75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de rôle : Countdown, par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le vendredi 21 octobre 2011 à 19h10

Riche, dense et bourré de matériel...

Sortie en juin dernier, la réédition du cadre de campagne Delta Green par les Editions Sans Détour annonçait, pour les fans de la première heure, la parution prochaine en français du reste de la gamme. En effet, si le livre de base avait déjà connu une publication chez les Editions Descartes en 1997, ses deux suppléments étaient malheureusement restés inédits dans la langue de Molière. C'est donc avec un grand bonheur que nous accueillons désormais la version française de Countdown, pavé de quatre cent quarante huit pages (soit cent vingt en plus que le livre de base) étendant le background génial de Delta Green au monde entier. En effet, si Delta Green proprement dit s'attachait uniquement aux Etats-Unis, Countdown lui permet donc d'acquérir une ampleur planétaire. Les autres continents ont ainsi désormais le droit à leurs conspirations, leurs sombres menaces et leurs agences gouvernementales corrompues.

De prime abord, on aurait pu avoir peur d'un effet "pièce montée" qui rende le tout vite écoeurant, et craindre que les auteurs tombent dans leur propre piège en devant intégrer un certain nombre de figures imposées. Quelques part, Countdown a d'ailleurs ce léger arrière-goût, comme s'il fallait impérativement caser dedans les créatures et divinités du Mythe absentes du premier livre (notamment Hastur ou les insectes de Shaggaï, très appréciés des fans). Et pourtant, avec un brio exemplaire, les auteurs sont parvenu à gérer ce travers pour réussir à développer et à rendre encore plus riche une trame principale déjà très dense. Il y a une vraie cohérence dans Delta Green, et cela transparaît dans la richesse du background développé par Countdown. Au travers des nouvelles organisations secrètes décrites, le cadre de campagne prend une tonalité encore plus sombre, ainsi qu'une envergure bien plus intense.

 

 

Countdown se divise en trois parties d'inégales importances. La première - et la plus passionnante - décrit neuf organisations secrètes agissant à travers le monde ; cette partie, ingénieuse, bourées d'idées et de pistes de scénarios, donne toute sa légitimité au supplément, mais n'en constitue pourtant pas le chapitre majeur au niveau quantitatif. Elle est complétée par trois scénarios sympathiques promettant de belles parties sur tables, que ce soit pour de parfaits débutants ou pour des joueurs plus confirmés (et ce même si l'on aurait aimé une petite campagne, à l'instar de ce qui s'était fait dans Delta Green). La majeure partie de l'ouvrage concerne quant à elle les agences gouvernementales nationales, décrites de manière complète avec des informations ludiquement exploitables, et concernant trente-six pays (de la France à l'Afrique du Sud en passant par l'Iran et la Corée).


Finalement, Countdown ne souffre que deux défauts mineurs. Le premier est l'absence d'actualisation de son background. Nous vous le disions dans la critique de Delta Green, cela n'a qu'une importance mineure tant le jeu est de toute façon très marqué "années quatre-vingt dix", mais il est tout de même dommage que les Editions Sans-Détour n'aient pas continué sur leur lancée. En effet, pourquoi actualiser le background concernant des Etats-Unis si c'était pour laisser inchangé celui concernant le reste du monde ? Le second est lié au principe même de ce supplément et à la difficulté d'exploiter avec le même groupe de personnages toutes ces informations ; en effet, les agences intergouvernementales qui ont une sphère d'action sur l'ensemble du globe n'existant pas, il s'avère difficile, en pratique, de faire voyager les joueurs d'un pays à un autre. Finalement, les Etats-Unis demeurent donc le terrain de jeu privilégié de Delta Green.

 

 

Visuellement, la patte de Sans-Détour est une nouvelle fois présente. Countdown est ainsi très agréable à lire, bénéficiant d'une maquette claire et aérée, et de dessins formidablement réussis. La couverture, superbe, assure une véritable cohérence formelle avec la gamme Delta Green, et l'impose comme un produit classieux, pratique dans son utilisation et plaisant quand elle est rangée dans une bibliothèque de jeux. Delta Green a donc aujourd'hui le droit à la VF qu'elle mérite, aussi réussie sur le fond que dans sa forme.

La conclusion de à propos du Jeu de rôle : Countdown

Vincent L.
95

Premier supplément pour Delta Green, Countdown étend le background proposé au reste du monde, prenant de fait une envergure planètaire. Le cadre de campagne n'en devient donc que plus riche, porté par un ouvrage extrêmement dense, bourré de matériel de jeu exploitable sur table. Avec cette publication, Delta Green confirme avec brio - mais cela était-il encore nécessaire ? - que son statut de gamme culte est loin d'être démérité.

Que faut-il en retenir ?

  • Un pavé bourré d'informations,
  • Une trame qui s'enrichit,
  • Du matériel de jeu à foison,
  • Trois scénarios sympathiques,
  • Esthétiquement magnifique.

Que faut-il oublier ?

  • Aucune actualisation du background,
  • Difficile d'utilisation avec le même groupe de personnages.

Acheter le Jeu de rôle Countdown en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Countdown sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu