75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya
Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya >

Critique du Roman : Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya

Avis critique rédigé par Vincent L. le jeudi 10 mai 2012 à 2212

Tentacules tueuses à Los Murcielagos...

« Rodriguez me fait signe de m'approcher une fois de plus. Il a déplié un des poings verdâtres du cadavre. Deux petits crabes écrabouillés mais surtout un petit bout de tissu noir. Avec des pinces, le légiste se saisit du morceau et s'approche de son microscope.

"-Du tissu, mais qu'est ce que ça peut bien être ?" »

Véritable coup de coeur ludique de cette première moitié 2012, le jeu de rôle Luchadores se développe également au travers d'autres médias. Débutée dès juin 2011 chez Le Carnoplaste ("éditeur de fascicule, comme au siècle dernier"), Las historetas de Green Tiburon est une série de revues dont les histoires prennent place dans de le même univers que le jeu. Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya en est le premier tome et raconte une aventure du célèbre luchadore de Los Murcielagos qui, lorsqu'il n'est pas sur un ring, combat les diverses créatures et autres abominations qui arpentent les îles de son archipel natal.

Officiellement écrit par Green Tiburon himself (on soupçonne, évidemment, la plume d'un des créateurs du jeu), ce premier volume se présente sous forme d'un fascicule d'une petite quarantaine de pages édité sur du papier recyclé. Avec son illustration de couverture délicieusement kitch, Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya ressemble à ces publications que l'on pouvait trouver au début du XXème siècle (Weird Tales ou Amazing Stories par exemple) ; cela confère au tout un côté retro particulièrement agréable et, en dépit d'un prix de vente quelque peu élevé, donne envie de se lancer dans le récit pour peu que l'on soit amateur d'aventures à caractère pulp.

L'histoire racontée dans ce premier fascicule s'avère plus surprenante qu'il n'y paraît au premier abord. Alors que l'on pensait que le titre révèlait tous les tenants et aboutissants d'un récit très simple, l'auteur a eu l'intelligence de proposer une aventure ne s'appuyant pas tant sur la fameuse pieuve géante que sur les raisons qui la poussent à attaquer de malheureux touristes. Suivant les investigations menées par Green Tiburon et ses compagnons, on passe d'un élément à un autre sans temps morts, le récit étant découpé entre combats de lucha libre et scènes d'enquête plus classiques, avant d'amener à un final très pulp mêlant techniques de catch et créature(s) surnaturelle(s).

Le tout est à la fois rapide et agréable à lire, et ce d'autant plus que des touches d'humour assez plaisantes émaillent le récit. Le personnage de Green Tiburon, tout comme ses acolytes luchadores, s'avérent être des personnages plutôt sympathiques, et la retranscription des divers combats de catch bénéficie d'une certaine clareté (et ce même lorsque l'on n'est pas connaisseur). On pourra toutefois reprocher au tout quelques faiblesses d'écriture, le côté journal intime et l'utilisation fréquente du seul point comme seul symbole de ponctuation faisant parfois souffrir les séquences d'action d'un certain manque de punch.

Il apparaît malgré tout que les diverses particularités de l'univers - explicitées plus clairement dans le jeu - sont assez maladroitement intégrées dans le récit, Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya ne parvenant pas à développer de manière convaincante tout ce qui peut faire le charme et la particularité de Los Murcielagos. S'il est probable que les suites exploitent ces aspects de façon plus détaillée, ce premier tome se trouve dans une position que l'on devine assez inconfortable : il doit raconter une histoire qui prend place dans un monde bien particulier, mais, ne pouvant pas être trop "didactique" dans ses explicitations, il ne fait que donner un vision assez banale de son univers.

De fait, au delà des amateurs d'aventures pulp quelque peu déjantées, ce sont surtout les possesseurs du jeu de rôle qui trouveront le plus leur bonheur dans cette première publication, Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya ressemblant à un scénario clé en main (l'histoire, les engrenages de l'enquêtes, les divers personnages non-joueurs, tout est suffisamment développé pour pouvoir être aisément transposé autour d'une table de jeu), et se posant comme un complément utile au livre de base pour réussir à construire une ambiance muy caliente !

La conclusion de

Commercialisé dans un format "fascicule" ne manquant pas d'évoquer les mythiques publications pulp du début du XXème siècle, cette première aventure des Historetas de Green Tiburon propose une histoire somme toute sympathique se déroulant dans l'univers développé dans le jeu de rôle Luchadores. Rapide et agréable à lire, non dénué d'humour et de panache, il s'adresse cependant plus aux possesseurs du jeu, qui trouveront dans ce récit un scénario clé en main ne demandant que peu de travail pour devenir jouable autour d'une table ; les néophytes, en revanche, pourront avoir un peu plus de mal à aborder cette histoire qui ne parvient pas à retranscrire de manière totalement convaincante toutes les particularités de l'univers.

Pour les possesseurs de Luchadores : 7,5/10
Pour les autres : 5,5/10

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire sympathique,
  • Rapide et agréable à lire,
  • Les touches d'humour,
  • Le format, délicieusement rétro,
  • Du matériel exploitable pour les possesseurs du jeu.

Que faut-il oublier ?

  • Un peu cher vis à vis du format,
  • Quelque faiblesses dans l'écriture,
  • Moins interessant pour qui n'a pas lu le jeu.

Acheter Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Luchadores

En savoir plus sur l'oeuvre Luchadores