75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Tau zéro
Tau zéro >

Critique du Roman : Tau zéro

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 24 juin 2012 à 1720

Vers le futur et au-delà

"Regardez - là-haut - au-dessus de la Main de Dieu. C'est lui ?
- Oui, on dirait bien. Notre vaisseau.
Ils étaient les derniers à s'attarder à Millesgarden avant la fermeture. Toute l'après-midi ou presque, ils avaient erré parmi les sculptures, lui ravi et émerveillé de cette découverte, elle concentrée sur cet adieu muet à une partie de sa vie dont elle avait jusque là sous-estimé l'importance"


Leur mission: partir vers l'étoile Beta Virgin en quête d'une nouvelle planète habitable. Vingt-cinq hommes et autant de femmes s'échappent donc pour fonder un nouveau foyer humain. Ils savent en outre que grâce à la technologie dont ils disposent, ils auront la possibilité de revenir en cas d'échec. Le voyage ne sera pas un aller simple, même s'il subsistera un delta temporel conséquent à l'issue de leur escapade spatiale. Charles Reymont et Ingrid Lindgren sont l'un et l'autre des élus destinés à partir pour les étoiles. Le premier sera en quelque sorte le chef de la police à bord tandis que l'autre sera le commandant en second. Tous deux ne soupçonnent pas qu'ils auront un rôle essentiel dans la crise qui aura lieu à bord...

Après la parution des nouvelles de La Patrouille du Temps, les éditions du Belial' s'attaquent aux romans hors cycle de Poul Anderson. Tau zéro a été écrit en 1970 et n'a jamais bénéficié d'une traduction jusqu'ici. C'est aujourd'hui chose faite, ce qui nous permet de découvrir un roman de très bonne facture et une facette de l'auteur insoupçonnée.

Il y a peu de temps, on a pu voir sur France 5 une émission fort intéressante consacrée aux mystères de l'univers. Il s'agissait de voyager très loin dans l'espace pour savoir comment était né l'univers. Voyager loin dans l'espace pour retourner dans un passé de plusieurs milliards d'années.
Telle est la bizarrerie de l'espace temps à cause de la vitesse maximum de la lumière. L'autre est celle qui stipule que dès que la vitesse d'un vaisseau se rapproche de la lumière, le temps à son bord commence à différer de celui d'un objet fixe par rapport à ce vaisseau.
La conjonction de ces deux propriétés physiques donne des possibilités de construire d'innombrables scénarii et histoires arrangés  par des auteurs - ou conteurs - talentueux. Ici, Poul Anderson s'en sert pour nous montrer une vision du futur, laquelle aura certainement lieu dans plusieurs milliards d'années.

Le roman a donc un petit côté technique qui laissera perplexe quelques lecteurs. Mais, à l'instar des grands auteurs au bagage scientifique énorme (on pense à Gregory Benford ou Stephen Baxter), il le met au second plan pour mettre en avant une histoire tout ce qu'il y a d'humain. Il tisse donc un réseau relationnel complexe - il n'hésite pas un bâtir un triangle amoureux où la jalousie aura une grande place - et des personnages tour à tour attachants ou agaçants. Chacun y trouvera son compte.
Le côté intéressant de la situation n'apparaît qu'avec la tension grandissante, le stress engendré par le confinement et le désespoir. Chose qu'on trouve en abondance dans cette histoire.

La conclusion de

Ecrit en 1970, ce roman garde aujourd'hui une étonnante modernité. Des thèmes scientifiques et pointus abordés et des personnages au caractère bien trempé se dégage une authenticité insoupçonnable a priori. Poul Anderson n'est pas seulement l'auteur de La Patrouille du Temps, il est aussi un grand auteur de hard science humaniste, de la trempe de Gregory Benford.

Acheter Tau zéro en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tau zéro sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+