75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Les Cordelettes de Browser
Les Cordelettes de Browser >

Critique du Roman : Les Cordelettes de Browser

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 21 juillet 2012 à 1959

Les cordelettes de Browser

"Lorsqu'il sortit de la douche, rien n'avait changé.
Il était presque nu, comme toujours.
Son corps, pourtant alourdi par l'eau, semblait supporter le monde comme un poids plus léger et plus doux. Dreamer Wallace était heureux. Il quitta sa belle salle de bains blanche, envahie de lumière..."


Notre futur ou celui d'une autre humanité.
David Browser a exploré les confins de l'espace visible et invisible et la seule chose qu'il trouve est cette espèce de néant physique qui ne fait qu'un avec celui qu'il a dans le coeur. Alors le temps s'arrête.
Anita fait partir d'une équipe de forage. Son but est de rejoindre l'autre bout de la Terre, mais au moment de faire la jonction, le temps bascule.
Viv vit avec les fantômes de son passé. Elle n'a d'autre choix que de revivre sa vie sans en changer un iota.
D'autres comme Edwin, Edgar ou Dreamer Wallace sont condamnés à vivre dans un univers éternel, où rien ne change, où personne ne meurt. La vie a un goût amer.
Mais un grain de sable va bouleverser ce petit monde fait de fantasmes et de faux semblants...

Tristan Garcia est un philosophe qui s'est fait connaître avec son roman la meilleure part des hommes en 2008 (Prix de Flore). Après quelques romans, il revient avec un roman aux éd. Denoël, Les Cordelettes de Browser, qui nous emmène aux confins de l'espace et du temps.

Et si le temps s'arrêtait ? Si le monde était fini ?
Ces deux phrases tirées du 4e de couverture résument l'idée de départ du roman. C'est un roman ou plutôt un conte philosophique, et d'avantage un roman d'initiation. Les personnages n'ont aucune idée du monde tel que nous le connaissons avec un passé, un présent et un futur et où le temps fait son oeuvre. En l'absence de tout repère temporel, ils doivent s'occuper à des activités souvent inutiles.
Ainsi, Edmund, Edgar et Edwin doivent s'inventer des défis dont l'ultime sanction est de perdre la vie. Un jeu morbide, en sorte.
Viv est elle aussi immortelle mais ne peut que revivre des scènes de son passé sans pouvoir les changer. Le remord et le regret peuplent donc ses étranges songes sans avoir la possibilité d'en changer les tenants et les aboutissants, quoique.
Et que penser d'Anita qui, par un tour de vis au fond de son puits, la transporte dans un futur où tout le monde a disparu ou presque. Un futur à la Wells s'offre à ses yeux.

A travers des tableaux plus ou moins colorés, Tristan Garcia brosse un futur parfois glaçant, parfois troublant mais toujours dépaysants.

La conclusion de

Voilà encore un roman au parfum particulier, à l'atmosphère singulière et aux personnages étranges. Les Cordelettes de Browser est comme un voyage entre rêve et cauchemar dans des paysages à la fois exotiques et oniriques, voguant à la fois dans le passé, le présent et un des multiples futurs. Une expérience littéraire très divertissante.

Acheter Les Cordelettes de Browser en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Cordelettes de Browser sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+