75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra : La lame de Goodwin
Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra > Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra : La lame de Goodwin >

Critique du Jeu de cartes : Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra : La lame de Goodwin

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 10 juin 2013 à 0738

La lame pour bien gagner...

La guerre s'annonce longue et indécise. Les renforts sont appelés urgemment au travers les moindres bicoques qui pourraient donner de la matière fraîche et pas encore endolorie par des combats titanesques et meurtriers. Ret-Talus ébauche un semblant de sourire carnassier, « encore des morts qui se relèveront et combattront pour moi » …


 

Une lame coupée en trois...


La lame de Goodwin est une extension pour Le royaume déchu (lire la critique ici) ou Les avangardes (lire la critique ici). Cette boîte de renforts contient trois champions inédits et dix unités communes (ange, cavalier) pour Les avangardes, et un champion et quinze unités communes (saccageurs, cultistes, fantômes) pour Le royaume déchu. L'ensemble est complété par un champion et cinq Familiers hiboux (Mercenaires). Le style graphique très identifiable de John Ariosa personnalise correctement la gamme Summoner wars.

 

 

 

L'extension d'extension, ça épuise le porte-monnaie...


La lame de Goodwin est un complément d'unités ou de champions pour les factions Le royaume déchu et Les avangardes parues exactement à la même date. En dehors d'un aspect purement ludique, on s'interroge sur le pourquoi de cette politique éditoriale. Quel intérêt de découper des extensions en plusieurs boîtes au lieu de tout regrouper en une seule afin que les joueurs profitent de suite de l'intégralité des nouvelles cartes ?


 

Nonobstant ce défaut dommageable pour l'étiquette morale de Filosofia, La lame de Goodwin est malheureusement pour les amateurs moins argentés une petite boîte fort sympathique. Si on souhaite construire ou personnaliser ses armées, on apprécie les nouvelles unités proposées qui élargissent considérablement les possibilités tactiques et stratégiques des deux factions sus-nommées. La quinzaine de cartes inédites permettent d’inter-changer ses cartes, d'offrir des petites surprises à ses adversaires. Sans tournebouler l'expérience Summoner wars, La lame de Goodwin plaira beaucoup aux inconditionnels. Cet élargissement appréciable permet d'établir une armée à son goût. Pour ceux qui se contentent des boîtes de base, La lame de Goodwin n'a absolument aucun intérêt puisqu'il est indispensable d'acquérir une de ces deux extensions afin de l'utiliser, Le royaume déchu et/ou Les avangardes.



La conclusion de

En l'état, cet amoncellement de petites boîtes minimise l'importance de certaines extensions, La lame de Goodwin en fait partie puisqu'il faut, au préalable, se porter acquéreur d'au moins Le royaume déchu et/ou Les avangardes. Malgré un apport indéniable, elle concerne uniquement les pratiquants endiablés de Summoner wars. Pour tous les autres, elle ne sert strictement à rien car inutilisable en l'état. Ça sent quand même un peu trop la lame du business...

Que faut-il en retenir ?

  • De bonnes cartes.
  • Bien pour les inconditionnels.

Que faut-il oublier ?

  • L'extension d'extension !!
  • Inutisable seule !
  • Le coût de revient pour tout avoir.

Acheter Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra : La lame de Goodwin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Summoner wars : Elfes du Phénix vs Orcs de la Toundra : La lame de Goodwin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Summoner Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Summoner Wars