75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Space walk > Space walk >

Critique du Jeu de société : Space walk

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 10 novembre 2014 à 15:36

Fais gaffe aux trous noirs !

C'est la folie dans l'espace, la circulation des vaisseaux spatiaux ne cesse de croître et la place manque. Quelques trous noirs se trouvent sur le chemin, alors si on a l'opportunité d'y envoyer quelques carlingues adverses, mieux vaut ne pas hésiter...

Dans l'espace d'une boîte.

Cette nouvelle version de Space walk, initialement sorti en 1999 chez l'éditeur allemand Ravensburger, présente un graphisme particulier, un mélange entre art naïf et contemporain. On apprécie ou pas mais cela infantilise l'ensemble. A l'intérieur, on découvre un plateau de jeu auquel il faudra emboîter quatre piliers en bois. Malheureusement, leur insertion abîme le plateau ce qui est vraiment dommageable et mal pensé de la part de l'éditeur portugais Morapiaf. Ensuite, de simples pions en bois représentent les vaisseaux spatiaux accompagnés d'une quarantaine de cartes. Le tout garde une cohérence graphique et matérielle plutôt positive.

Les règles de circulation dans l'espace.

Le but du jeu est simple, conserver un maximum de ses vaisseaux à la fin de la partie. Le plateau de jeu représente des orbites elliptiques, symbolisées par des cases, parsemées de trous noirs (trous) dans lesquels les vaisseaux disparaissent et se font éliminer. Pendant son tour, un joueur effectue un déplacement normal qui consiste à choisir une case sur laquelle le joueur possède un de ses vaisseaux, et de les avancer tous selon leur nombre et leur taille. Les plus gros avancent en premier, ensuite les moyens et on termine par les plus petits. La distance parcourue dépend du nombre de vaisseaux, le premier avance d'une case, le second de deux cases et ainsi de suite. Dès qu'un vaisseau tombe sur une case Trou noir, il est perdu définitivement. La partie se termine dès qu'un joueur perd son dernier vaisseau. Les autres comptabilisent leurs points en accordant 4 points pour un grand vaisseau, 3 pour un moyen et 1 pour un petit. Le plus fort total l'emporte.

Une variante propose de jouer avec des cartes Déplacement. A son tour, le joueur choisit une de ses neuf cartes Déplacement (déplacement normal, jouer deux déplacements normaux de suite, copier la carte Déplacement du joueur précédent, passer son tour...) et applique son effet.

La nouvelle marche de l'espace.

Space walk profite d'une réédition avec au passage, un « relooking » complet et des aménagements de règles. On note l'apparition judicieuse de carte Déplacement qui renforce le côté tactique car cela oblige les joueurs à une gestion réfléchie de ses actions. On ne peut plus faire exactement ce qu'on le veut, une certaine adaptation et programmation sont dorénavant requises.

Space walk repose sur un principe mécanique simple, qui ressemble énormément à celui de l'Awele, un jeu de semailles traditionnel d'origine africaine. Le déplacement s'inspire grandement de ce grand jeu de stratégie, le nombre de vaisseaux correspond au nombre de cases à parcourir en essaimant sur chaque case traversée un vaisseau. C'est très simple à comprendre et pourtant cela offre des possibilités importantes (certes moins en fin de partie) et des choix nécessitant une petite réflexion en amont.

Les vaisseaux de la version 2014.

Space walk est un jeu d'alliances qui se dénoue aussi rapidement qu'elles se sont nouées. L'agressivité est omniprésente et on s'excuse avec un grand sourire de circonstance lors de l'élimination des vaisseaux adverses, histoire de se ménager une éventuelle clémence et de ne pas subir une vindicte trop violente. On ne boude pas son plaisir lorsqu'on met hors course un gros vaisseau rival et que l'on sauve le sien. Space walk est un concentré de bonnes idées avec des parties courtes, dynamiques et agressives et cette réédition ne se contente pas d'un matériel revisité, mais elle apporte de nouvelles idées (les cartes Déplacement) très intéressantes. Un trou noir attirant.

Les vaisseaux de la version 1999.

80

Space walk est un jeu basé sur la mécanique de déplacement de l'Awélé (jeu de semailles d'origine africaine) qui habille une thématique artificielle (une course de vaisseaux dans l 'espace). Cependant, ce jeu possède des atouts séduisants, il est très agressif (on ne ménage pas son prochain), rapide (15 minutes la partie), dynamique (on n'attend pas entre chacun de ses tours), stratégique (il faut réfléchir à son coup et on ne fait pas n'importe quoi), et il possède deux modes de jeu (de quoi ne pas se lasser trop rapidement). Un awélé de l'espace réussi !

Critique de publiée le 10 novembre 2014.

Que faut-il en retenir ?

  • La mécanique simple et efficace.
  • Bon jeu de coups fourrés.
  • Les cartes Déplacement.
  • Une réédition bienvenue.
  • Le système de déplacement.

Que faut-il oublier ?

  • Matériel pas optimal.
  • Les graphismes ?

Acheter Space walk en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Space walk sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !