75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Skin trade
Skin trade >

Critique du Roman : Skin trade

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 5 mars 2012 à 2032

Wolf

"Willie perçut l'odeur du sang à un pâté de maisons de l'appartement.
Il hésita et renifla de nouveau l'air froid de la nuit. On était en automne: le vent venait de la rivière et il flottait un parfum de pluie; mais cette odeur, cette odeur-là, était tout cuivre, épice et feu, impossible à confondre. Il connaissait l'odeur du sang humain..."


Un jour, une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement et dans d'étranges circonstances. Willie Flambeaux, un ami de la victime, vient trouver une vieille connaissance, Randi Wade, laquelle est maintenant à la tête d'une agence de détective, pour enquêter sur l'affaire. A deux, ils commencent à démêler les ficelles de ce noeud d'intrigues qui remontent aussi dans le passé, jusqu'au moment où le père de Randi avait été retrouvé sans vie. A l’époque, l’enquêteur avait conclu que sa mort était due à l'attaque d'une bête sauvage, sans doute un genre de loup...

C'est une nouvelle fois aux éditions ActuSF, le jeune éditeur qui monte, que l'on découvre une face cachée de l'un des grands auteurs du moment. George R. R. Martin n'est pas seulement l'auteur du célèbre Trône de Fer, c'est aussi un écrivain de talent capable d'aborder de nombreux genres et de thématiques. Dans Skin trade, on ne retrouve peut-être pas le brio qu'on avait découvert dans Dragon de glace mais la tentative de l'auteur dans le polar fantastique est tout à fait honorable.

Le texte est court et l'introduction doit l'être aussi. L'auteur est donc obligé de plonger le lecteur dans le bain dès les premières lignes. Il y a donc peu de suspense concernant la nature réelle de Willie. C'est un loup-garou. Un lycanthrope.
Or, le meurtre qui vient d'avoir lieu concerne l'un de ses proches connaissances. Et si cet homme, capable de se transformer à volonté en la bête que l'on connaît, a peur, c'est que le danger qui le guette doit être très très effrayant.
George R. R. Martin brouille donc les pistes et s'offre une intrigue qui s'affranchit des codes du genre. Les peurs avec lesquelles il joue ne s'appuient pas essentiellement sur le mythe du loup-garou. Il s'empare des ficelles que Stephen King a tirées à de multiples reprises: il exploite les vieux secrets des petites villes de province jalousement gardés par un petit groupe d'élus.  Et que ne remonte-t-on pas lors des enquêtes ? De la vase, de la gêne et beaucoup de problèmes..

En bref, cette novella écrite en 1989 procure quelques heures très sympathiques de suspense où l'horreur et l'épouvante ne sont pas très loin.
Notez également que ce livre réserve une biographie et une bibliographie complètes... et une dizaine de pages sur Le Trône de Fer qui, même s'il est bien fait pour le néophyte, semble un peu incongru ici pour un texte aux antipodes de l'oeuvre (On nous en bassine déjà suffisamment sur ce pseudo chef d'oeuvre et son adaptation télévisuelle donc c’est ici une faute de goût).

La conclusion de

L'auteur du célèbre Trône de Fer est décidément plein de surprises.
Avec Dragon de glace il montrait ses talents de conteur en fantasy, avec Skin trade, George R. R. Martin démontre toute sa compétence à construire un polar fantastique retors et intrigant. C'est un livre qui peut captiver de bout en bout.

Acheter Skin trade en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Skin trade sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+