75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Deuil & Espoir
Deuil & Espoir >

Critique de la Bande Dessinée : Deuil & Espoir

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 26 février 2012 à 0942

Un nouveau foyer pour Rick et ses amis ?

Le tome 14 de Walking Dead avait, à l’instar du tome 8, marqué à jamais la série et, par la même occasion, une grande partie des lecteurs. Après six mois d’attente quasi désespérés, la suite est enfin disponible en ce mois de février. Son titre, « Deuil et Espoir », est très bien choisi et surtout évocateur de ce qui attend le lecteur.

Précédemment, alors que Rick était une nouvelle fois à la tête de la communauté de survivants - il ne lui fallut pas très longtemps pour qu’il reprenne le gouvernail -,  les Rodeurs, après avoir été attirés par une fusillade, faisaient irruption en masse pour bouffer de la chair fraîche (il faut dire qu'avec le temps elle doit commencer à se faire rare). La situation était bel et bien désespérée et Rick et ses amis sentirent alors leurs derniers jours arrivés. Pourtant, en dépit de l’hécatombe, la communauté survécut… il est désormais temps pour les quelques survivants de prendre du recul, d’enterrer les morts, et de faire une estimation de la situation.

Extrait Walking Dead 15

Pour Robert Kirkman, le plus difficile allait être de maintenir la tension de « Piégés ! (Titre du quatorzième album). Il était évident que le scénariste allait s’intéresser aux conséquences de l’attaque qui s’était produite et surtout répondre à la grande question qui était: est-ce que Carl, le fils de Rick Grimes, allait survivre ou pas à ses blessures ? Et, si oui, quelles en seraient les conséquences ? Il restait aussi à savoir si cette communauté allait rester soudée après un tel carnage ou si elle allait, au contraire, exploser.

Sans trop dévoiler les événements de ce tome, ceux qui espéraient y voir un nouvel arc se dessiner (l’actuel semble ne pas faire l’unanimité) vont être un poil déçus puisque Kirkman semble ne pas en avoir totalement terminé avec ce petit lieu résidentiel situé non loin de Washington – et il a bien raison tant il y a encore à faire. Rick Grimes semble bien décidé à ne pas bouger et espère bien mettre à acte le proverbe «  l’union fait la force ». Mais voilà, chez Kirkman, l’union est « humaine » et en conséquence quelque chose de très « fragile ». Malgré une note d’espoir bien présente -des couples se formeront, des perspectives de jours meilleurs sont bien présentes –, Kirkman sème déjà quelques pointes de désaccords et laisse entrevoir des péripéties qui pourraient bien mettre du piment telle la recherche de nourriture. De plus, Rick semble plus que jamais fragilisé par tous les périples et, depuis quelques volumes, la folie semble de plus en plus l’atteindre. Si on s’imaginait que ce dernier avait remonté la pente, quelques signes témoignent qu’il pourrait bien replonger. Mais ce quinzième tome est aussi l'occasion d'approfondir quelques personnages secondaires afin que ces derniers s'introduisent de plus en plus comme de potentiels principaux.

Côté reproche, Kirkman semble ne pas trop savoir comment gérer les conséquences de l’accident de Carl et navigue très lentement qu’en aux perspectives d’évolution du jeune garçon.

Extrait Walking Dead 15

Visuellement Charlie Adlard conserve son trait, et on ne dénote aucune grosse évolution à ce stade, hormis le fait peut-être que, au fur et à mesure des albums, il doit gagner en temps de production. On retrouve donc un noir et blanc plutôt lisible, parfois se permettant de jouer essentiellement sur les expressions de visages plus que des décors ou d'angles complexes - bien qu'il y est quelques jolies cases - bref, rien d’apte à désorienter le lecteur qui suit la série depuis le début.


La conclusion de

Comme nous pouvions nous en douter, ce tome 15 de Walking Dead est un album de transition qui permet de s’attacher un peu plus à quelques personnages comme Andrea, Nicholas, Abraham Ford ou encore Denise Cloyd. Pour la première fois, on pourra surtout découvrir une Michonne légèrement fragilisée, se révélant enfin un peu à nous. De toute évidence pas le "Walking Dead" le plus mouvementé, mais parfois il est bon de laisser le quotidien intervenir avant que l’orage ne repointe son nez.

Que faut-il en retenir ?

  • Le bonheur de Retrouver Rick et ses amis.
  • Un album qui s'intéresse aux personnages.

Que faut-il oublier ?

  • Un album constitué de très peu de morceaux de bravoure.

Acheter Deuil & Espoir en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Deuil & Espoir sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Walking Dead

En savoir plus sur l'oeuvre Walking Dead