75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : Dominus Inferus Ushanas
Dominus Inferus Ushanas >

Critique du Musique : Dominus Inferus Ushanas

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 17 mai 2013 à 1052

Un black métal pas d'enfer...

Isegrim est un groupe allemand qui se forme lors de l'année 1998. Après avoir enchaîné plusieurs EP dont un réservé à la gloire de Venom, Tribute to Venom en 2000, il décroche un contrat avec la label allemand, Massacre records, une belle reconnaissance en soi. L'album Dominus inferus Ushanas paraît le 13 août 2000 et propose du « true » black métal avec huit titres copieux, la majorité dépassant les sept minutes au compteur.

On reconnaît de suite la volonté de proposer un black métal appartenant à la branche extrême de ce mouvement musical, des ambiances noires, des voix écorchées et des hymnes antichrétiens et sataniques. La qualité des compositions ne manquent pas d'intérêt et on salue respectueusement, en accomplissant cérémonieusement le signe de la croix inversée, les brûlots ravageurs comme « Blasphemous Hymns », « The eyes of Jesus Christ (rape Jesus Christ Part 2) certainement le meilleur titre de l'album.

Blackwar, le chanteur-bassiste, et fondateur de Isegrim, hurle sa haine avec parfois quelques grognements « deathmétalleux » sympathiques. Sinon, il faut avouer que cela manque de variété dans ses vociférations haineuses et hurlées. Isegrim exécute sa musique proprement, même si la production un peu « sourde » noie l'ensemble dans une chape monocorde malvenue. Les morceaux défilent et on ne relève à aucun moment l'étincelle de l’originalité, les riffs et les passages « blast » ayant été entendus des centaines de fois avant, pendant et aussi après la parution de cet album. Les titres se confondent avec tellement de groupes similaires que l'intérêt décroit rapidement si on apprécie ce style musical. Bien fait, pas mauvais mais pas original pour un diable !

Ecoutez le titre "Angel with fire and sword" sur You Tube ICI

La conclusion de

Isegrim respecte l'esprit « true » black metal à la lettre mais l'originalité manque au rendez-vous malgré des titres solides, surtout « The eyes of Jesus Christ (rape Jesus Christ part 2) » et « A Fistfuck of black metal ». La voix hurlée de Blackwar n'apporte pas suffisamment de variété d'un titre sur l'autre. De plus, la production moyenne engloutit la plupart des pistes sur une tonalité monocorde dommageable. Cela demeure un album acceptable qui ne parvient pas à se distinguer de centaines d'autres comme on sut le faire Immortal, Darkthrone ou encore Marduk entre autres. Pas diabolique mais ça balance pas mal quand même.

Que faut-il en retenir ?

  • Bien exécuté.
  • Deux bons titres.

Que faut-il oublier ?

  • pas original pour un Satan.

Acheter Dominus Inferus Ushanas en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dominus Inferus Ushanas sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+