75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Polaris 3ème édition : Créatures 1ère édition
Polaris 3ème édition > Polaris 3ème édition : Créatures 1ère édition >

Critique du Jeu de rôle : Polaris 3ème édition : Créatures 1ère édition

Avis critique rédigé par Vincent L. le mercredi 11 mai 2011 à 0905

Pas vraiment nouveau, mais réussi...

Maintes fois annoncé, et maintes fois repoussé, Créatures, deuxième supplément pour Polaris 3ème édition est enfin disponible ! C'est un peu un leitmotiv avec la gamme de ce jeu, mais les retards successifs et répétés ont une conséquence qui peut s'avérer facheuse : ils jouent sur les nerfs des fans qui rongent leur frein impatiemment et deviennent, finalement, de plus en plus exigeants. Ainsi, Créatures ne pouvait finalement pas se permettre de n'être qu'un bestiaire bête et méchant ; le supplément devait pouvoir aller au delà de son concept pour satisfaire les joueurs, et ainsi justifier de cette longue attente. Et au final, on est heureux de constater que l'ouvrage ne déçoit pas, s'avérant être un sourcebook d'une utilité non négligeable dans la gamme de Polaris ; et si quelques grains de sables viennent, de temps en temps, enrayer la mécanique générale, force est de reconnaître que le livre bénéficie malgré tout d'une très bonne qualité globale.

 

 

Que l'on soit vieux briscard du jeu ou parfait néophyte, on n'envisagera clairement pas Créatures de la même manière. En effet - et c'est là le défaut majeur du livre - Créatures s'avère être, sur le principe, très proche de L'encyclopédie des profondeurs parue pour la seconde édition du jeu ; Si l'on est pas, ici, en présence d'une simple réédition (comme l'était Univers par exemple), reconnaissons que l'utilité de l'ouvrage est tout de même moindre pour quiconque possédant déjà l'ancien supplément. On aurait, certes, préféré un supplément apportant des informations véritablement inédites, mais ceci dit, Créatures loin de n'être qu'un simple copier-coller, apporte nombre d'éléments donnant de la profondeur à l'univers de Polaris. En effet, ce supplément est certes un catalogue de monstres, mais pas uniquement : il développe les aspects "faune et flore" qui sont une part non négligeable de l'univers, là où les précédents livres s'intéressaient plutôt au côté "organisation humaine".

Divisé en trois parties (créature des fonds-marins, créatures de la surface et Menaces contre l'humanité), Créatures est un ouvrage très agréable à lire. Correctement écrit, mis en valeur par une mise en page claire et aérée, le supplément s'apprécie comme un soucebook plein d'informations. Les diverses créatures ne se résument ainsi pas uniquement à leurs caractéristiques (de manière bête et méchante), mais sont consciencieusement décrites, sans aller jusqu'à entrer dans la profusion de détails superflus, en mettant en avant des éléments ludiques concrets. Le catalogue de monstres devient ainsi nettement plus intéressant, et ce notamment parce que Philippe Tessier a eu la bonne idée d'y insérer, ici et là, divers éléments qui lèvent le voile sur quelques petits secrets ; l'impression est de plus renforcée par la structure du livre, dont l'intérêt va crescendo : si les deux premières parties sont sympathiques, la troisième est quant à elle vraiment géniale, bourrée d'idées et de pistes de scénarios.

 

 

En fait, le supplément souffre, sur le fond, d'un seul petit bémol - avis totalement subjectif qui, bien sur, ne sera pas forcément partagé par tous - à savoir sa propension à ne s'intéresser qu'aux "grosses" créatures. Pour celles et ceux qui envisagent le petit et l'infiniment petit comme beaucoup plus anxiogène, Créatures ne contient pas énormément de matière ; on y trouvera ainsi, par exemple, aucune masses grouillantes de bestioles, ou aucun parasites aux effets perfides. Quelque part, Créatures est un ouvrage à l'image de l'animal "phare" du jeu, le requin à plaque, à savoir une compilation d'animaux ressortant de l'infiniment grand. On pourra ainsi repprocher au supplément son côté pas vraiment subtil, en ce sens que la majeure partie des créatures présentées peuvent être éliminées grâce à l'utilisation d'un armement conséquent.

Enfin, sur la forme, le supplément s'avère globalement être très décevant. La présence d'un cahier couleur, notamment, est un véritable mystère tant il s'avère être complètement inutile. En effet, plutôt que de s'en servir pour y placer des illustrations pleines pages, on y trouve une majeure partie de description en bleu sur fond blanc (là où le reste du supplément est en noir sur fond blanc, la différence est subtile) ; les dessins qui s'y trouvent, de plus, n'utilisent pas vraiment la palette de couleurs qui a été mise à leur disposition (ils ne sont pas fondamentalement meilleurs que leurs équivalents noir et blancs). D'une manière générale, les illustrations sont de qualités très inégales, entre des planches magnifiques et d'autres visuellement atroces. A ce niveau, Créatures se situe très en dessous des attentes, et ce même si, comme promis, chaque créature possède sa propre illustration.

La conclusion de

On l'aura attendu longtemps, ce Créatures, et au final, il est agréable de constater que la gamme Polaris 3 se dote d'un nouveau supplément somme toute réussi. Loin du bestiaire bête et méchant que l'on pouvait légitimement craindre, Philippe Tessier nous gratifie d'un ouvrage pluriel, riche en monstres divers et variés, mais également bourré de pistes de scénarios et d'idées de jeu ; en bonus, le livre nous fait même le plaisir de lever le voile sur quelques petits secrets de l'univers. Malgré cela, pour les vieux fans, Créatures a tout de même un arrière-goût de déjà-vu, ne se démarquant finalement pas tant que ça de L'encyclopédie océanographique sortie pour la deuxième édition.

Que faut-il en retenir ?

  • Une dernière partie vraiment géniale,
  • Riche en pistes de scénarios,
  • Quelques (petits) mystères enfin levés,
  • Pratique d'utilisation,
  • Très plaisant à lire,
  • Mise en page agréable,

Que faut-il oublier ?

  • Un concept pas vraiment inédit pour les fans,
  • Globalement pas très subtil,
  • Des illustrations de qualités inégales,
  • Le cahier couleur, inutile,

Acheter Polaris 3ème édition : Créatures 1ère édition en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Polaris 3ème édition : Créatures 1ère édition sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Polaris

En savoir plus sur l'oeuvre Polaris