75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Comics : Star Wars BD Magazine : Star Wars - La Saga en BD  5
Star Wars BD Magazine > Star Wars BD Magazine : Star Wars - La Saga en BD 5 >

Critique du Comics : Star Wars BD Magazine : Star Wars - La Saga en BD 5

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 14 janvier 2007 à 1748

2007, une année qui commence avec la force !

Star Wars BD pour son cinquième numéro inaugure l’année 2007 avec une très bonne nouvelle : 16 pages supplémentaires ! De plus, ici tout le contenu est 100% inédit en France.
Mais ce qui me rend encore plus en fête ici, n’est pas tout ce que je viens de dire, bien que cela soit déjà assez motivant, non, ce qui me plaît vraiment et qui plaira à d’autres, c’est la qualité des choix d’histoires dans ce numéro !
Tout commence avec une question d’honneur (Tales #22). Dans cette histoire de Ian Edington, nous suivons la vision d’un clone sur son interprétation sur le déroulement d’une mission. D'une part, l’intrigue apporte une vision plus approfondit des clones par les Jedi, ensuite le dessin de Steve Pugh et les couleurs de Michael Atiyed sont d’une certaine qualité. Dommage qu’il y ait très peu d’arrière-plans cependant.


Ensuite nous assistons à un échec de formation Jedi d’un Padawan formé par Mace Windu (Tales #13). Ici non seulement la courte histoire est prenante, mais ensuite, elle montre à quel point les Jedi - même les plus grands - peuvent se tromper, et surtout de mon avis, comme ils demeurent étroits d’esprit et n’acceptent pas les échecs de leur Padawan. C’est Bob Harris qui est au scénario de ce ‘Sith dans l’ombre’. Le dessin de Jérome Opena reflète une très grande personnalité et un style différent de ses camarades, il apporte ainsi une petite dose de rafraîchissement visuelle d’autant que les couleurs de Dave Nestelle correspondent à merveille avec son trait.
La troisième histoire qui suit ce magazine n’est pas la moindre puisqu’elle est issue d’un numéro ‘0’ américain qui introduit la nouvelle série : ‘Knight of the old republic’. Si le dessin de Brian Ching semble agréable, les couleurs de Michael Atiyeh ne lui rendent pas forcément hommage. Bien trop foncés et informatisés, le coloriste est loin de faire preuve de talent. Du côté de l’histoire de John Jackson Miller, c’est surtout une introduction qu’il nous présente, donc la suite de la série nous en dira plus sur la qualité à venir. Je reste dans tous les cas ravi de découvrir ce numéro spécial et content que l’éditeur ait pensé à nous le proposer.

‘La lune empoisonnée’ est encore une de ces histoires que les fans seront heureux de trouver dans ce magazine. Courte, cette dernière est issue des numéros 44 à 47 de la série Dark Horse extra. Illustrée par Adrian Sibar et scénarisée par Michael Carriglitto, cette aventure est une petite curiosité qui si elle n’apporte pas grand-chose à l’édifice, peut se vanter d’être divertissante et original par son format.
‘Naufragé’ (Tales #22) est l’avant-dernière histoire qui nous est soumise ce mois-ci. Le plus incroyable est, qu’en plus d’être la meilleure proposée dans ce numéro, cette aventure est écrite, dessinée et colorisée par la même personne : Lucas Marangon. Voici en quelques pages comment un rebelle et un impérial apprennent malgré leur différence à faire cause commune puis sympathiser. On pense forcément au film Enemy mine, mais pas grave le plaisir est immense et les personnages très bien construit.
Etonnament bien que Mara Jade soit l’un de mes personnages préférés de la saga Star Wars, cette dernière histoire est la moins bonne du lot. La faute a un dessin d’Igor Kordey très loin de m’enthousiasmer. Ce n’est pas très beau et pas très lisible. Même, l’histoire pourtant signée Timothy Zahn est loin d’être à la hauteur des espérances que j’avais fondées.

La conclusion de

Ce cinquième magazine est le mieux construit, le plus diversifié et le plus stimulant jusqu’à aujourd’hui. Varié, il propose du 100% inédit en France et propose quelques perles autant artistiques que scénaristiques. Étrangement la seule déception de ce numéro est basée sur le personnage de Mara Jade, pour le reste c’est du tout bon !

Que faut-il en retenir ?

  • le côté éditorial
  • histoires 100% inédits
  • 16 pages supplémentaires
  • ‘Naufragé’ (Tales #22)

Que faut-il oublier ?

  • dessin d’Igor Kordey

Acheter Star Wars BD Magazine : Star Wars - La Saga en BD 5 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars BD Magazine : Star Wars - La Saga en BD 5 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars