75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Dieu était dans la lune >

Critique du Roman : Le Dieu était dans la lune

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 27 février 2012 à 22:16

Petit voyage dans le temps

"Gontran Rieu, un grand gaillard aux longs cheveux châtains, commençait à s'inquiéter. Cette saleté de moteur venait encore de s'arrêter et son astronef dérivait sur sa lancée entre Lunun et Lunedeu, les deux petites lunes de Cible 7. Heureusement, sauf météorites impromptues, il n'y avait pas de risque de collision. Rien d'autre que son astronef dans le coin..."

Gont est capitaine d'un raffiot stellaire plus ou moins fiable. Le jour où il fait connaissance avec Labette, c'est le plus beau de sa vie. Labette, c'est une anibulle de type 4 capable de se déplacer dans l'espace-temps en creusant des trous de ver à volonté. Ses péripéties l'emmènent bientôt à rencontrer le poilu Lursu et deux demoiselles très fortes en cuisine. L'une d'entre elles est même changeling: elle peut changer de forme comme de chemise. Pendant ce temps...
Pendant ce temps, sur la Lune de boue, dans une soupe de méthane, elle pensait depuis des éons. Elle rêvait, si tant est que son potentiel neuronique le permettait, à ce qu'elle pourrait faire si elle pouvait quitter sa Lune de boue. Etre une déesse ? Pourquoi pas ?...

Bon, comme je ne pouvais pas mettre un petit bifton sur mon blog (pub: http://delices-daubes.over-blog.com/), je me suis invité sur SFU, un site que j'aime bien (re-pub). Aujourd'hui le livre de mon pote Herve Thiellement qui sort enfin un nouveau bouquin: Le Dieu était dans la lune qui est paru aux éd. Rivière Blanche.

Alors c'est l'histoire d'un capitaine de vaisseau spatial qui parcourt la galaxie à bord d'un engin qui est lui-même dans le ventre d'une anibulle, un être vivant assez gros mais qui peut se rendre dans l'espace grâce à des trous de vers.
Je n'aime pas trop la nard-science mais le bon vieux space opera à papa qui dépayse grave. Et pourtant, il y a un peu des deux, et même que ça se marie assez bien. Il y a un peu de kitsch (des pulps, qu'on dit), de la parlotte un peu comme la mienne quand il s'agit de Gont et sa bande à Basile, et c'est vachement mieux écrit quand il parle du Dieu dans la lune.

Alors c'est vrai que le but de ces 188 pages, c'est de reposer la tête.
Mais faut pas croire, il y a quand même un peu de science. Les quelques allusions au paradoxe du voyage dans le temps sont limitées mais le Hervé, il aime bien décrire des trucs compliqués en biologie. Normal, vous me direz, puisqu'il a été chercheur en bio.
Mais le reste consiste à mettre le lecteur en mode tranquille Mimile et profiter des aventures du capitaine courage, de son équipage et de la super maligne Labette. Le tout finissant bien, évidemment.

70

Des fois, j'achète des bouquins au hasard, juste en regardant la couverture. Bon, celui-là il a une super couv' avec des planètes et des anneaux et tout ça qui fait penser à du space op'. Ben mon cochon, mon pote Hervé a écrit un petit spèce 'op bien sympatoche. Je vous le conseille donc.

Henri Bademoude.

Critique de publiée le 27 février 2012.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr