75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Skinn Mac Dana
Skinn Mac Dana >

Critique du Roman : Skinn Mac Dana

Avis critique rédigé par Amaury L. le mercredi 1 août 2012 à 1432

Une étoile est née...

« Soudain, une lueur brève éclaira le ciel. Des cris montèrent depuis les bivouacs. Une grande forme pâle apparut, qui descendait lentement. De nouvelles clameurs s'élevèrent quand elle survola le palais. Lirn dit à son garde :

- Regarde, Kilirné ! C'est un appareil volant ! On dirait qu'un homme est accroché dessous !

L'horreur la saisit quand l'objet se posa dans l'obscurité du bois sacré. »

Skinn Mac Dana est la première épopée retraçant Les chroniques d'Arcturus, une saga de space opera qui se déroule sur une planète lointaine aux forts accents culturels bretons. On ressent dans l'écriture et dans la cosmogonie présentées les références culturelles et quotidiennes de l'auteur Gilles Servat. Cet artiste ecclectique inspiré apprécie d'intégrer sa civilisation antique dans ces univers imaginaires et éloignés par des milliers d'années lumières de notre bonne vieille Terre.

Gilles Servat emploie une recette connue et toujours aussi efficace, un étranger extraterrestre en perdition s'échouant sur une planète qui technologiquement semble primitive ou très en retard par rapport à son système natal, ce qui place rapidement cet être déraciné au centre des attentions politiques, territoriales, idéologiques et bien évidemment amoureuses. D'ailleurs, Skinn Mac Dana, le héros principal de ce volet initial, ne déroge pas à ces commodités scénaristiques et le roman tourne exclusivement autour de sa personnalité, de ses tourments, de son obsession de la justice. On oscille entre des passages d'une sauvagerie extrême et d'autres où l'auteur, poète accompli, libère une prose romanesque, et si on ne tombe pas dans une mièvrerie chevaleresque, on l'effleure de très près. On s'interroge sur cette dualité comportementale, un combattant impitoyable peut-il se pâmer d'amour pour une demoiselle aussi belle soit-elle ?

Cette dichotomie romancée enracine cette œuvre dans des contrées antipodistes, où les grands sentiments s'écrasent comme une vague sur un récif devant des scènes guerrières hautement épiques, où le sang s'échappe par pages entières. Une démence violente noircit la beauté physique et psychologique du personnage ce qui l'emmène progressivement sur des plages désertées par la raison. «L'amour rend aveugle » est un adage s'adaptant parfaitement à cette chronique introductive.

D'environ trois cents cinquante pages très aérées, on embarque aisément dans cet univers poétique où l'aube s'enrobe de couleurs pourpres et les arbres se féminisent afin d'offrir une beauté irrésistible. Proche de la fantasy arthurienne, nonobstant ce héros imprédictible, Skinn Mac Dana révèle une écriture riche, maîtrisée et d'une lecture savoureuse.

 

« Le dirdu entame sa chair au-dessus de la hanche gauche. Un instant après, son corps agité de réflexes tombe en avant, éclaboussant les galoches du vainqueur... Comme lorsqu'on abat une colonne et qu'au fracas des pierres brisées succède un long silence, ainsi se tait l'assemblée... »

La conclusion de

Ce volet initial pose les bases d'un monde proche de la civilisation celtique avec ses rites, ses coutumes et surtout son bestiaire. Transposé avec talent par Gilles Servat sur une planète autre que notre chère Terre, il captive par l’ambivalence révélée, la violence et l'amour, l'action et la poésie descriptive, avec son héros voguant sur des eaux charriant des composantes similaires. Voici le space opera breton et on en redemande.

Que faut-il en retenir ?

  • Un space opera avec un univers original.
  • Une belle écriture.
  • Une belle histoire.
  • Alternance entre violence et poésie.

Que faut-il oublier ?

  • Entrée en matière classique.
  • Quelques mièvreries sentimentales.

Acheter Skinn Mac Dana en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Skinn Mac Dana sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+