75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Ultrium Sphere : Sub'primal Sphere >

Critique du Jeu de cartes : Ultrium Sphere : Sub'primal Sphere

Avis critique rédigé par Maxime C. le dimanche 3 novembre 2013 à 10:00

Tous les coups sont permis !

Dans un futur lointain, où l'homme a conquis l'espace, se pratique un sport d'une extrême violence, appelé l'ULTRIUM. Dans ces matches où pratiquement tous les coups sont permis, 2 équipes au minimum s'affrontent pour marquer les 3 goals décisifs pour la victoire. Ces équipes appartenant généralement à de puissantes corporations ou à de simples indépendants sont composées de joueurs provenant de toute la galaxie : humains, androïdes, expériences génétiques et aliens. L''ULTRIUM est devenu le sport le plus populaire à travers l'univers et est suivi par des centaines de milliards d'individus. Les joueurs parvenant à survivre et à s'illustrer lors des matches sont pratiquement élevés au rand des divinités et sont appelés les ULTRAS.

4 races = 4 équipes ?

2 dés à 12 faces et 108 cartes réparties dans 2 paquets différents. Chaque paquet peut être mélangé pour former 2 équipes, alors qu’il y a pourtant 4 races présentes dans la boite. Ultrium Sphère casse les codes que l’on connaît en mélangeant plusieurs races dans une même équipe. En parcourant les cartes on ne peut s’empêcher d’avoir une petite déception au niveau des illustrations. Si certaines sont de très bonnes qualités, d’autres sont franchement – n’ayons pas peur des mots – moches… Ce manque d’unité entre les différentes illustrations est vraiment dommage. Heureusement qu’Ultrium Sphère a d’autres atouts à faire valoir.

Et 1, et 2, et 3-0 !

Dans Ultrium Sphère, chaque joueur incarne un meneur d’équipe  qui doit marquer 3 goals pour remporter la partie. Les meneurs ont pour cela chacun 1 dé 12 faces, un deck de 25 cartes Ultras (les joueurs) et un deck de 25 cartes Interaction.

En début de partie chaque meneur pioche 6 cartes Ultra qu’il place devant lui face visible sur 2 lignes de 3 cartes pour constituer son équipe de départ.

L’équipe est constituée d’une ligne offensives et une ligne défensive qui ne pourront chacune jamais être composées de plus de 3 Ultras. Les Ultras offensifs ne peuvent utiliser que leurs capacités Assaut, Placage et Tir. Les Ultras défensifs ne peuvent utiliser que leurs capacités Arrêt et Passe.

Le tour d’une équipe active est décomposé en 6 phases :

1- Phase de défausse : avant de piocher ses cartes, le meneur ne peut posséder que 4 cartes Interactions maximum en main. Ces cartes Interaction peuvent être jouées par les 2 meneurs à tout moment.
2- Phase de Désengagement : le meneur désengage tous ses Ultras.
3- Phase de Pioche : le meneur pioche 1 carte Ultra et 1 carte Interaction. Il ne peut avoir que 6 Ultras maximum en jeu. L’Ultra venant d’être pioché doit être directement placé en jeu non engagé, soit à un emplacement libre, soit à la place d’un Ultra déjà en jeu, soit au vestiaire (défausse). Après cette première pioche, le meneur a la possibilité, s’il le souhaite, de piocher un deuxième Ultra et de le poser, puis, toujours s’il le souhaite, d’en piocher un troisième.
4- Phase de Permutation : le meneur, s’il le souhaite, peut changer de place 2 Ultras en jeu de son équipe.
5- Phase d’Attaque : le meneur effectue ses Assauts et Placages avec les Ultras offensifs de son choix.
6- Phase de Tir : une fois les Assauts et Placages terminés, le meneur effectue ses Passes et Tirs.

C’est au tour de l’équipe suivante de jouer lorsqu’une équipe marque un goal, lorsque tous les Ultras d’une équipe sont engagés ou lorsqu’un meneur décide de terminer son tour.

De la castagne et des buts !

"Je vais te faire tester un jeu, c’est un mélange de Blood Bowl le jeu de plateau avec une pincée de Magic The Gathering !", voilà comment je présente Ultrium Spère à chaque partie. "Mais attends il n’y a pas déjà un jeu de cartes Blood Bowl ?" Oui….. Mais alors que le but de Blood Bowl Team Manager est de simuler des « temps forts » afin d’obtenir le plus de fans, celui d'Ultrium Sphère est bien de jouer un match complet et d’obtenir la victoire. Tacler, faire des passes, intercepter, et marquer des buts, Ultrium Sphère retranscrit à merveille les sensations que l’on peut ressentir dans Blood Bowl le jeu de plateau avec seulement la licence en moins (et la qualité des illustrations…. Mais c’est un autre sujet…).

La mécanique de jeu est très bien pensée et colle parfaitement au thème avec une construction tactique à chacun de ses tours de jeu. Par exemple combien de joueur utiliser pour tacler ? Si je tacle ses 3 défenseurs je suis sûr de marquer si je réussi mon tir. Mais un joueur qui tacle s’engage, il ne pourra donc pas effectuer de tir pendant ce tour… Même réflexion pour les défenseurs, il est toujours tentant de faire des passes pour tenter de marquer, mais le défenseur utilisé ne pourra pas défendre pendant le tour adverse. Chaque action engage un joueur, on ne peut donc faire que  6 actions (sauf Cartes utilisées ou autres effets) pendant son tour ce qui oblige à jouer subtilement sans pouvoir faire de stratégie « je fonce dans le tas et on voit ce qui se passe ».

On parle de tactique, de bien prévoir ses coups, mais il ne faut pas oublier que nous sommes dans un jeu de sport. Impossible donc d’être sûr à 100% de marquer par exemple même si aucun joueur n’est en défense, oui on est jamais à l’abri d’un pied carré ou d’une rafale de vent subite. A chaque action de passe, tir et contre s’ajoute un lancer de dé. Pour mettre toutes ses chances de son côté il faudra donc faire l’action désiré avec un joueur ayant une bonne caractéristique correspondante, ou s’entourer de joueur pouvant l’aider.  Comment ? Je ne vous en ai pas parlé ? Il est possible après le jet de dé de choisir d’engager un/des joueurs adjacent(s) pour améliorer le résultat et réussir l’action. Un Ultra adjacent quelconque améliore de 1, un joueur de même type améliore de 2 et un de même sous-type améliore de 3. Oui, c’est beau l’esprit d’équipe ! Le placement des joueurs joue donc également un rôle important dans Ultrium Sphère.

Un autre aspect à prendre compte : la gestion de la pioche Ultra. A chaque début de tour le meneur de l’équipe offensive doit piocher 1 carte Ultra. Sachant que l’on a 25 cartes Ultras dans la pioche moins 6 que l’on utilise pour la mise en place : un partie se joue en maximum 19 tours. On a bien sûr la possibilité de piocher jusqu’à 3 cartes en début de tour, mais chaque fois que l’on fait cela on réduit d’autant de cartes que l’on pioche le nombre de tours qu’il nous reste pour marquer les 3 buts ou être éliminer si la pioche est vide. Une stratégie peut être de construire un deck constituté d’Ultras costauds pour non pas essayer de remporter la victoire en marquant, mais de blesser un maximum d’Ultras adverses pour mettre en difficulté leur meneur et le forcer à piocher un maximum de cartes afin de remporter la victoire par élimination.

Passons maintenant à l’aspect construction de deck. Qu’on ne se trompe pas, Ultrium Sphère n’est pas un jeu de cartes à collectionner, mais il y a pour le moment 4 paquets de cartes de disponibles, 2 par boites, qui peuvent être mélangés pour former l’équipe que l’on souhaite. Pour les joueurs experts, il y a donc bien cet aspect de construction de deck qui offre une longue durée de vie au jeu, d’autant plus que l’on peut espérer que l’éditeur Azao Games propose prochainement de nouveaux paquets de cartes.

80

Ultrium Sphère est clairement le jeu que tout fan de Blood Bowl le jeu de plateau doit tester. Les sensations de match sont parfaitement retranscrites sous la forme de jeu de cartes, la mécanique est fluide et offre à tous les coups des parties intenses. La construction de deck permet d’aller encore plus loin dans l’expérience pour perfectionner son équipe et tester différents combos. Espérons qu’Azao Games ne s’arrête pas là et propose rapidement de nouveaux paquets de cartes.

Critique de publiée le 3 novembre 2013.

Que faut-il en retenir ?

  • Les sensations et l'intensité d'un match
  • Une mécanique fluide très fidèle au thème
  • La construction de deck

Que faut-il oublier ?

  • La qualité des illustrations
  • La construction de deck compliquée pour des joueurs novices

Acheter Ultrium Sphere : Sub'primal Sphere en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ultrium Sphere : Sub'primal Sphere sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !