75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les secrets de San Francisco
L'appel de Cthulhu 6ème édition > L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les secrets de San Francisco >

Critique du Jeu de rôle : L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les secrets de San Francisco

Avis critique rédigé par Vincent L. le jeudi 13 mai 2010 à 1519

Bienvenue à San Francisco...

Quatrième Secrets de... paru pour la version française de L'appel de Cthulhu 6ème édition, Les Secrets de San Francisco propose aux joueurs un focus sur l'une des villes majeures de la côte est des Etats-Unis. Développant cette même thématique d'horreur urbaine déjà présente dans Les Secrets de New York, le supplément présentait dès l'origine le risque de faire doublon avec son prédecesseur, ne proposant rien de véritablement nouveau aux meneurs de jeu. Et on avait raison de s'inquiéter, car au final, c'est là que ce situe le principal problème de cet ouvrage. San francisco ne sait pas vraiment se différencier de New York - contrairement à Marrakech ou au Kenya - développant un paysage urbain fondamentalement très ancré dans une logique étatsunienne, et ce malgré des spécificités indéniables ; on n'est donc pas ici dans une ville totalement différente, comme auraient pû l'être, par exemple, Mexico, Tokyo ou Londres.

 

 

Ceci étant dit, Les secrets de San Francisco s'avère pourtant globalement supérieur aux Secrets de New York, et si vous n'aviez pas en votre possession le premier ouvrage, autant acquérir directement ce second, objectivement plus complet et plus peaufiné dans ses détails. Bien que la différence de qualité ne soit pas énorme, San Francisco regorge finalement de petites choses qui finissent par faire la différence. Bien que reprenant la même construction que ses prédecesseurs, le supplément propose de petites plus-values appréciables, tels les quarante pages supplémentaires proposées pour notamment développer les scénarios proposés ou la mise en place régulière d'encarts lançant des synopsis d'aventures. Le tremblement de terre et le grand incendie de San Francisco fait ainsi l'objet d'un chapitre entier permettant sa parfaite exploitation lors d'un aventure que l'on imagine déjà mythique.

Sur la forme, le travail reste toujours aussi qualitatif, avec utilisation de photos d'époques, profusion de détails ludiques exploitables pour donner vie au tout et un aspect encyclopédique suffisamment construit pour donner des bases historiques et géographiques correctes aux maîtres de jeu. Seule la construction du livre change, et ce dans une optique dont l'efficacité s'avère être à double tranchant. Ainsi, là où les ouvrages précédents distinguaient - presque scolairement - le géographique, l'historique et ce qui relevait du mythe, Les secrets de San Francisco prend le parti de tout mélanger, rendant finalement l'acquisition des informations plus compliquées (l'histoire de la ville est par exemple éclatée dans plusieurs chapitres différents). Le bon coté des choses est que le regroupement dans des chapitres à thème permet de saisir avec facilité l'ambiance très particulière et les spécificités de San Francisco.

 

 

Les Secrets de San Francisco tire enfin son épingle du jeu vis à vis des quatre scénarios proposés. En effet, là où les aventures des Secrets de New York s'avéraient particulièrement classique et peu aptes à surprendre des joueurs expérimentés, ce supplément propose un melting-pot assez intéressant. Si l'on n'égale malheureusement pas la qualité des scénarios proposés dans Les secrets du Kenya, ils font pourtant preuves de qualités indéniables, et ce malgré une certaine redondance quant à leurs points de départ. Si les deux aventures courtes sont oubliables - bien qu'intéressantes en guise d'initiation ou pour présenter la ville - les deux longues promettent en revanche de belles parties exploitant aussi bien le mythe de Cthulhu que la ville de San Francisco (à condition d'avoir des joueurs capable d'initiatives, eux seuls étant les moteurs des histoires).

La conclusion de

Nouveau paysage urbain américain pouvant servir de décor à des aventures poulpiques, Les secrets de San Francisco s'avère au final supérieur à son concurrent direct - la Grosse Pomme - à force de petits détails finissant par faire la différence. Cependant, les deux suppléments exploitent la même thématique de l'horreur urbaine, faisant finalement doublons dans la gamme de cette sixième édition tant les caractéristiques fondamentales des deux villes ne sont pas si éloignées que ça.

Que faut-il en retenir ?

  • Les photo d'époque, encore et toujours !
  • Background riche et ludiquement exploitable,
  • Lie le mythe de Cthulhu à l'histoire,
  • De bons scénarios,
  • La cohérence formelle de la gamme.

Que faut-il oublier ?

  • Les illustrations intérieures,
  • Une construction à double tranchant,
  • Fait doublon avec New York.

Acheter L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les secrets de San Francisco en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les secrets de San Francisco sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu

En savoir plus sur l'oeuvre L'Appel de Cthulhu