enquête très bien amené. Des quartiers pauvres aux ouvriers sous payés, aux quartiers huppés remplis de businessmen véreux et politiciens corrompus, Artémis n'a rien à envier aux métropoles terrestres.

J'arrête de dévoiler l'intrigue mais vous serez surpris de découvrir qui a réussi à gagner la course à l'espace au final. Ce roman se lit d'une traite, son héroïne est attachante, et vous ne pourrez le fermer avant la fin. Mention particulière aux plans d'Artémis qui sont proposés en début de roman et aide à se situer dans cette cité lunaire aux plusieurs dômes et multiples niveaux, les rôlistes apprécieront le cadre de jeu potentiel et son aspect huis-clos. A conseiller dès l'adolescence, un roman "à l'ancienne" pour découvrir la science-fiction.

La conclusion de

Artémis est un excellent roman de science-fiction teinté de polar, un page turner lunaire à l'ambiance particulière et au rythme soutenu. Suivez Jazz dans les coursives de la première et unique cité lunaire et découvrez-en les secrets les plus sombres. Pour tous les amateurs de hard science, et pour ceux qui ont aimé Seul sur Mars.

Que faut-il en retenir ?

  • Une cité lunaire que l'on a envie de visiter !
  • L'auteur de Seul sur Mars
  • Une héroïne de science-fiction qui bricole !

Que faut-il oublier ?

  • Une one-shot lu rapidement
  • Un ton froid et scientifique qui peut rebuter certains
  •  

Acheter Artémis en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Artémis sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+