75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Sens Renaissance : Le monde logique
Sens Renaissance > Sens Renaissance : Le monde logique >

Critique du Jeu de rôle : Sens Renaissance : Le monde logique

Avis critique rédigé par Vincent L. le vendredi 20 avril 2012 à 1233

Plus qu'un écran, un supplément à part entière...

Après la parution de Sens Mort, et en attendant le futur Sens Néant, Romaric Briand a décidé d'offrir à son jeu l'accessoire phare que se doit de posséder tout jeu de rôle qui se respecte : un écran accompagné de son traditionnel fascicule/supplément. Etant donné la ligne éditoriale de Sens Hexalogie, qui aime sortir des carcans pour proposer une expérience ludique originale (tant sur le fond que dans la forme), on se demandait donc comment la gamme intègrerait un tel accessoire, d'ordinaire aussi indispensable qu'inutile. La réponse est finalement à l'image du jeu : tout simplement suprenante.

 

L'illustration côté joueur

 

L'écran de jeu :

Edité en format A5, l'écran propose deux illustrations : une côté joueurs et une côté maître de jeu ; le principe de cet écran "recto/verso" reste donc en accord avec l'esprit diceless de Sens Hexalogie qui, de toute façon, ne nécessitait pas vraiment de tableaux ou d'aides récapitulatives pour le maître de jeu. Les deux illustrations, signée par le talentueux Valéry Nettavongs, s'avèrent formellement cohérentes avec le reste de la gamme et s'inscrivent parfaitement dans le ton du jeu. On pourra cependant regretter que le format A5 amoindrisse l'intérêt pratique de l'écran, lequel s'avère concrètement trop petit pour véritablement cacher le scénario du maître de jeu.

 

L'illustration côté maître de jeu

 

Le Monde Logique :

On attaque là l'intérêt majeur de cet écran de jeu : son supplément. Appelé Le Monde Logique, ce livre de deux cent pages propose des développements philosophiques mettant notamment en scène deux des protagonistes principaux de Sens Hexalogie. Le parti pris d'écriture s'avère intéressant, et a le mérite de développer certaines notions philosophiques du jeu qui pouvaient s'avérer quelque peu absconses pour les non-spécialistes dans le livre de base. On reconnaît bien là la patte de Romaric Briand, décidemment hors-normes par rapport aux canons actuels du jeu de rôle (mais on s'y est fait et, reconnaissons le, c'est aussi ce que l'on aime dans la démarche jusqu'au-boutiste de cet auteur). 

Concrètement, il est donc difficile de placer Le Monde Logique dans les cases du jeu de rôle. Pas un scénario, pas vraiment une inspiration, pas non plus une aide de jeu à proprement parler, le texte est en fait un essai philosophique rédigé sous forme de conférences et d'échanges entre plusieurs entités du monde de sens. En terme de lecture, disons que l'on se situe donc entre le jeu (les informations évoquées donnent des pistes de scénario), l'essai (par rapport aux réflexions philosophique développées) et le roman (la "dramaturgie" des échanges est correctement pensée, ce qui donne au tout un certain rythme).

Pour peu que l'on ne soit pas hermétique au parti-pris du jeu (qui reste le même que dans les livres de base, donc finalement cohérent vis à vis des attentes du public à qui se destine ce supplément), Le Monde Logique s'avère donc passionnant à lire. Il éclaircit certaines thématiques de l'univers, donne de nombreuses idées pour développer ses scénarios et, surtout, ne ressemble à aucune autre production actuelle en terme de construction. L'originalité qui se dégage de chacune de ces pages justifie donc à elle seule l'achat de ce supplément/écran, et ce bien qu'il ne contienne finalement rien de fondamentalement indispensable au jeu.

La conclusion de

Le Monde Logique s'inscrit donc dans la parfaite continuité de ce à quoi Romaric Briand nous a habitué avec les premiers tomes de Sens Hexalogie, à savoir un ouvrage qui exploite au maximum son idée de départ, et qui abouti finalement à un résultat unique en son genre. Les fans du jeu apprécieront sans aucun doute la lecture de ce supplément, certes pas indispensable, mais malgré tout particulièrement plaisant à lire et bourré de pistes de scénarios et de thématiques que l'on devine intéressantes à mettre en place dans l'univers de Sens. L'écran qui l'accompagne est en revanche plus gadget, trop petit pour être véritablement exploitable, et ce en dépit de la beauté indéniable de ses illustrations.

Que faut-il en retenir ?

  • L'orginalité de l'idée de départ,
  • Un parti pris d'écriture intéressant,
  • Développe les thématiques philosophiques de l'univers,
  • S'intégre parfaitement dans la gamme,
  • Les illustrations de l'écran.

Que faut-il oublier ?

  • L'écran, trop petit,
  • N'apporte rien d'indispensable au jeu.

Acheter Sens Renaissance : Le monde logique en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sens Renaissance : Le monde logique sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sens Hexalogie

En savoir plus sur l'oeuvre Sens Hexalogie