75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Recueil de nouvelles : La Coupe d'or et autres contes
La Coupe d'or et autres contes >

Critique du Recueil de nouvelles : La Coupe d'or et autres contes

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 15 juin 2011 à 2228

La coupe d'or

"Les cloches de la cathédrales sonnaient à toute volée dans le matin. Sur la grande place, une foule d'hommes et de femmes allait et venait, des voitures passaient et des prêtres se rendaient à leurs églises. Ferdinand se tenait sur les marches du large perron, suivant des yeux les passants et regardant longuement ceux qui gravissaient les degrés pour assister à la grand-messe..."

Ceux qui veulent continuer à (re)découvrir les classiques doivent de nouveau se tourner vers les éd. Gallimard coll. Folio Bilingue. Ludwig Tieck est l'un des premiers poètes romantiques allemand dans la première moitié du XIXe. Le recueil La Coupe d'or et autres contes rassemble trois de ses textes les plus connus: la coupe d'or, les Elfes et Eckbert le blond.
N'étant pas courant en langue allemande, l'avis suivant ne sera porté que sur la traduction française.
On l'a écrit, les thèmes traités ici sont de la période romantique auxquels viennent se mêler des évènements de nature fantastique. Il y a donc un petit côté mélodramatique. 

Dans la coupe d'or, l'auteur met en exergue l'idée d'amour éternel.
Il raconte l'histoire d'un jeune homme foudroyé par l'amour le temps d'un regard. Le lecteur appréciera les jolies descriptions et l'humanité des protagonistes.
Avec les Elfes, on passe un stade supérieur dans le conte poétique.
L'idée est séduisante: on a interdit à une jeune fille de passer de l'autre côté de la rivière où se trouve un pays sec et désolé. Le hasard la pousse à la franchir et arrive ce qui devait arriver, elle pénètre là où il ne fallait pas. Elle découvre alors un monde féerique. On se souviendra que Lewis Carroll a imaginé Alice au pays des merveilles en 1862 et aurait tout aussi bien s'en inspirer tant les détails concordent. Certains y verront aussi des points communs avec le Grand Meaulnes.
De l'onirisme, on en trouve aussi dans la dernière nouvelle, Eckbert le blond.
Dans son petit château, Eckbert le blond coule avec son épouse des jours heureux. Un soir au coin du feu, sa femme raconte l'histoire de sa vie à l'un des amis d'Eckbert. Son enfance malheureuse la pousse jusqu'au seuil de la maison d'une vieille femme. Elle possède un chien et un oiseau d'une nature surnaturelle. Un très joli conte.

La conclusion de

Ludwig Tieck est assez peu connu en France. Il est pourtant à l'origine du courant Romantique en Allemagne.
Les deux derniers textes en particulier de ce recueil donnent une idée du talent du poète.

Acheter La Coupe d'or et autres contes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Coupe d'or et autres contes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+