75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Divinare
Divinare >

Critique du Jeu de société : Divinare

Avis critique rédigé par Amaury L. le mardi 5 juin 2012 à 1359

Les cartes de la divination...

Londres, 17 novembre 1896, les médiums du monde entier se sont réunis pour confronter leur maîtrise de la divination. Lequel parviendra à prédire le plus précisément l'avenir ? Lequel est le plus puissant ? Est-ce Irma la chiromancienne, Sir John Fitzgerald l'astrologue ? L'avenir nous le dira...

Des voyants en carton...

Cette boîte médiumnique recense un matériel moyennement voyant, composé de quatre plateaux (avec des illustrations en trompe l’œil), de trente neuf cartes sobres graphiquement format Tarot et quatre vingt marqueurs Score. Contrairement aux vrais médiums, Divinare n'entoure pas son monde d'un habillage atmosphérique immersif. Toutefois, la réalisation demeure honnête comme le prix.

Les règles à venir...

Le but du jeu est de prédire le nombre de cartes détenues par tous les joueurs dans chaque couleur.

On distribue 24 cartes équitablement entre tous les joueurs et on écarte de la manche les douze restantes, sans les regarder.

A son tour, on pose une carte à proximité du plateau approprié. Ensuite, on déplace son jeton Prédiction sur un des chiffres du plateau en respectant une règle absolue, ne pas le placer sur une case déjà occupée.

Les aides de jeu indiquent quand donner une partie de ses cartes à son voisin de droite. Quand toutes les cartes sont posées, on procède à l'évaluation. Les joueurs marquent trois points en cas de prédiction juste, un point sur les deux cases adjacentes, et perdent un point si plus éloignés.

On joue une manche par joueur, celui avec le total le plus élevé devient le médium le plus puissant.

Prédire l'avenir dans les cartes...

Divinare a séduit le concours espagnol Granollers de renommée international en remportant le premier prix sous le patronyme Oracle pathway. Dès l'année suivante, Asmodée lui offre une distribution mondiale sous un nouveau nom et un graphisme plus professionnel.

Malgré une thématique et une illustration faciale plutôt sommaires, Divinare se révèle être une surprise agréable. L'ensemble dégage une simplicité élégante et une intelligence fine. En quelques mécanismes facilement appréhendés, on découvre une mets ludique délicat où des éléments s'entremêlent harmonieusement. La mémoire est sollicitée en retenant la couleur et le nombre des cartes qui passent entre ses mains avant de les confier au partenaire de droite. Ainsi, le hasard s'estompe grandement pour s'effacer au profit d'engrenages plus addictifs, la mémorisation, le bluff, le calcul et l'anticipation.

On s'étonne devant la difficulté de choisir les cartes à concéder à son voisin même si lors des premières parties, on ne mesure pas l'importance de ce don. On s'aperçoit en expérimentant suffisamment le jeu toutes les répercussions sur les actions ultérieures qui en découlent, la perte d'une place assurément gagnante, l'impossibilité de mouvoir un jeton Prédiction inopportunément posé, la gêne occasionnée chez un adversaire. Les stratégies se multiplient pour le plaisir de tous.

De plus, Divinare garde une part de mystère, de bluff, d'inconnu qui rend chaque partie différente et toujours intéressante. Jusqu'à la dernière carte, des incertitudes subsistent et chamboulent parfois toutes les prédictions annoncées et souhaitées. Pourtant, en adoptant une manche par joueur, un équilibre s'installe et autorise chacun à espérer endosser l'habit de champion des augures. A cela, s'ajoute une configuration à deux joueurs savoureuse, avec un suspense augmenté grâce à la révélation de cartes écartées en début de manche par les deux médiums ludiques qui agrémentent la sauce d'un sel qualitativement excellent.

Si on concède un matériel visuellement modeste, le contenu surprend par sa finesse et son élégance. A savoir, l'auteur, inconnu des services de police ludique, Brett J. Gilbert vient de remporter le prix Hippodice 2012 avec son jeu Brethen of the coast. Un nouveau talent ?


La conclusion de

Divinare malgré son apparence discrète surprend par l'élégance de ses mécanismes simples et intelligents. On découvre progressivement le potentiel décisionnel de ce jeu de divination qui mêle habilement bluff, hasard, calcul et anticipation. Les parties restent dynamiques et serrées jusqu'au dénouement final, avec des revers et des fortunes divers. Pas un jeu médium !

Que faut-il en retenir ?

  • Très fin.
  • Très équilibré.
  • Élégant.

Que faut-il oublier ?

  • Couverture un peu triste.
  •  

Acheter Divinare en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Divinare sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+