75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Réminiscence >

Critique de la Bande Dessinée : Réminiscence

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 29 juillet 2013 à 11:45

Zone interdite, sauf aux lecteurs !

Adam Claridge est mort à trente-trois ans. La police pense à un suicide, mais pour la jeune Pia Ilovna, étudiante en physique et membre du Cercle, il en est tout autrement. Très vite ses soupçons vont se trouver confirmés. Aidée par un certain Nicolas, qui a le don de percevoir les couleurs, et Erik, jeune homme à la capacité de débattre avec d'autres parcelles de lui-même, Pia va enquêter et faire la rencontre de Lorelei, une étrange femme capable de manipuler les sentiments et ayant une certaine connaissance des enjeux.

Suite direct de Your true colors, Le cercle tome 2 – Réminiscence ne peut aucunement être abordée directement. Il est impératif d'avoir lu le précédent volet pour y appréhender les personnages ainsi que le déroulement d'une grosse partie de l'histoire, cela même si un grand nombre d'explications trouveront bien place dans celui-ci. Cette suite confirme aussi que cette série est digne d'intérêt tant l'ambiance apparaît comme particulièrement soignée et l'aventure toujours aussi prenante. Certes le scénario d' Andoryss (Les Enfants d'Evernight, 7 Naufragés) brasse d'une multitude d’univers graphiques (sorte de croisement entre les comics, la bande dessinée européenne, mais aussi le Manga), pourrait déstabiliser certains lecteurs. Il est vrai que le mélange des genres, une réflexion autour d'entités neutres (ou vides) croisées avec des personnages détenant des pouvoirs uniques (type X-Men ou 4400), apporte quelques choses de peu commun. C’est d'autant plus vrai que le traitement visuel de Nesskain est lui-même loin de coller aux codes graphiques du moment, cela même si son style comme sa mise en couleurs sont particulièrement travaillés et conçus avec une certaine intelligence.

Critique le cercle tome 2

Mais surtout la force principale du Cercle est avant tout de nous intéresser à tous les protagonistes de l'histoire, qu'ils soient du bon côté ou du mauvais. Ainsi, en à peine quelques pages, on nous présente un nouveau personnage prénommé Paul (frère de Loreilei) et cela suffit pour que ce dernier nous fascine et représente à nos yeux une menace « cool » pour nos héros.

85

Le premier tome du Cercle, intitulé « Your true color » était une belle découverte. Cette suite conforte cette impression en baladant le lecteur dans un récit où il lui sera bien difficile de deviner à l'avance la tournure des événements. En proposant une histoire et un dessin sans véritable couleur nationale, cette série se pose au final comme quelque chose de rafraichissant, dépaysant et d'inattendu. Il ne reste plus qu'à espérer que la conclusion de l’œuvre soit à la hauteur des espérances.

Critique de publiée le 29 juillet 2013.

Acheter Réminiscence en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Réminiscence sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !