75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Delta Green 2ème édition : Eyes Only
Delta Green 2ème édition > Delta Green 2ème édition : Eyes Only >

Critique du Jeu de rôle : Delta Green 2ème édition : Eyes Only

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 8 janvier 2012 à 2103

Pas indispensable, mais intéressant...

La version française de Delta Green continue tranquillement son petit bonhomme de chemin. Après le génial Countdown et avant Target of opportunity (qui devrait clore la gamme), voici que sort dans la langue de Molière le troisième supplément : Eyes Only. Compilation de parutions éditées séparément les unes des autres aux Etats-Unis, cette nouvelle publication propose trois dossiers aux thématiques quelque peu déconnectées les unes des autres (l'un consacré aux Mi-Go, le deuxième à La Destinée et le dernier au Projet Rainbow) suivis de trois scénarios utilisant les éléments de background décrits. De prime abord, le supplément semble souffrir d'une réelle absence de logique éditoriale, s'apparentant a priori à une compilation souffrant d'unité ; au final, pourtant, Eyes Only possède sa logique propre : celle d'un supplément-scénario proposant des éléments de background conséquents.

 

 

Il ne faut en effet pas envisager Eyes Only comme un simple supplément background, et ce pour deux raisons. D'une part parce qu'à côté d'un mastodonte comme Countdown, celui-ci ferait bien pâle figure, et d'autre part dans la mesure où les informations dévoilées dans ces quelques cent cinquante pages n'apportent rien de fondamentalement indispensable. Certes, il y a de l'inédit (le projet Rainbow) et de l'approfondissement (les Mi-Go et la Destinée), mais étant donné la quantité astronomique d'informations déjà contenue dans les ouvrages précédents, les maîtres de jeu n'ont pas un besoin urgent et immédiat de ce qui est proposé ici (et qui ressort souvent du niveau du détail). La force du supplément - en plus de faire plaisir aux fans - est donc finalement de savoir exploiter ces informations générales pour les utiliser dans le cadre de scénarios spécifiquement dédiés.

La plus intéressante des trois parties est indéniablement celle consacrée au Projet Rainbow. Inédite, elle propose une conspiration originale (jouant astucieusement avec l'histoire des USA en mêlant éléments fiction et réalité concrète), utilise à bon escient le mythe de Cthulhu et s'avère passionnant à lire de bout en bout. Le scénario associé (Artefact Zéro) s'adresse à des tables expérimentées (maîtres de jeu comme joueurs), et, bien que très mortel - donc à envisager en one-shot pour ne pas décimer son groupe de personnages récurrents - réserve son lot de surprises et de moments d'anthologie, tout en développant avec brio ce qui fait la force et l'originalité de Delta Green. Quelque part, rien que cette partie, par sa richesse et son originalité, justifie l'achat de Eyes Only tant la qualité de l'ensemble est porteur de pistes de scénarios en tout genre.

 

 

Les deux autres parties (sur les Mi-Go et La Destinée) ont une qualité inégale. Si les deux disposent d'un background explicitant et développant les éléments précédemment décrits, l'intérêts des scénarios liés en va différemment. Une nuit au Mont Owlshead propose ainsi une aventure classique mais solide, qui peut facilement s'intégrer dans une campagne de plus grande envergure et qui s'appuie sur une enquête sympathique. Guerre Sainte, en revanche, s'avère être une aventure peu passionnante, et ce en dépit de son sujet pourtant porteur (La Destinée, pourtant l'une des organisations les plus intéressantes) ; le principal problème de ce scénario est de ne jamais sortir les personnages de leur posture de spectateur, ce qui est d'autant plus dommage qu'ils peuvent y apprendre des éléments très intéressants sur l'organisation (mais tout en s'ennuyant, ce qui peut être cher payé vu la longueur de l'aventure).

La conclusion de

Au final, Eyes Only se pose comme un supplément intéressant et agréable à lire, mais qui n'apporte rien de fondamentalement indispensable au cadre de campagne Delta Green. Il faut donc plutôt l'envisager sous l'angle du recueil de scénarios (associés à des parties de background très conséquents), forme dans laquelle le livre prend toute sa saveur. Si les trois aventures proposées s'avèrent inégales quant à leurs intérêts respectifs, les meneurs de jeu pourront toujours trouver de quoi satisfaire leurs envies, qu'il s'agisse d'élements précisant le background ou de situations de jeu parfois assez savoureuses. Au final, si Eyes Only s'avère donc moins indispensable que Countdown, il se pose malgré tout comme un élément cohérent de la gamme Delta Green.

Que faut-il en retenir ?

  • Un supplément fonctionnel, plein de matos,
  • Deux scénarios efficaces,
  • Toute la partie sur la projet Rainbow,
  • Des précisions sur le background,
  • Un approfondissement qui plaira aux fans,
  • Esthétiquement irréprochable.

Que faut-il oublier ?

  • Un des scénario, assez décevant,
  • Des élements de background pas indispensables.

Acheter Delta Green 2ème édition : Eyes Only en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Delta Green 2ème édition : Eyes Only sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu

En savoir plus sur l'oeuvre L'Appel de Cthulhu