75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Monopoly Pokemon
Monopoly Pokemon >

Critique du Jeu de société : Monopoly Pokemon

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 4 avril 2014 à 1222

Attrape les tous, gagne du fric plutôt...

Les Pokemon ont une envie irrépressible d'investir dans l'immobilier. Qui va acheter la prestigieuse Arène Nidoking et se faire plein de pokemons (la monnaie des Pokemon) ?

Le monopoly à la mode Pokemon.

Monopoly Pokemon contient tout le matériel traditionnel d'un Monopoly classique (billets de banque, maisons, hôtels, plateau avec des cases, des figurines) transposé dans l'univers de Pokemon. Attention, les figurines Pokemon sont plutôt toutes petites.

Les Pokemons fidèles au règles du Monopoly.

Rien ne change excepté lorsqu'on fait un double, on active ou non un pouvoir.

Double 1 : on se déplace sur la case de son choix. Si on passe par la case Départ, on touche 200 pokémons (le salaire de base).

Double 2 : on reçoit 200 pokemons de la banque.

Double 3 : chaque joueur vous donne 50 pokemons.

Double 4 : on tire une carte Professeur Chen (caisse de la communauté).

Double 5 : on tire une carte Dresseur de pokemon (chance).

Double 6 : on tente de voler une carte Propriété adverse. Les deux joueurs concernés lancent les deux dés, le plus fort total garde/remporte la carte Propriété.

La partie se termine quand il ne reste plus qu'un joueur avec des pokemons (les autres ont fait faillite).

 

C'est mignon, mais ça reste du Monopoly.

Monopoly Pokemon ne bouleverse pas les règles du Monopoly malgré quelques idées intéressantes (les pouvoirs sur les doubles) qui donnent du piment aux parties avec des tentatives honteuses de chapardage des biens d'autrui. On regrette les disparités évidentes des pouvoirs qui oscillent entre le « pas terrible » (piocher une carte au pif) et le très bon (tenter de voler son adversaire).

Si on apprécie le Monopoly, cette version est esthétiquement réussie même si les figurines Pokemon nagent sur les grandes cases du plateau en raison de leur petitesse. Lors des premières parties, il n'est pas toujours évident de repérer la case indiquée par les cartes Professeur Chen ou Dresseur de Pokemon puisqu'il faut bien connaître l'univers des Pokemons et surtout leur classification chiffrée (par exemple, avance jusqu'au # 34 Nidoking), une indication légèrement insuffisante pour visualiser la case désignée rapidement.

 

On retrouve après le charme, si on est réceptif au Monopoly, ou les défauts de ce dernier (parties longues, beaucoup de hasard) et l'éditeur n'a absolument pas cherché à équilibrer le jeu. Un Monopoly qui s'attrape facilement (en vide-greniers car épuisé dans le commerce)...

La conclusion de

Certes, c'est un Monopoly mais le thème des Pokemon et les pouvoirs spéciaux donnent un peu plus de choix aux joueurs. On ne remarque aucune innovation réelle et ceux qui n'aiment pas le jeu classique n'ont aucune raison d'apprécier Monopoly Pokemon. Toutefois, on ne boude pas son plaisir (en mode durée limitée à 2 heures par exemple) de construire des centres Pokemon plutôt que des maisons et des Boutiques au lieu de bêtes hôtels. Et pour couronner le tout, le matériel et le plateau sont plus jolis. Alors, prêt à l'attraper ?

Que faut-il en retenir ?

  • Les pouvoirs.
  • L'habillage.

Que faut-il oublier ?

  • Aucune originalité.
  • Enième déclinaison du Monopoly.

Acheter Monopoly Pokemon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Monopoly Pokemon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Pokémon

En savoir plus sur l'oeuvre Pokémon