75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Luchadores 1ère édition
Luchadores 1ère édition >

Critique du Jeu de rôle : Luchadores 1ère édition

Avis critique rédigé par Vincent L. le mardi 10 avril 2012 à 1434

Is it a plane ? Is it a bird ? No, it is a Luchadore !!!...

Créées en 2010 autour du jeu Dés de sang, les éditions Pulp Fever frappent un grand coup avec leur second jeu de rôle : Luchadores. Si ce dernier n'est pas tiré d'une licence à succès, ou n'est pas la traduction d'un jeu prestigieux, il se pose pourtant comme un incontournable de cette année 2011 par son simple concept de départ. Il propose en effet aux joueurs d'interpréter des Luchadores, ces catcheurs mexicains cagoulés stars en leur pays - mais quasi-inconnus en France - qui, balancés dans un univers fantastique inventé de toute pièce, affrontent démons, vampires et autres créatures surnaturelles. Alors si vous êtes fans de Santo contre le trésor de Dracula, de Santo contre le Poing de la Mort ou de Santo contre les femmes vampires, ce jeu vous est clairement destiné ; si ce n'est pas le cas, continuez malgré tout votre lecture, car il se peut que Luchadores soit tout de même fait pour vous !

De prime abord, on s'attendait à ce que Luchadores soit un jeu de rôle de "petit" format avant tout destiné à des one-shots endiablés, mais sans grand potentiel pour le jeu en campagne. La surprise est donc de taille de finalement tenir entre ses mains un livre de plus de trois cent vingt cinq pages, et surtout de s'apercevoir que la partie consacrée au background tient sur près de la moitié de l'ouvrage. Tout ça pour ça, pourrait-on être tenté de se dire de prime abord, les concepteurs n'auraient-ils pas pêchés par excès de confiance, livrant un produit au format démesuré au regard de la jouablilité de son concept ? Mais au final, force est de reconnaître le grand professionnalisme de Luchadores qui, sans chichis ou appartés inutiles, parvient à dépasser sa délirante idée de départ pour s'imposer comme un jeu très complet.

Conçu par Julien Heylbroeck, Willy Favre et Romain d'Huissier, Luchadores est donc au jeu de rôle ce que la lucha libre est au cinéma : un pur produit d'exploitation. Toute l'ambiance des parties est contenue dans cette idée qui veut que les personnages interprètent de véritables super-héros, icones de l'archipel sur lequel ils vivent (Los Murcielagos) et qu'ils protègent contre les forces du mal qui sont régulièrement recrachés par l'Espirale Grande. Le tout a donc une saveur de cinéma bis - ne manque pas non plus de rappeler le concept sur lequel pouvait reposer la série Buffy contre les vampires - et s'avère suffisamment complet pour pouvoir générer un grand nombre d'idées très funs. Le background est consistant, bourré de potentiel ludique, et appelle à des aventures de types très variées : action (bien entendu), enquêtes, phénomènes mystérieux, mais aussi manigances politiques et coups fumeux en tout genre.

L'une des grandes forces de ce background est d'avoir parfaitement su doser son humour : suffisamment pour que Luchadores soit vraiment fun, mais jamais trop pour qu'il ne sombre pas de la grosse bouffonnerie. Luchadores n'appelle ainsi pas à des parties basées uniquement sur la déconne ; à table, l'humour vient d'ailleurs plus des joueurs, de leurs actions et de leurs répliques chocs que d'élements comiques introduits par le maître de jeu. Cet équilibre précaire entre sérieux et humour étant impeccablement maintenu, Luchadores dépasse donc très vite son statut de jeu "one-shot" pour pouvoir être abordé sous l'angle de la campagne. En effet, contrairement ce que l'on pouvait penser de prime abord, il est possible de jouer longtemps à Los Murcielagos, et ce sans que l'on fasse rapidement le tour de ce qui nous est proposé dans ce livre de base. Etant donné l'idée de départ délirante, la surprise n'en est que bien meilleure !

Le système de jeu qui motorise Luchadores complète admirablement ce background. Il est ainsi possible de créer énormément de luchadores très différents les uns des autres (ce qui, pour les non-connaisseurs, ne semble pas si évident à première vue), notamment grâce à des petites choses simples mais efficaces comme la personnalisation du masque, la gimmick ou le choix des manoeuvres. Malgré l'exotisme des termes employés (Rudo, Highfly, Hardcore, avouons que ce n'est pas très parlant au premier abord), il s'avère finalement très simple à assimiler et à utiliser. Il permet de plus de simuler avec jubilation des combats de catch endiablés grâce à un système de prises encourageant les affrontements spectaculaires. Certes, cela rend les scènes d'actions plus longues en terme de temps de jeu, mais l'effet rendu est tout simplement jouissif, que l'on soit ou non amateur de catch et de lucha libre.

En effet, Luchadores n'est pas qu'un simple produit de fans pour les fans, mais bel et bien un jeu destiné à faire partager une passion qu'ont visiblement en commun les auteurs. Les fans apprécieront donc, les néophytes ne seront quant à eux jamais laissés sur le banc de touche. Tout est fait pour que l'on puisse reproduire les prises les plus célèbres de la Lucha Libre, ou que l'on laisse libre court à son imagination dès lors que le style nous est totalement étranger (on aura tous vu au minimum un combat qui puisse nous servir d'inspiration pour donner corps à nos pulsions combattantes). En revanche, il ne faut pas être allergique au catch pour jouer à Luchadores ; cela peut paraître évident dit comme cela, mais il faut tout de même être conscient que si le jeu sait s'adresser à tous, il ne parvient cependant pas à réconcilier ce style de combat/film avec ses plus fervents détracteurs.

La conclusion de

Véritable OVNI de ce début d'année 2012, Luchadores est finalement beaucoup plus qu'un simple petit jeu au concept de base délirant. Bien plus riche que ce que l'on pouvait soupçonner au premier abord, il transcende son idée de départ délirante pour poser un background suffisamment profond pour s'avérer jouable sur la durée. Motorisé par un système de jeu parvenant à retranscrire avec fun les combats endiablés de Lucha Libre, il s'adresse enfin autant aux fans du genre qu'aux parfaits néophytes attirés par l'opportunité de découvrir cet univers très particulier. Au final, Luchadores se pose donc comme une grande réussite, un jeu culte en puissance dont les futures générations de rolistes parleront encore.

Que faut-il en retenir ?

  • L'originalité de l'idée de base,
  • Concept jouable sur la durée,
  • Excellent potentiel de jeu,
  • Système de jeu au poil,
  • Humour bien dosé,
  • S'adresse autant aux fans qu'aux néophytes.

Que faut-il oublier ?

  • Ca peut sembler con, mais il ne faut pas être allergique au catch...

Acheter Luchadores 1ère édition en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Luchadores 1ère édition sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Luchadores

En savoir plus sur l'oeuvre Luchadores