75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Comics : Aspen Comics 7
Aspen Comics > Aspen Comics 7 >

Critique du Comics : Aspen Comics 7

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 2 mai 2006 à 0657

Aspen à bien du mal à sortir de l’eau

Si dans le précédent numéro tout laissé croire a un démarrage de la série Fathon. Bien, autant dire que ce numéro est d’un profond ennui.
‘À l’aube de la guerre : épilogue’ à beau posséder le superbe trait de Koi Turnbull, il ne se passe rien. Nous demeurons au même postulat du précédent tome. Aucune pression, aucune compassion, aucune crainte pour l’avenir. À l’inverse, ‘le commencement’ qui fait à peine 10 pages aurait mérité d’être traité plus en longueur. Toujours dessiné par le talentueux Koi Turnbull, tout va trop vite alors que nous assistons à l’arrivée d’Aspen chez les humains dans l’année de 1984. 10 malheureuses pages pour ce qui aurait largement mérité plus.


Pour terminer, la série Soulfire est dessinée et scénarisée par michael Turner, et celui-ci est en petite forme. Pourtant, la série est imaginée par l’auteur et celle-ci lui tient à cœur, il la défend assez dans de nombreuses interviews pour le savoir. Il n’empêche que Turner a souvent fait mieux, dont dernièrement sur Supergirl qui pourtant est un personnage qui lui appartient pas et purement de commande. Du mauvais Michael Turner reste même dans le cadre dessin du largement bon par rapport à d’autres, mais là où Soulfire a encore beaucoup de mal c’est à nous intéresser à ses personnages. Ce qui demeure l’essentiel.

La conclusion de

Un Aspen 07 visuellement bon, mais globalement ennuyeux. Dommage, la série Fathom à du potentiel, quant’a Soulfire bien difficile de dire si la série va un peu prendre de l’ampleur ou pas, mais pour l’instant c’est très moyen.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin de Koi Turnbull superbe

Que faut-il oublier ?

  • Des histoires trop courtes pour Fathom
  • Rien n’avance vraiment dans l’intrigue
  • Soulfire à du mal à prendre son envol

Acheter Aspen Comics 7 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aspen Comics 7 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Aspen Comics

En savoir plus sur l'oeuvre Aspen Comics