75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Landkjenning >

Critique du Musique : Landkjenning

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 15 avril 2013 à 09:30

Une magnifique incantation...

Glittertind est un groupe norvégien, formé en 2001, qui possède une discographie sommaire, trois albums et un mini-CD. Cela faisait presque quatre ans que le silence officiait quand nos musiciens proposaient leur nouvelle ode à la mythologie scandinave, « Landkjenning » en 2009.

Entièrement tourné vers un folk métal mélodique complété par des chants clairs magnifiques, cet album surprend par sa qualité musicale et son inspiration, surtout dans une famille où l'encombrement commence à ressembler à un embouteillage aux heures de pointe sur le périphérique parisien.

Landkjenning possède des titres en norvégien, donc difficile de parler avec précision de la teneur des textes. Heureusement, un titre en anglais soulève partiellement le mystère avec un voyage au cœur de Mère nature et de tous ses êtres légendaires qui la peuplent (troll, lutin, créatures...).

 

On entame ce voyage avec le titre éponyme de l'album, Landkjenning qui démarre par un chœur mélodique soutenu quelques instants plus tard par un accompagnement guitare, basse, batterie classique mais superbement efficace. Le chant donne toute sa moelle à ce morceau assez pêchu sur environ deux minutes. On discerne deux ambiances différentes à ce premier titre avec une suite bien distincte, la seconde beaucoup plus atmosphérique se déterminant par l'importance des voix, toujours portée par la mélodie et l'appel aux forces de la terre et de la nature.

Nordafjells continue sur une volonté affichée d'offrir une atmosphère apaisée, loin des champs de batailles et de leur fureur, on demeure dans la contemplation des paysages scandinaves et des déités pacifiques. Quelques passages plus orchestraux rythment sporadiquement ce titre très mélodieux.

 

Varder I Brann tranche avec une agressivité rythmique et vocale plus soutenue. Le chant légèrement râpeux amène une petite touche de brutalité bienvenue, rehaussée par la présence de chœurs hautement gracieux.

Gar min eiges veg reprend le chemin de la sagacité avec une introduction à la flûte qui nous transporterait vers les neiges andines. Une guitare acoustique et un chant axé uniquement sur des lignes mélodiques constituent les principaux éléments de ce titre reposant pour des oreilles délicates. Toutefois, un break intéressant parsème ce magnifique titre avec une prise de pouvoir des guitares à la distorsion délicate et de chœurs glorieux.

Longships and mead reprend tous les principes du folk métal, présence de guitares pêchues et évidemment l'intrusion progressive de différents instruments traditionnels, toujours cadencés par des petites bribes issues de la culture musicale folklorique scandinave. On entend même fugitivement un accordéon.

Glittertind continue sur cette lancée inspirée et terriblement prenante avec une alternance entre titres lents et enlevés. Glittertind est certainement le titre le plus puissant de l'album et le plus conventionnel dans sa construction, refrain et couplet avec quelques ponts pour casser ce classicisme toutefois addictif.

 

Jeg snorermin sekk surprend l'auditeur par une sonorité très punk mélodique. On dirait presque du Bad religion en moins speed sur certains passages. Heureusement, une flûte insuffle sa cohérence folk à l'ensemble sur ce titre presque débridé.

Mot Myrke Vetteren interrompt l'enchaînement de titres rythmés avec une place prépondérante à la douceur et l'harmonie. Dans ce titre, sans présence d'instruments de percussions, uniquement le chant porte ce morceau épuré délivrant une ambiance éthérée.

Après un instant de douceur, Brede seil over nordjo Gar apporte un côté épique et guerrier du meilleur effet à cet album, même si on demeure dans un registre modérément soutenu, pas de cavalcades guitaristiques, pas de déferlement de violence, simplement un chœur puissant glorifiant les dieux passés.

On conclue avec un titre proche dans l'esprit des œuvres de Jean-Sébastien Bach et ses compositions pour orgues d'église.

Un magnifique disque de folk norvégien !

80

Landkjenning est une surprise (très) agréable dans le monde du folk métal avec des titres enlevés, des voix chantées magnifiques et une inspiration présente. On regrette uniquement que cet album affiche trente six minutes au compteur, un ou deux titres de plus auraient été les bienvenus si la qualité étaient au rendez-vous. Cela fait toujours du bien d'écouter ce style d'album qui peut toucher un public assez large, à la condition que le groupe bénéficie d'une promotion autre que fantomatique, ce qui assurément ne fut pas le cas. Une œuvre de folk réussie et attrayante.

Critique de publiée le 15 avril 2013.

Que faut-il en retenir ?

  • Un magnifique disque de folk.
  • Des chants maîtrisés.

Que faut-il oublier ?

  • Durée très courte.

Acheter Landkjenning en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Landkjenning sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !