75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Lady d'Angerès
Lady d'Angerès >

Critique de la Bande Dessinée : Lady d'Angerès

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 21 février 2012 à 2200

Un album qui ne manque pas de crocs

L'aventurier Richard Drake et Mr Jones, un obscur employé de banque, sont désormais à la recherche de Lord Faureston, un individu doté d'une force et d'une agilité hors du commun. Se pourrait-il que ce dernier soit un vampire ? Pour Jones, il n’y a sur ce point aucun doute, quant à Drake, malgré ses réticences à y croire, il doit bien se soumettre à quelques évidences. Mais, pour Richard Drake et Mr Jones, le temps est aussi un paramètre à prendre en compte dans leur traque, car la séduisante Cathrine se remet difficilement de l'agression dont elle a été victime. Il se pourrait bien que sa blessure au cou aggrave son état et qu’elle ne puisse retrouver sa vitalité qu’une fois éliminé lord Faureston.

Début 2009 nous avions pu découvrir une nouvelle série dont le titre était aussi court que certainement évocateur "D" – un titre fortement risqué au vu de la galère pour les moteurs de recherche à trouver une simple lettre (un peu comme la série "V"). Pour en revenir à nos moutons, Alain Ayroles et Bruno Maïorana avaient signé un premier tome se posant comme une belle réussite et nous attendions avec grande impatience cette suite, afin de voir si le cycle allait confirmer ses promesses. Arrêtons là le suspense, ce second tome est tout aussi bien, voire meilleur. La très longue attente est donc récompensée (presque trois ans séparent les deux tomes). Le récit d'Alain Ayroles (De cape et de crocs) se complexifie via les arrivées d'un aventurier rival qui pourrait ternir l'image du héros et d’une femme qui pourrait bien faire passer Lord Faureston (le méchant du tome 1) pour un - presque - brave gars. La lecture de ces 56 pages se montre intense, et on est surpris par la tournure que prend le scénario, surtout dans la façon qu'a le scénariste de nous amener du présent héroïque au passé trouble de Drake. Puis l'époque victorienne possède un charme qui ne se dément pas et semble une période propice aux contes et légende. À l'issue de l'ouvrage, on se dit que nous sommes très loin d'arriver au bout de nos surprises, et en cela "D" devient la série vampirique la plus prometteuse et la mieux structurée du moment.

Extrait D tome 2

Visuellement Bruno Maïorana garde une cohérence de trait avec son travail sur le précédent tome. Un trait bien moins commercial que la mouvance du moment, qui rend l'ouvrage que plus plaisant, séant à merveille avec le ton et l'époque contée. Alors bien entendu, on peut remarquer que les séquences d'actions ne sont pas le fort de Bruno Maïorana. Reste que le rendu visuel est en tout point attrayant et qu'étrangement - certainement en cela aidé par la mise en couleur de Thierry Leprévost —, on pourrait trouver qu'il en émane visuellement une ambiance "Burtonienne" et, pour peu que l'on mette en musique de fond la musique de Cabal (Nightbreed) de Danny Elfman lors de la lecture, et on se sentirait complètement envouté par la puissance de certaines images. Quelques décors s'inscrivent aussi parfaitement dans la tradition des films Hammer, et l'hommage des auteurs à ce légendaire studio britanique parait quasi-certain.

 

La conclusion de

Attention, en ouvrant cet album de "D tome 2, Lasy D'Angerès" vous allez être transporté dans une autre époque pleine de mystère, d'aventures, de complots et de faux semblants. Après un premier tome accrocheur, Alain Ayroles et Bruno Maïorana confirment les premières impressions laissées et complexifient leur intrigue. Adeptes d'histoires de Vampire ou plus largement d'aventure fantastiques et de beaux ouvrages (les couvertures des 2 tomes sont superbes), "D" ne peut que faire partie de votre collection. Vivement la suite, tout en espérant à n'avoir pas à attendre encore 3 ans pour la découvrir.

Que faut-il en retenir ?

  • Une très bonne histoire
  • Un visuel très "Hammer" dans l'âme.

Que faut-il oublier ?

  • Une BD qui peut sembler couteuse.
  • Un style visuel non commercial qui peut freiner certains lecteurs.

Acheter Lady d'Angerès en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lady d'Angerès sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de D

En savoir plus sur l'oeuvre D