75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Avilion
Avilion >

Critique du Roman : Avilion

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 23 avril 2012 à 2051

Yssobel

"La pierre nue se dressait devant la lune dans une grande clairière, dominant Yssobel qui, les larmes aux yeux, la contemplait depuis la lisière du bois. Elle avait voyagé longtemps, bien plus qu'elle ne s'y attendait..."

Son incursion à l'intérieur de la Forêt des Mythagos, le Bois de Ryhope qui abrite les créatures issues de l'imagination collective, s'est terminée aux portes de Lavondyss, très loin à l'intérieur. Steven n'est jamais revenu dans le monde réel. Loin de s'être perdu, il a retrouvé Guiwenneth et ensemble ils se sont installés là, fondé une famille et se sont entourés de gens pour former une communauté vivant en harmonie. Leurs deux enfants, Yssobel et Jack ont pourtant hérité différemment des gènes de leurs parents, la part mythago l'emportant chez la fille, la part humaine chez le garçon. Ce qui ne les empêche pas d'éprouver de profonds sentiments l'un envers l'autre. Les relations entre la mère et Yssobel semblent cependant se tendre au point de se rompre. La jeune fille décide de partir, en réponse à un appel, une envie irrésistible suscitée par l'écho d'une ombre. Pour la retrouver, Jack décide de se rendre à l'orée de la forêt, côté humain, pour faire revivre le fantôme de son grand-père, capable selon lui de localiser la jeune fille...

Avilion est le dernier roman de La Forêt des Mythagos et malheureusement aussi le dernier de Robert Holdstock. Le cinquième volet de la saga est l'occasion de se replonger dans le fascinant Bois de Ryhope et boucle définitivement la saga d'un auteur au talent incontestable. Il est publié aux éd. Denoël coll. Lunes d'encre.

Inutile de lire toute la saga de La Forêt des Mythagos: Avilion est une suite presque directe du premier épisode de la série. Mais que cela ne vous empêche pas de lire les autres livres, l'univers de Robert Holdstock a un charme vraiment particulier.
L'histoire commence à la fin du conte.
Dans le monde imaginaire, Steven a retrouvé Guiwenneth et ils eurent de nombreux enfants. Sauf que la suite n'est pas un long fleuve tranquille. Chacun conserve en lui des démons qui ne demandent qu'à sortir un jour. Celui de Guiwenneth est Christian, son kidnappeur et son tortionnaire. Et l'écoulement des jours ne fait que réaffirmer le sentiment qu'elle cultive depuis le moment où elle a été son objet: elle veut assouvir sa soif de vengeance. Le tuer de ses propres mains. C'est ce qui précipite son départ.
Le démon de Steven, en l'absence de sa femme, est simple: il a la nostalgie du monde réel. Sans attache, il n'a aucune raison de rester dans cette forêt de l'imaginaire.

Au fond, le roman se joue sur un rythme binaire avec des personnages à doubles facettes obligés de faire des choix booléens.
Loin d'être manichéens, Yssobel et Jack ont un côté réel et un côté imaginaire, un rouge (comme le sang qui coule dans les veines) et vert (comme la forêt imaginaire dans laquelle plongent les racines). Comme sur un pas de  deux, Yssobel, dont le côté vert est le plus prononcé, rencontre au cours de son aventure deux personnages de légende: Arthur et Ulysse. Mais tandis que l'un n'est qu'à l'aube de sa vie, l'autre n'en est qu'à son crépuscule. Les lois étant d'une nature inhumaine, et toujours dans cette dichotomie, Guiwenneth aura aussi l'occasion de rencontre Peredur, son père, alors plus jeune qu'elle.

On l'a compris, Avilion est donc construit en brouillant les règles d'espace et de temps, en mixant héros du passé et du présent, à tel point que tout devient possible.
Le Bois de Ryhope est le lieu de tous les possibles. C'est ce qui rend cet endroit si fascinant et sa lecture si agréable.

La conclusion de

Suite directe de La Forêt des Mythagos, ce roman nous replonge dans le Bois de Ryhope avec les héros du roman genèse. Joliment conté par Robert Holdstock.

Acheter Avilion en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Avilion sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Forêt des Mythagos

En savoir plus sur l'oeuvre La Forêt des Mythagos