75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Let's catch the lion !
Let's catch the lion ! >

Critique du Jeu de société : Let's catch the lion !

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 7 mai 2011 à 1149

Lion du ciel contre Lion de la terre

Dans le royaume du Ciel Bleu, le roi, un lion aussi léger qu'un nuage renifle les odeurs sui generis emportées par le vent et provenant des ennemis de toujours, les animaux de la Forêt Verte. Il le sait, une nouvel affrontement s'annonce et cette fois, il détient une arme secrète, un poussin inoffensif qui se transforme en une véritable bête féroce au contact des feuilles de la Forêt Verte...

Une petite boîte rugissante.

Dobutsu shogi propose une couverture qui donne le ton sur le public ciblé, les enfants à partir de quatre ans. Les graphismes minimalistes des différents éléments du jeu confirment cette volonté en intégrant des critères qualitatifs appréciables. Le plateau de jeu, de trois cases sur quatre, très épuré représente les royaumes de départ de chaque tribu animale, séparé par un désert aride. L'épaisseur du carton utilisé rassure sur la durée de vie. Il est accompagné de huit pions en bois avec des autocollants symbolisant les animaux (le lion, l'éléphant, la girafe et le poussin / coq). Un joli petit jeu !

Le matériel de Let's catch the lion !

Des règles pour petits lions.

Le but du jeu est de manger le lion adverse ou de parvenir sur la dernière rangée du royaume adverse avec son lion. A son tour, on déplace une pièce Animal selon ses possibilités de mouvement. Le lion progresse d'une case dans toutes les directions, l'éléphant d'une case en diagonale, la girafe d'une case orthogonalement et le ridicule poussin d'une case seulement en avant. Quand un joueur arrive sur une case occupée par un animal adverse, il le capture. A la différence d'autres jeux, l'animal capturé revient en jeu sur n'importe quelle case libre du plateau sous le contrôle de son nouveau maître quand celui-ci le souhaite.

Si un poussin atteint la dernière rangée, il se transforme en super coq de combat avec des capacités de déplacement accrues.

Les deux royaumes sont prêts à défendre leurs terres respectives.

Vraiment que pour les petits ?

Dobutsu shogi est un jeu de stratégie adressé aux jeunes joueurs d'environ quatre ans pour les initier en douceur aux échecs japonais, le Shogi. L'objectif est partiellement atteint car si les enfants japonais réussissent certainement dès quatre ans, selon la créatrice Madoka Kitao une joueuse professionnelle de Shogi, a intégré les mécanismes proposés, les petits français souffrent davantage. L'assimilation semble possible plutôt aux alentours de huit ans.

Qui saura le mieux prendre l'ascendant sur son adversaire ?

Une fois l'acceptation que nos rejetons sont moins performants que leurs homologues asiatiques, Dobutsu shogi étonne par sa richesse et les stratégies diverses malgré l’exiguïté du plateau. Même entre adultes, on découvre partie après partie des subtilités stratégiques intéressantes et passées inaperçues jusqu'alors. La richesse des coups possibles surprend et avec des parties tournant entre cinq et dix minutes, on en redemande. Le souhait de Madoka Kitao de démocratiser et d’intéresser un public large à ce jeu traditionnel japonais s'avère une réussite incontestable. Par contre, le passage au Shogi demandera toujours un temps d'apprentissage conséquent.

Le Poussin est capable de se transformer en redoutable coq de combat !

La conclusion de

Dobutsu shogi est l’œuvre d'une joueuse professionnelle de Shogi (les échecs japonais) de séduire dès le plus jeune âge, les enfants aux joies et au plaisir de ce jeu traditionnel exigeant. La proposition s'inspire évidemment de son aîné et conserve, malgré une simplification obligée, un intérêt et une richesse stratégiques étonnantes. Des lions bien vivants !

Que faut-il en retenir ?

  • Très bonne initiation au Shogi.
  • Matériel très agréable.
  • Très riche malgré le plateau réduit.

Que faut-il oublier ?

  • Âge d'accessibilité un peu optimiste.

Acheter Let's catch the lion ! en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Let's catch the lion ! sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+