75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Comics : Aspen Comics 10
Aspen Comics > Aspen Comics 10 >

Critique du Comics : Aspen Comics 10

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 29 octobre 2006 à 1223

C’est beau, mais …

Ce comics débute par Fathom Illumination ( Fathom Vol2 #2 août 2005), un épisode visuellement magnifique sous les traits de Koi Turnbull, l’encrage de Jason Gorder et les couleurs de Christina Strain, mais qui demeure brouillon dans son histoire et son découpage. Dans cet épisode j’ai eu un mal fou à rentrer dans l’intrigue.
Il en suit de la même équipe une courte histoire nommée : un jour, j’ai chopé un calmar GROS comme ça ! (Aspen Seasons Spring avril 2005). Nous suivons un groupe de gamins écoutant le capitaine Baha leur raconter une de ses aventures. Lisible, mais qui n’apporte rien à l’univers et qui s’oublie rapidement. Cela permet tout de même 6 pages de beaux dessins.
Arrive la série Canon Hawke, (Canon Hawke #1 – novembre 2005), scénarisé toujours par J.T. Krull cette histoire de 24 pages demeure la meilleure de cette publication. Canon est assailli par l’esprit de Taras et cherche à s’en débarrasser. Entre temps ce dernier se déplace à Tokyo pour voir Shark alias Shalla Barnic un personnage assez louche… Marcus To est un poil moins impressionnant que Koi Turnbull mais ne démérite pas, par contre les couleurs de Beth Satelo sont beaucoup moins recherchées que celle de Christina Strain.

Canon Hawke#1

Pour terminer ‘Soulfire’ avec Michael Turner au dessin et au scénario accompagné de … J.T. Krul, décidément il est sur toutes les séries… Michael Turner n’a plus rien à prouver côté dessin, c’est une certitude, mais si cet épisode ( Soulfire #6 : catalyst part3, avril 2006) se laisse lire, il demeure pour l’instant sans piment, c’est pas déplaisant, mais ça ne marque pas

La conclusion de

Un Aspen Comics visuellement toujours impressionnant, mais qui arrive toujours pas vraiment à passionner. Ça se lis puis on passe à autre chose, dommage, car les talents sont bien là !

Que faut-il en retenir ?

  • Dessin de haute tenu !
  • Les couleurs
  • L’épisode de Canon Hawke

Que faut-il oublier ?

  • Fathom est un peu lisse côté histoire
  • Soulfire ne décolle toujours pas

Acheter Aspen Comics 10 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aspen Comics 10 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Aspen Comics

En savoir plus sur l'oeuvre Aspen Comics