75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Stormbringer >

Critique du Recueil de nouvelles : Stormbringer

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 17 mai 2011 à 15:53

Stormbringer (import)

Alors qu'Elric pensait pouvoir se ranger à Karlaak en compagnie de son épouse Zarozinia, il semble que le Destin en ait décidé autrement. Sa femme a été enlevée par des créatures du Chaos. Elric doit reprendre le chemin et reprendre son épée maudite Stormbringer, source de tristesse et de malheur. Aidé de la magie pour trouver la piste qui mène à sa bien-aimée, il apprend que les royaumes de Dharijor et de Pan Tang, dont Jagreen Lern est le théocrate, se sont ligués pour conquérir les Jeunes Royaumes. Ils sont en outre aidés par les mignons et les seigneurs du Chaos. Elric rencontre ensuite Dyvim Slorm, son cousin, et les mercenaires d'Imrryr qui sont en route pour aider les troupes de Yishana. C'est sur le terrain de bataille qu'Elric fait face à Jagreen Lern et cette première confrontation résulte par une retraite d'Elric et ses compagnons d'arme...

Ecrites en 1963 et 1964, les quatre nouvelles qui composent le recueil Stormbringer font partie des tout premiers textes de la saga initiale. Ils décrivent déjà quel sera le destin final d'Elric dans les tout derniers instants de sa vie.

Dans le premier texte, Dead God's Homecoming, Elric doit sortir de sa retraite d'aventurier parcourant par monts et par vaux les Jeunes Royaumes. Lui qui était apaisé par sa vie maritale avec Zarozinia, va devoir sortir son épée de la remise pour fouler les terres de batailles. Les combats sont peu nombreux mais d'ores et déjà épiques, de la même veine que ceux des deux tours.
Etonnamment depuis tous les combats qu'il a livrés, Elric est obligé de reculer devant la horde de combattants du Chaos.
On le verra aussi dans les autres nouvelles, le sentiment de faire le tour des connaissances de l'albinos, pour une espèce d'adieu à tous ceux qu'il a connus, est très présent. Elric y rencontre aussi Sepiriz, un être qui lui donnera enfin des explications sur les enjeux du combat que se livrent les forces du Chaos et de l'Ordre.

Avec Black Sword’s Brothers, Elric se découvre un rôle de rassembleur et leader, ce qu'il a refusé de faire avec Melniboné. Il tente de converger les forces des royaumes menacés par le Chaos. Mais la flotte qui compte aussi son cousin et Mournblade, Rackhir le Rouge et son arc, Tristelune, convergeant vers l'Île de Pan Tang est de nouveau défaite.

Désespéré, Elric doit agir avec l'aide d'artefacts plus puissants pour gagner contre les seigneurs du Chaos. Dans Sad Giant's Shield, il doit obtenir un bouclier qui lui permettra de résister aux forces cosmiques que seule Stormbringer ne peut contrer.

Enfin, dans le texte Doomed Lord's Passing, il doit récupérer un cor qui lui donnera le pouvoir d'appeler les forces de l'Ordre au moment important. De retour sur l'île des dragons, Elric est nostalgique et regrette d'avoir trahi son peuple. Avec l'aide des dragons, il pourra se jeter dans la grande bataille finale dans un grand baroud d'honneur. Il était écrit qu'il n'en resterait qu'un...

85

Chronologiquement, c'est le dernier épisode de la saga d'Elric (il reste Elric à la fin des temps qui reste anecdotique et totalement dispensable). Qualitativement, c'est aussi le meilleur car on voit (on le vit aussi) le combat final entre les forces du Chaos et de l'Ordre qu'on nous annonce depuis le début. Les scènes de batailles sont magistrales et Michael Moorcock fait preuve d'un sens dramatique sensationnel. Pour une fois que le dénouement d'un cycle tient toutes ses promesses, il serait dommage de s'en priver.

Critique de publiée le 17 mai 2011.

Acheter Stormbringer en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Stormbringer sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Cycle d'Elric le Nécromancien