75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Scott Pilgrim vs The World : The Game
Scott Pilgrim vs The World : The Game >

Critique du Jeu Vidéo : Scott Pilgrim vs The World : The Game

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 29 janvier 2017 à 16:29

Pour le coeur pixellisé de Ramona Flowers !

Test de la version PS3

Les adaptations de films sur nos consoles peuvent être réussies ! Plusieurs jeux ont su le prouver depuis la démocratisation du jeu vidéo. Scott Pilgrim en est un parfait exemple.

Les lecteurs avertis auront vite réagis en pensant que cette série de BD est quand même bien plus facilement adaptable en jeu que d'autres. Effectivement, l'œuvre de Bryan Lee O'Malley transpire la culture geek avec des influences directement puisées dans le jeu vidéo. L'adaptation en film poussa donc Ubisoft à produire un titre qui va être un hommage, autant qu'un vrai défouloir, pour les hardcore gamers. C'est le studio chinois de Chengdu qui s'en occupe en étant supervisé par la talentueuse équipe de Montréal (la saga Assassin's Creed notamment...). Le jeu est un beat'em all  en 2D à l'ancienne à première vue mais qui est finalement un peu plus qu'un simple hommage à un type de jeu disparu.

La première fois qu'on voit tourner le jeu, on a l'impression de voir un beat'em all classique de la grande époque des Double Dragon et autres Streets of Rage puisqu'on semble avoir affaire aux mêmes limitations techniques de l'époque. Les développeurs ont donc fait le choix judicieux du pixel art avec des personnages en SD plus proche de la BD originale que de son adaptation au cinéma. Le scrolling 2D horizontal, le look de loubards des ennemis, la palette de couleur choisie, tout concorde pour faire un hommage vibrant aux grands titres du beat'em all de l'époque tout en nous faisant revivre l'épopée de Scott Pilgrim. Ce gentil loser doit vaincre les 7 ex maléfiques de sa prétendante Ramona Flowers afin de pouvoir être son petit ami. Il est aidé dans sa quête par les membres de son groupe de musique, The Sex Bob-Omb. On enchaîne donc les niveaux pour défaire les différents ex un à la fois puisqu'il s'agit évidemment des boss.

Les graphismes du jeu sont donc une véritable madeleine de Mario qui paraissent comme étant limités mais cela n'empêche pas un grand nombre d'ennemis, d'effets et de détails à l'écran avec des environnements toujours différents. De la ville de Toronto enneigée à un temple/restaurant asiatique en passant par une forêt, des plateaux de cinéma ou un inévitable ascenseur, les lieux visités sont variés tout comme les ennemis avec leurs dégaines parfois loufoques. Les personnages sont très bien animés quoiqu'un peu lourd par moments. La musique n'est pas en reste avec une bande-son chiptunes composée avec soin qui est toujours là pour soutenir la fougue à l'écran. Mention spéciale enfin aux différents boss qui sont très bien réalisés rendant leurs combats très intéressants.

Le gameplay s'avère pour sa part plus subtil que les beat'em all d'autant. On se déplace toujours sur différents plans en 2D avec une illusion de profondeur. Il y a un bouton pour les coups de poing, un pour les coups de pied et un dernier pour contrer. Mais le titre propose quelques astuces empruntées aux RPG puisque nos quatre personnages jouables peuvent acquérir de l'expérience, monter en niveau et développé de nouveaux coups et nouvelles capacités. La palette de coup se complexifie apportant un peu de technique même si le jeu ne quitte jamais son aspect défouloir. On peut aussi amasser de l'argent pour améliorer sa vie et ses capacités dans les différents magasins du jeu. Le titre s'avère donc plutôt divertissant seul mais prend toute sa saveur en coopération (locale ou en ligne) jusqu'à 4. On s'amuse vraiment comme à l'époque mais dans un titre plus ambitieux qui tient parfaitement la route en réussissant à faire revivre ce genre si particulier. Evidemment tout n'est pas rose pour Scott et sa bande comme une difficulté très mal dosée sur la fin qui est plutôt frustrante. On peut aussi pester contre des magasins peu clairs (le jeu n'est que en anglais), un manque de checkpoints et un système de continues un peu inutile...

70

Comme l'œuvre originale, ou le film, ce Scott Pilgrim vidéoludique est un véritable plaisir pour tout geek qui se respecte. Une plongée dans un genre un peu disparu réussie avec brio. L'ambiance est parfaitement maîtrisée, le gameplay aussi fun que profond et la convivialité du titre lui donne un charme indéniable.

Critique de publiée le 29 janvier 2017.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr