75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Ghooost!
Ghooost! >

Critique du Jeu de société : Ghooost!

Avis critique rédigé par Maxime C. le mercredi 10 juillet 2013 à 0931

Après minuit les fantômes sont de sortie !

Bravo : vous êtes l’heureux propriétaire d’un magnifique manoir ! Dommage qu'il soit hanté…

À vous de chasser ses occupants indésirables avant le lever du jour en leur faisant peur avec des fantômes encore plus effrayants, quitte à les envoyer dans le jardin de vos voisins !

Ghooost! Logo

Des airs de Tim Burton

Fort du succès de King of Tokyo, IELLO a renouvelé sa collaboration avec le célèbre auteur de jeux Richard Garfield pour donner naissance à Ghooost!, un jeu de défausse dans un univers fantomatique qui devrait séduire familles et amateurs de jeux simples et dynamiques.

Le matériel est dans la lignée du Roi des nains. Une boîte carrée avec ouverture aimantée, des cartes format tarot très épurées laissant une grande place à des illustrations très réussies. On ressent clairement une forte inspiration des univers de Tim Burton avec ses créatures, fantômes et autres êtres bizarres, mais pour un résultat plus enfantin.

Ghooost! Matériel

Après minuit, les fantômes sont de sortie !

Ghooost! étant un jeu de défausse, il faut se débarrasser de toutes ses cartes, mais pas uniquement celles que l’on a en main ! Chaque joueur possède une pioche personnelle, appelée “manoir”, qui doit être également vidée, mais impossible d'y toucher avant que la pioche commune ne soit épuisée, ni tant que l’on a encore des cartes en main !

Le jeu se joue en 2 phases, « Avant minuit » et « Après minuit ». Ces 2 phases suivent les mêmes règles, à un détail près : Après minuit, il est possible de vider son manoir. À son tour, il faut jouer une carte égale ou supérieure à celle jouée précédemment ou ramasser toutes les cartes en jeu, puis piocher jusqu'à avoir 4 cartes en main. On peut jouer 2 ou 3 cartes identiques pour rejouer immédiatement un nouveau tour. Un carré peut être joué sur n'importe quelle autre carte, et envoie toutes les cartes en jeu à la défausse (le “cimetière”).

Avant minuit, au lieu de ramasser les cartes, un joueur peut aussi tenter de jouer la première carte de la pioche commune. Si elle n’est pas assez forte, il la reprend en main avec toutes les autres du Cimetière. Après minuit, lorsque l’on n’a plus de cartes en main, on peut jouer la 1ère carte de son Manoir pour le vider. Si l’action est validée, c’est au joueur suivant de jouer. Sinon on  récupère tous les fantômes du Cimetière dans votre Main.

Ghooost! Cartes

Il existe 7 types de cartes spéciales (au fond coloré) dont les effets viennent pimenter le jeu:

  • Les cartes rouges (3 et 12) ne peuvent être recouvertes que par d'autres cartes rouges.
  • Les cartes jaunes (1 et “Kitty”) peuvent toujours être jouées (même sur des cartes rouges). Kitty fait de surcroît passer le tour du joueur suivant.
  • Le 8 (bleu) change le sens du jeu.
  • Le 11 (bleu) permet de défausser les cartes en jeu et de rejouer immédiatement.
  • Miss Copy (X bleu) permet de former des combinaisons en copiant la valeur de la (ou des) carte avec laquelle elle est jouée.

Le dernier joueur à qui il reste des cartes perd la manche et prend un jeton "Bouh !". Les autres remporte 1 point, auxquels s'ajoutent 1 point de bonus pour le premier à s'être débarrasser de ses cartes, et 2 points pour le dernier !

Ghooost! Poupée

Cumuler pour mieux défausser.

Ghooost ! est un jeu aux règles plutôt simples, et pourtant la première lecture des règles est laborieuse…. Ma première pensée fut « pourquoi des règles si compliquées pour un simple jeu de défausse?… ». Et pourtant c’est en jouant qu’on se rend compte immédiatement qu’il n’y a rien de compliqué, les 2 phases se jouant de la même façon à l’exception de la petite règle en plus du manoir.

Mais alors pourquoi 2 phases ? Pour apprécier le jeu à sa juste valeur, il faut vraiment comprendre l’intérêt de la première phase qui consiste finalement à construire sa main pour se débarrasser plus rapidement de ses cartes « après minuit ». Il ne faut pas hésiter à reprendre volontairement en main les cartes du cimetière si celles-ci offrent par la suite la possibilité de composer de nombreux doubles et triples pour enchaîner les combos.

Autre subtilité : apprendre à maîtriser le hasard de la pioche de votre manoir. Il n’est pas rare d’entendre râler des joueurs lors des premières parties au sujet du hasard de la pioche manoir. Au fil des parties, vous vous rendrez compte qu’en enchaînant les combos pour finir sur des cartes d’une valeur élevée ou un duo de cartes rouges, il y a peu de chance que votre carte manoir soit valide, permettant de récupérer tout le paquet de combos pour ne pas le laisser disponible au prochain joueur. Vous aurez ainsi vidé votre manoir d’une carte, tout en étant presque assuré de pouvoir à nouveau vider votre main en 1 ou 2 tours.

Le point négatif de Ghooost! est son système de points. Être le dernier joueur à se défausser de ses cartes rapporte le plus de points, du coup les parties peuvent s’allonger si tous les joueurs posent volontairement leurs cartes une par une pour ne pas vider trop rapidement leur manoir. De plus, moins l’on est de joueurs, plus les tours des joueurs se ressemblent. Il est arrivé plusieurs fois qu’un joueur ne pouvant pas jouer récupère le cimetière rempli d’un combo du joueur précédent, et le repose au tour suivant en paquet tel quel sans retrier les cartes, le combo étant déjà formé.

Conseil SFU : Pour éviter que les parties ne s’allongent, il est préférable de s’arrêter dès qu’un joueur se défausse de toutes ses cartes et de lui attribuer 1 point comme dans un jeu de défausse classique. Les parties sont plus courtes et l’envie d’en enchaîner plusieurs à la suite est bien plus présente.

La conclusion de

Si la première lecture des règles est un poil lourde pour un jeu de ce type, on retrouve au final les ingrédients d’un jeu de défausse familial : simplicité, combos et une touche de hasard. Seul ingrédient manquant : Des parties courtes. Les combos à répétition à peu de joueurs rallongent considérablement la durée, et il arrive régulièrement d’avoir des impressions de "déjà vu" d’enchaînements de combos identiques d’un joueur ayant récupéré la défausse. Ghooost! mérite tout de même de s’y attarder plus d’une partie afin de bien comprendre le principe "Récupérer volontairement des cartes pour mieux se défausser".

Que faut-il en retenir ?

  • Les illustrations
  • Le manoir

Que faut-il oublier ?

  • Les combos à répétition
  • Le système de jetons bouh!
  • La durée

Acheter Ghooost! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ghooost! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+