75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Thongor et la cité de la flamme
Thongor et la cité de la flamme >

Critique du Roman : Thongor et la cité de la flamme

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 20 mai 2012 à 1942

L'origine de Thongor

"Avant que l'Egypte et Babylone soient, Sumer et Akkad régnaient sur le Pays-Entre-les-Fleuves; et encore avant, le secret des origines de l'Homme s'est perdu dans les brumes mystérieuses de la Préhistoire.
Mais au cours des millénaires qui suivirent, sages, philosophes, savants et conteurs d'histoires ont fait allusion aux royaumes inconnus et mythiques qui prospérèrent à l'aube des temps..."


Dans des temps immémoriaux, les guerriers et les magiciens cohabitaient dans un monde où les créatures et les monstres pullulaient. Point besoin d'être subtil puisque votre survie ne dépendait souvent que d'un sort ou d'une bonne lame. Thongor n'est pas magicien; il a une force herculéenne qui lui permet de se sortir de situations pour le moins périlleuses. Ce qui tombe bien car il a l'habitude de se retrouver dans des geôles à cause de sa grande bouche et sa difficulté à obéir à des ordres sans exprimer à voix haute ce qu'il en pense.
Le mercenaire se réveille donc un matin en prison après avoir eu des mots avec son employeur. Il rencontre là Ald Turmis qui l'aide à s'échapper. Les deux compères trouvent même le moyen de s'enfuir de la cité de Thurdis en "empruntant" un flotteur, un appareil volant qui se trouvait par hasard sur leur chemin. Mais leur escapade tourne court puisqu'ils sont attaqués par des redoutables lézards volants, de gros lézards...

Lin Carter fait partie de cette génération d'auteurs qui ont été fortement inspirés par les auteurs de l'âge d'or de la SF et la fantasy. La saga Thongor a été écrite en 1966, trente ans après Conan, dans ce que l’on peut considérer comme une sorte de revival. Réédité aux éd. Mnémos dans une intégrale 1, avec Thongor et la cité des dragons et Thongor contre les dieux, cette histoire ravira les nostalgiques de la fantasy d'antan.

Ce premier volet nous plante le décor. Nous sommes en des temps reculés où on discute après avoir lancé les poings. Son personnage principal n'est pas un barbare, comme Conan, mais ce mercenaire en a toutes les qualités  (ou les défauts). Il a en outre la force requise pour se permettre d'avoir la langue bien pendue.

On le verra, cette histoire est totalement old school, dans l'esprit des pulps des années trente, où il arrive des choses extraordinaires au héros mais qui, grâce à son sens de la diplomatie (ses poings) et sa dextérité (son épée), sait se sprtir des situations les plus tendues. Il ne faut donc pas chercher plus loin que le divertissement dans cette lecture. Cependant, il faut bien avouer que le dépaysement est bien complet et on se surprend à prendre un véritable plaisir à suivre les aventures de cette moitié de Conan.
Sa première aventure va l’amener à sauver le monde, rien que ça.

La conclusion de

Premier volet du Cycle de Thongor, Thongor et la cité de la flamme nous invite à l'aventure et au divertissement. Les rôlistes de fantasy devraient aussi y trouver de l'inspiration.

Acheter Thongor et la cité de la flamme en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Thongor et la cité de la flamme sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Cycle de Thongor

En savoir plus sur l'oeuvre Cycle de Thongor