75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Tichu >

Critique du Jeu de cartes : Tichu

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 16 février 2015 à 06:06

Le Tichu est une vérité qui doit être partagée...

… et qui, comme l'eau, est essentielle à une vie bien remplie. (Confucius)

Le noble Dragon observe le pitoyable Chien qui essaie de se nourrir en apitoyant son prochain. Les hommes regardent avec attention les gestes du Dragon et du Phénix afin de profiter de leur aide et ainsi vaincre l'adversaire.

Le petit dragon rouge.

Le Tichu intègre la collection Prestige de Filosofia, une gamme réservée aux jeux de cartes. On trouve uniquement dans la boîte des cartes au nombre de 56. On distingue quatre couleurs (jades, épées, pagodes et étoiles) hiérarchisées du 2 à l'As (comme un jeu classique de 52 cartes) auxquelles on ajoute la Dragon, le Phénix, le Chien et le Moineau. Les deux illustrateurs, Chris Quilliams et Philippe Guérin respectent le origines asiatiques de Tichu avec un graphisme adapté.

Le petit livre rouge.

Le Tichu se joue par équipes (2 contre 2) et la première qui atteint 1000 points remporte la partie.

On mélange les cartes et, à tour de rôle, chaque joueur pioche une carte de la pile jusqu'à épuisement. Tous les joueurs auront 14 cartes en main. Ensuite, le joueur qui possède la carte Moineau entame le premier pli. Ce dernier abat une des combinaisons suivantes, une carte seule, une paire (deux cartes identiques), une suite de paire (4-4 / 5-5), un brelan (5-5-5), un full (5-5-5-4-4) ou une suite (8-9-10-valet-dame). Le suivant peut passer son tour OU jouer une combinaison de même type mais de valeur supérieure. Quand tout le monde passe, le dernier à avoir joué une combinaison entame le prochain pli. A tout moment, un joueur peut jouer une Bombe (quatre cartes de même valeur ou une suite de 5 cartes ou plus de même couleur). Le round se termine quand il reste des cartes uniquement à un seul joueur, il les donne à ses adversaires et ses plis reversés au premier à s'être débarrassé de toutes ses cartes. On compte les points (100 points en jeu à chaque manche). Le dragon procure 25 points, le Phénix fait perdre 25 points, les rois marquent 10 points, les 5 et les 10 donnent respectivement 5 et 10 points.

Il existe deux annonces le petit tichu (parier sur le fait de se défausser en premier de toutes ses cartes) et le grand tichu (même contrainte mais on décide après huit cartes reçues sur les quatorze). Les gains sont de 100 et 200 points ou inversement en cas de ratage.

Les quatre cartes spéciales (le moineau, le chien, le phénix, le dragon)

Une Belote ou un Tichu ?

Cette question se pose après l'expérience de Tichu. Ce jeu de cartes, deux contre deux, est redoutable et surtout très addictif. On apprécie sa richesse, la présence non négligeable de la stratégie, de l'anticipation et du bluff. Chaque pli, en cela il ressemble à son voisin européen la Belote (et c'est la seule apparenté), requiert un sens pratique et un questionnement permanent, est-ce judicieux de poser cette carte, de « casser » ma combinaison, d'attendre un moment plus propice, tout en sachant que le risque de tout perdre demeure important. On joue en équipes mais la communication verbale est interdite, impossible de révéler ses cartes à son complice (comme à la Belote). Il faut tenter d'analyser le comportement de son camarade, ne pas l'entraver s'il a fait une annonce (le petit ou le grand tichu), toujours soupeser ses décisions.

Tichu cache une subtilité étonnante avec une mécanique facilement assimilable, il existe réellement huit combinaisons différentes qui possèdent de fortes similitudes avec celles du Poker, et un tour de jeu fluide et sans ambiguïté. Après quelques parties, on « comprend » davantage la quintessence hypnotique de Tichu, et il devient difficile de ne pas le préférer à notre traditionnelle belote tant sa beauté exotique, sa richesse stratégique, son intelligence surpassent son « concurrent ». Avec l'habitude, le hasard se maîtrise, les ouvertures semblent assez nombreuses pour un jeu de cartes, le déroulement d'une manche ne se cantonne pas à un longue ligne droite ennuyeuse, on apprécie cette variété de « coups ». Tichu dont les origines remontent à la nuit des temps n'a pas fini de convertir tant sa qualité flirte avec l'excellence. L'édition Filosofia propose uniquement la règle à quatre joueurs, mais il existe (trouvable ici) des variantes pour trois, six joueurs. Un Tichu à la crème succulent !

90

Tichu est un jeu de cartes millénaire qui se joue en équipes (traditionnellement deux contre deux) d'une incroyable richesse. En quelques règles savantes, Tichu mélange la stratégie, la psychologie, l'entraide, le calcul, l'anticipation et évidemment un chouia d'aléatoire. C'est un enchantement ludique et le seul tort serait de ne pas consacrer quelques heures de sa vie pour y jouer. Un vrai bonheur et un des meilleurs jeux de cartes asiatiques.

Critique de publiée le 16 février 2015.

Que faut-il en retenir ?

  • Le jeu en équipes
  • La profondeur du jeu
  • Un plaisir intact malgré les parties.
  • Les illustrations.

Que faut-il oublier ?

  • Le prix un peu élevé (version filosofia).
  • Pas les règles à trois, six joueurs comme dans la boîte Amigo.

Acheter Tichu en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tichu sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !