75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Primal
Primal >

Critique du Jeu Vidéo : Primal

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 17 avril 2004 à 1503

Divertissement garantie

N'hésitez plus pour vous procurez l’excellent Primal…courez vite chez votre marchand favori de jeux vidéo...voilà c'est fait? ok! alors dirigez-vous tranquillement devant votre téléviseur, allumer votre PS2 (hé n’oubliez pas de mettre votre nouveau jeu dans la console !) et vous voilà donc dans la peau de Jen, alternativement dans celle de Scree grâce à la touche select de votre petite manette chérie, et vous voilà prêt à affronter et déjouer tous les plans monstrueux du machiavélique Abbadon. Rien de plus facile me diriez-vous derrière votre manette. Effectivement de ce côté-là il n’y a aucun problème ! Le jeu est assez simple car on y est guidé du début jusqu’à la fin. On n’a pas de prouesse physique à accomplir il suffit juste de guider les personnages…mais ce qui compte le plus dans Primal c’est son scénario superbement construit…plus on avance dans l’histoire et plus on apprend des secrets bien cachés concernant la jolie Jen et son petit ami Lewis…ce que j’ai particulièrement aimé, en jouant à Primal, ce sont ces longues cinématiques d’un graphisme surprenant (rien que celle du début dure au moins un bon quart d’heure et même plus !) qui viennent se greffer merveilleusement bien à certains passages du jeu…mais ne manque-t-il pas quelques touches d’action me direz-vous ? Et bien non pas d’inquiétudes à avoir de ce côté-là vous allez devoir combattre pleins de démons plus terribles les uns que les autres dont Jen s’occupe avec force et vigueur grâce à ses pouvoirs qui lui sont conférés au fur et à mesure de l’histoire.De toute façon vous serez très vite prévenus qu’un combat va débuter car la superbe bande sonore du jeu (enregistré par l’Orchestre philharmonique et le cœur de la ville de Prague.Rien que ça !) va subitement changer en un style plus lourd avec du bon métal défouloir (d’ailleurs le groupe s’appel 16volt et c’est vraiment pas mal ce qu’ils font !). Primal est surtout un jeu visuel et scénaristique…on s’y plonge facilement et on s’attache très vite à la relation qu’il y a entre Jen et Scree (les dialogues sont parfois très marrants surtout quand on commence à connaître les rapports qu’entretiennent les deux personnages principaux).

La conclusion de

Donc si vous voulez passer quelques bons moments très sympathiques sans trop vous prendre la tête pendant des heures à chercher des énigmes parfois introuvables, comme dans certains jeux et casser votre pauvre manette, je vous conseille vivement de vous mettre à Primal.

Acheter Primal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Primal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Primal

En savoir plus sur l'oeuvre Primal