75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Yomi
Yomi >

Critique du Jeu de cartes : Yomi

Avis critique rédigé par Benoît F. le dimanche 15 avril 2012 à 2234

Street Fighter Vs Chifoumi

Comme les autres jeux de la gamme Fantasy Strike, Yomi reprend l'univers video-ludique des jeux de combat. Pour plus d'informations sur le background de la série, jetez un petit coup d'oeil avisé sur la critique du très bon Puzzle Strike. Contrairement à ce dernier, Yomi présente des personnages aux proportions raisonnables et taillées pour la lutte à mort. Du sérieux quoi!

 

LA BOITE NOIRE

Sorti initialement sous forme de paquets de cartes indépendants et à raison d'un paquet pour chaque personnage du jeu, cette nouvelle version appelée Compete First Edition contient la collection complète ainsi que deux tapis de jeu. Ces derniers, fort bien décorés, ont été conçus dans une matière plastique équivalente à celle des tapis de souris donc pratique et facile à ranger. Concernant les 10 paquets de cartes ou "deck", la grande famille est enfin rassemblée en une seule et même boîte: les 10 personnages sont bel et bien là, prêts à en découdre. Au final, cette belle boîte présente un design épurée et plutôt classe ce qui est la moindre des choses au regard du prix affiché ($100).

Comme pour les autres jeux de la série, les illustrations sont magnifiques et en totale adéquation avec l'univers développé par la gamme.

Enfin, la rédaction des règles est relativement claire et en anglais dans le texte comme la totalité des éléments de jeu.

 

FIGHT!

Yomi propose une approche relativement simple du jeu de combat. Exclusivement réservé à 2 joueurs, chaque participant va devoir choisir le personnage qu'il incarnera puis se munir du "deck" correspondant. Le but du jeu est de réduire en compote bio (voire sans conservateur) la face de votre adversaire. Pour cela, chacun dispose d'un nombre de points de vie variable selon le personnage choisi.

Les joueurs possèdent une main de départ composée de 7 cartes. Puis, les tours s'enchaînent de la façon suivante:

1. Pioche: chaque joueur pioche une carte de son "deck" puis l'ajoute à sa main.

2. Combat: chacun choisit l'une des cartes de sa main puis la pose face cachée devant lui. Les 2 cartes ainsi jouées sont dévoilées en même temps; le combat est alors résolu à la manière de notre bon vieux Pierre-Feuille-Ciseaux (Chifoumi pour les experts): une attaque l'emporte sur une projection qui bat un blocage ou une esquive qui finalement l'emportent sur une attaque. Les cartes comportent des caractéristiques indiquant la vitesse de frappe (en cas d'égalité "chifoumienne"), le type d'attaque, les dégâts, le coût supplémentaire, les points et limite de combo.

Le joueur qui perd le combat peut jouer une carte face cachée avant que son adversaire n'enchaîne d'éventuelles combos dans sa face. Dès que ce dernier a déclaré, ou non, son enchaînement, le perdant révèle sa carte: s'il s'agit d'un joker, la combo est annulée; sinon, c'est l'avalanche de coups histoire d'enfoncer encore un plus le clou.

3. Power Up: chaque joueur peut défausser certaines de ces cartes afin d'aller fouiner dans son "deck" ou sa défausse à la recherche de précieux As utiles pour payer d'éventuels dégâts supplémentaires.

 

"EVERYBODY WAS KUNG FU FIGHTING..."

Soyons clairs, Yomi est réservé à un public ne présentant aucune aversion envers la langue de Shakespeare. Les textes rédigés sur les cartes demanderont une certaine habitude avant d'être appréhendés par quelqu'un dont l'anglais n'est pas la langue préférée. En dépit de cela, Yomi demeure un jeu agréable teinté d'une petite pointe de bluff mais dont la durée de vie s'avèrera relativement courte. Malgré la présence de 10 personnages aux caractéristiques variables, le fond du jeu aura du mal à se renouveler car reposant sur une base passablement répétitive. Certes, la simultanéité et la vivacité des combats de type Street Fighter et consorts sont plutôt bien rendues mais au delà de çà, l'ensemble aura du mal à s'affirmer sur le long terme. Pourtant, un petit tournoi entre amis s'avèrera des plus sympathiques même si parfois, une pioche malheureuse pourra vous "coller" au fond du trou et près du sol, sans doute à cause de moteurs de pioche pas assez impactants. Au final, Yomi demeure en deçà d'un Puzzle Strike capable de nourrir un intérêt tactique bien supérieur.

La conclusion de

Sans être le meilleur jeu de la gamme Fantasy Strike, Yomi n'est pas pour autant dénué d'intérêt. Il a pour lui sa simplicté d'éxécution et sa retranscription convenable d'une bonne vieille bastion video-ludique. Au delà de çà, Yomi aura du mal à tenir la distance. Les combats auront tendance à se ressembler et cela malgré un panel relativement large de personnages.

Que faut-il en retenir ?

  • Le design graphique
  • La simultanéité des combats bien retranscrite
  • Une bonne adéquation avec le thème

Que faut-il oublier ?

  • Les caprices de la pioche
  • Un renvouellement limité
  • Le prix

Acheter Yomi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Yomi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Fantasy Strike

En savoir plus sur l'oeuvre Fantasy Strike