75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Mmm... Brains !
Mmm... Brains ! >

Critique du Jeu de société : Mmm... Brains !

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 23 juin 2012 à 0733

Mangez moi, mangez moi !

Avec des copains zombies, on aime bien se faire une virée dans les ruelles sombres et bouffer de la cervelle fraîche. Le problème, c'est qu'une fois qu'on est bourrés, on finit toujours par essayer de piquer la viande juteuse chopée par un pote. On ne peut pas s'empêcher de se bouffer la rate, parce que de cerveau, y'a longtemps qu'on en a plus !

Je veux manger tous les cerveaux, je les veux tous....

Le cerveau en rade.

Le matériel ne casse pas deux pattes à un zombie, avec cinquante petits cerveaux dont certains ressemblent à des confiseries connues (les fraises T....a). On palpe les cinq dés multicolores avec une couleur jaune dont on ne discerne pas les symboles. L'éditeur Twilight creations ne s'est pas foulé mais cela reste correct même si le prix semble exagéré (autour de quinze euros en France).

Pas de « brainstorming » en vue.

L'objectif est de collecter un maximum de cerveaux dans un premier temps puis de les garder au frais le plus longtemps possible.

A son tour, le joueur lance les cinq dés et essaie d'obtenir une combinaison intéressante. Chaque dé comporte cinq faces numérotées de un à cinq et la sixième un cerveau. En trois lancers de dés, on regroupe les chiffres de même couleur (jaune, rouge, noir, vert, bleu). On en fait la somme multipliée par le nombre de cerveaux.

Exemple : avec le lancer ci-dessus, je peux prendre dans la réserve dix cerveaux (le cinq bleu multiplié par deux cerveaux).

Quand les cinquante cerveaux sont collectés, la seconde phase commence. Le principe demeure identique sauf que cette fois, on fait perdre à un adversaire des cerveaux par rapport à la combinaison obtenue.

Exemple : avec la combinaison ci-dessus, le joueur choisit de faire perdre dix cerveaux au joueur bleu ou six au noir ou quatre au rouge.

Le dernier joueur avec des cerveaux est le gagnant.

Les cartes Joueur.

Du Cerveau las en entrée ?

On attendait beaucoup de la collaboration entre un auteur réputé, Reiner Knizia et l'éditeur américain Twilight creations auquel on doit le terrible Zombies !!! publié en France par Edge entertainment.

Le résultat n'est vraiment pas à la hauteur du talent de Knizia ou alors confirme la perte de vitesse créative de cet homme marquant des années 90 dans le monde du jeu. On a l'impression que n'importe qui aurait pu proposé ce jeu de dés simpliste et mécaniquement faible.

On reprend le principe du classique Yathzee, trois lancers de dés et des combinaisons à obtenir, sans modifications pertinentes. Mmm... Brains se contente de quelques règles surfaites et sans aucune originalité. L'avantage immédiat semble un produit adapté à destination des familles avec des enfants, mais la thématique racoleuse, totalement artificielle et tout de même un peu gore, empêche une large diffusion auprès de ce public éventuellement visé.

Moi j'aime bien le cerveau, et vous ?

Peut-être Twilight creations souhaitait créer une gamme de petits jeux pas trop chers et peu compliqués afin d'élargir leur ligne éditoriale, ne pas se refermer sur une niche étroite et très connotée, les zombies et le gore. C'est raté car la qualité fait réellement défaut. D'ailleurs, oubliez les configurations à trois joueurs, elles sont insipides et insignifiantes. Au delà, Mmm... Brains accroche davantage et si les joueurs délivrent une ambiance chaleureuse, alors on ne boude pas son plaisir de faire des misères à ses partenaires de jeu. Malheureusement, un énorme défaut entache le déroulement d'une partie. Systématiquement, des situations de « Kingmaking » apparaissent. Un joueur choisit qui va remporter la partie, c'est inéluctable, il semble impossible d'y échapper. Cela jette un discrédit supplémentaire sur un jeu déjà moyennement réussi mécaniquement. On constate qu'une victoire se dessine uniquement sur les desiderata d'une tierce personne et aucunement sur son mérite, cela reste frustrant, même pour un jeu de dés. Cervelle pas fraîche, changez de fournisseur !

Dans le même esprit, optez pour Pickomino qui est autrement plus réussi.

Les rouges, ce sont les meilleurs, ils ont un p'tit goût bien sucré...

 

La conclusion de

Mmm... Brains est une première collaboration entre un auteur réputé Reiner Knizia (Le seigneur des anneaux) et un éditeur connoté très zombie. Malheureusement, le résultat est en dessous de la moyenne, la faute à un jeu de dés insuffisant mécaniquement et complètement stérile d'un point de vue thématique. Systématiquement, on se confronte à des situations de Kingmaking qui jettent le discrédit sur ce jeu de dés pourtant sympathique à quatre ou cinq joueurs. Dommage que la cervelle de Knizia est fondue lors de la création de Mmm... Brains. Cerveaux ramollis, zombies de cinquième choix, à jeter !

Que faut-il en retenir ?

  • Règles simples.
  • Marrant à 4 ou 5 joueurs.
  • Parties rapides.

Que faut-il oublier ?

  • Vite plus marrant.
  • Situation de Kingmaking systématique.
  • Thème à oublier.
  • Mécanismes mille fois utilisés.

Acheter Mmm... Brains ! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mmm... Brains ! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+