75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le Jour du Fuseur
Le Jour du Fuseur >

Critique de la Bande Dessinée : Le Jour du Fuseur

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 28 juin 2012 à 0645

Super héros from Paris part II

Après une longue dépression, Frank Bradford retourne sur Paris afin de rendre visite à sa sœur, Raphaelle. Peu de temps après son arrivée, il croise la route d'un ancien compagnon d'armes qui le persuade de rencontrer le tout puissant préfet Beauregard. Confronté à une des "anomalies" qui sévissent depuis peu dans la métropole, Bradford impressionne par sa maîtrise de la situation. Son acte de bravoure a pour conséquence de l'entrainer au centre d'une expérience se déroulant dans un souterrain de Paris. Après une perte de connaissance due à un étrange phénomène qui se déclenche alors qu’il est sur les lieux, Bradford se réveille transformé. Pour autant, il n’est pas le seul à subir une mutation, Victor Duroc, dit "le Fuseur", est lui victime d'un problème de gaz qui a pour conséquence d'agir sur son organisme et son équilibre mental.

Alors que Masqué tome 1 - Anomalies posait les bases de l’œuvre avec la présentation des divers personnages et l'univers d'un Paris futuriste dans lequel de multiples anomalies prenaient place, ce deuxième tome intitulé, "le jour du fuseur", passe à l'action. Et le terme "action" n'est ici pas usurpé puisque la moitié de l'album met en avant un combat dantesque entre un nouveau héros et un nouveau super vilain. Ici, le scénariste Serge Lehman décide donc de laisser une large place au visuel et au fameux combat, au détriment de l'avancée de l'intrigue. Il faut dire que les intentions du scénariste sont claires depuis le début : faire de Masqué une bande dessinée 100% super héroïque, une sorte de transfert de ce que font Marvel et DC au cœur de nos contrées françaises. Les conséquences immédiates sont que les 48 pages de cette bande dessinée se lisent à une vitesse folle et que les lecteurs auront certainement l'impression que la formule choisie par l'éditeur n'est pas forcément celle qui correspond aux mieux au contenu. Heureusement, Serge Lehman, certainement conscient du problème, place dans son histoire quelques atouts maîtres qui interpellent et usent habilement de notre curiosité, amenant les lecteurs à en savoir plus et attendre avec une certaine impatience le troisième tome. Où il nous sera offert de découvrir "les Nautoniers".

Extrait Masqué tome 2

Visuellement Stephane Crety (Salem la noire, Acriboréa...) oscille entre le style et la personnalité de son trait qu'on lui connaissait déjà et le style démesuré des comics-book américains. Nous pouvons ainsi voir dans ce tome 2 de Masqué une pleine page mettant en avant "le super méchant" dans une posture impressionnante et une scène de destruction massive, ainsi que des cadrages de plus grande taille de ce qu'on a l'habitude de voir dans la bande dessinée franco-belge. Le délai de parution étant assez court, on regrette que Stephane Crety amène un poil moins de détails dans ses décors qu'habituellement (Acriboréa était impressionnant dans ce domaine), mais le dessin laisse dans son ensemble une bonne impression. À noter la belle réussite autour du costume que l'on découvre en début de ce deuxième tome. Par contre, on regrette un peu que les couleurs de Gaétan Georges ne reprennent pas plus les ambiances de couverture. Une couverture, force est de le signaler, d'une beauté renversante (tout comme celle du premier tome), signée de Benjamin Carré.

La conclusion de

Même si ce deuxième tome laisse une impression de "lecture trop rapide", on reste sous le charme de l'univers proposé et surtout très curieux de voir vers où vont nous entrainer Serge Lheman et Stephane Crety. Les adeptes de grosses baffes, de combats plus grands que nature seront aux anges puisque le parti pris est ici de nous livrer une confrontation que Superman n'aurait pas reniée.

Que faut-il en retenir ?

  • L'univers de la BD.
  • Les Nautoniers.
  • L'action

Que faut-il oublier ?

  • Une lecture trop rapide.

Acheter Le Jour du Fuseur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Jour du Fuseur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Masqué

En savoir plus sur l'oeuvre Masqué