75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Dark Plagueis
Dark Plagueis >

Critique du Roman : Dark Plagueis

Avis critique rédigé par Bastien L. le samedi 12 novembre 2016 à 18:00

Did you ever hear the tragedy of Darth Plagueis the wise ?

« Un tremblement traversa la planète.
Surgi de la mort, le séisme prit la forme d'une vague puissante qui s'enfonça jusqu'au noyau de la planète et rayonna si haut à travers l'atmosphère sirupeuse que les étoiles en tremblèrent. A l'épicentre du séisme se trouvant Sidious, une main élégante serrée sur le rebord poli d'une imposante baie vitrée. Il était un réservoir sur le point de déborder. La Force était si puissante en lui qu'il redoutait de disparaître en elle à tout jamais. Mais ce moment était moins la fin que le véritable début, attendu depuis longtemps. Ce n'était pas une transformation mais une intensification : un changement gravitationnel. »

Les fans se souviennent surement de cette superbe scène tirée de La Revanche des Sith. Le chancelier Palpatine raconte l'histoire du quasi-immortel Dark Plagueis à un Anakin Skywalker en plein doute... Un mélange d'histoire vraie et de ce que le futur Dark Vador a besoin d’entendre. Et c'est sept ans plus tard que les fans peuvent enfin connaître toute l'histoire de Dark Plagueis, le maître de Dark Sidious...

Un projet ambitieux qui a été confié à l'expérimenté James Luceno qui s'est fait une belle réputation auprès des fans comme étant l'homme réussissant à compléter les films. On lui doit le prologue de La Menace Fantôme, le bon thriller politique Vent de Trahison mais aussi le prologue de l'épisode III, ainsi que son épilogue. Les excellents Le Le Labyrinthe du Mal et Dark Lord, l'ascension de Dark Vador. Sans oublier l'importance de sa conclusion de la saga du Le Nouvel Ordre Jedi avec l'indispensable car très satisfaisant La Force unifiée. Un auteur qui connaît les défis et qui est très apprécié pour ses écrits réussissant toujours à respecter l'œuvre originale de George Lucas tout en intégrant intelligemment l'Univers étendu dans sa globalité. Une prouesse encore une fois réalisée sur ce roman où il semble même se surpasser.

Si vous vous attendiez à une sorte de biographie du Maître Sith, ce n'est pas vraiment le projet du livre qui fait de Palpatine/Dark Sidious un personnage principal aussi important que son maître. L'histoire se concentre autant sur l'un que sur l'autre tant en mettant l'accent sur la formation de Palpatine et la mise en place du Grand Plan, la machination des Sith pour prendre le pouvoir sur la galaxie. Le début nous raconte comment Plagueis terrasse son maître et devient donc le seul Sith de la galaxie à la recherche d'un apprenti. On apprend donc comment Palpatine devient Sith et comment se mettent en place les rouages d'une machination qui dure pendant plusieurs décennies et qui aboutit à la création de l'Empire à la fin de l'Episode III.

La construction du livre est ainsi intéressante puisque James Luceno choisit de raconter son histoire en trois grandes parties qui se concentrent sur plusieurs étapes importantes de la machination des deux Sith. Cela démarre une trentaine d'année avant l'Episode I et la fin du livre raconte des événements parallèle aux films. Dark Plagueis est ainsi une vraie préquelle à la prélogie faisant intervenir énormément de personnages des films de Valorum à Anakin en passant par Padmé, Dooku ou Bails Antilles... Le livre est un vrai bonheur pour les fans tant l'ensemble est vraiment bien fait. Les machinations politiques ne sont jamais barbantes et les efforts de Luceno pour inclure tout l'Univers étendu forcent le respect. Des romans aux comics en passant par les jeux vidéo, les références pullulent et le livre réussit à vraiment synthétiser l'ensemble avec brio.

L'ensemble se lit donc avec un grand plaisir car Luceno a réussit à donner une véritable force (sans mauvais jeu de mot) au personnage de Palpatine de son adolescence à son ascension à la tête de la République. On aurait pu craindre le pire mais ce personnage iconique de la saga en ressort grandit par ce magnifique travail d'auteur. On apprécie d'autant plus son style qui sait prendre son temps sans que l'on s'ennuie jamais dans cet univers si riche. Tout s'enchaîne parfaitement et chaque entrée en scène d'un personnage ou d'un événement rappelant les films est un véritable bonheur. Malgré ses 575 pages, le roman se lit d'une traite avec une véritable ambiance de thriller politique que l'auteur réussit à insuffler par moments. Ces deux comploteurs d'une grande finesse menant une double vie proche du grand monde nous offre un visage plus séduisant et réfléchit du côté obscur que la Force brute d'un Dark Bane ou Dark Vador.

Si le roman n'est donc pas seulement centré sur Dark Plagueis, en apprendre plus sur cet étrange Sith est un des grands points positifs. Grâce à cette histoire, le Sith devient un des personnages les plus important de la prélogie malgré qu'on ne le mentionne que quelques minutes dans un des films. A ce propos on peut quand même regretter que Plagueis ne soit pas si impressionnant que ça et son grand pouvoir légèrement exagérée. On est aussi déçu par le manque d'action dans le roman qui met pourtant en scène des Sith qui affichent trop souvent leur image d'industriels et de politiciens même si cela reste raccord avec les événements des films. Enfin on peut tout de même reprocher au livre une fin précipitée mais on pinaille, c'est un indispensable pour tout fan. Dommaque que le livre soit devenue "Légendes" avec le reboot de l'Univers étendue...

90

Ce Dark Plagueis avait tout du projet casses-gueule comme il existe dans l'univers Star Wars. Mais le travail de James Luceno est excellent et cette grande préquelle de l'épisode I vaut vraiment le coup pour tous les fans. Malgré un sujet où l'auteur ne devait pas avoir de grandes libertés de manœuvre, il s'approprie complètement l'univers et livre une œuvre d'une grande richesse. James Luceno nous donne quand même envie de revisionner toute la prélogie pour prendre la mesure de la machination des Sith. Et ça c'est fort !

Critique de publiée le 12 novembre 2016.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr