75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du musique : Valdr Galga [1999], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le mercredi 10 avril 2013 à 16h01

Le viking aime le métal...

Valdr Galga est le second album de Thyrfing qui possède la particularité de posséder un logo complètement illisible pour le profane. Ce groupe suédois officie dans un style musical plutôt répandu, un mélange de métal et de folklore. Évidemment, la mythologie nordique influence Thyrfing à la fois dans les textes proposés, tous glorifiant les dieux scandinaves et la bravoure sur les champs de batailles, et dans sa façon de concevoir sa musique.

Dès le premier morceau qui dure plus de sept minutes, « Prelude : heading for the golden hall », on ressent toute la volonté du groupe d'offrir des chapitres épiques dans sa musique. Les guitares conservent un aspect très heavy métal dans leur sonorité, c'est surtout le clavier tenu par Peter Lof qui procure une atmosphère imprégnée d'affrontements titanesques et de sang répandu. On se laisse emporter par des vents mélodiques écorchés impitoyablement par des vocaux très « black ». Ce contraste entre les arrangements musicaux très mélodieux (pas de guitares rythmiques excessivement violentes) et un chant râpeux insufflent une dichotomie marquée et personnalise Valdr Galga de manière convaincante.

On regrette la présence systématique des claviers qui « bontempisent » les morceaux, leur enlevant un peu de pêche et de crédibilité, la faute à une production de petite facture et sans grand relief (ou de moyens financiers). Le titre de l'album « The deceitful » semble le meilleur exemple des défauts susnommés malgré quelques « breaks » savamment utilisés ralentissant la frénésie d'ensemble et des voix complètement survoltées.

« Valdr Galga » se distingue par quelques chœurs agressifs du meilleur effet et une combinaison guitare/clavier particulièrement bien assortie, ce qui en fait un des points culminant de cette apologie à la civilisation viking.

Valdr Galga est une offrande à tous les amateurs d'épopées scandinaves et mythologiques, avec dix morceaux homogènes, tous à la gloire de héros passés. D'ailleurs la pochette ne trompe aucunement sur la marchandise avec de valeureux guerriers vikings festoyant avant ou après une conquête victorieuse.

La conclusion de à propos du Musique : Valdr Galga [1999]

Amaury L.
65

Valdr Galga, second album de Thyrfing, un groupe suédois de black/viking métal, offre toutes la palette nécessaire pour régaler les esgourdes des amoureux de ces temps oubliés et glorieux, des guitares heavy et des passages furieusement black, toujours accompagnés de vocaux râpeux à souhait dans la pure tradition « black ». Cependant, une production moyennement réalisée, les claviers s'entendent « trop » au détriment des autres instruments, empêchent Valdr Galga d'atteindre le Valhalla. Par Odin, faîtes danser les bières !

Que faut-il en retenir ?

  • 10 titres homogènes.
  • Valdr Galga.
  • Les 7 minutes du premier titre.

Que faut-il oublier ?

  • Les claviers un peu trop présents.
  • Manque de chœurs guerriers.

Acheter le Musique Valdr Galga en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Valdr Galga sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+