75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Polochons [2011], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 25 avril 2011 à 14h18

Bascules prêtes… Lancez les oreillers !

Sacrés garnements, avant de se coucher, une bonne bataille de polochons met tout le dortoir en effervescence. Les rires des enfants éclatent et la pagaille s’installe en quelques instants. Mais, Monsieur le surveillant arrive et bientôt, le silence reprendra sa place pour la nuit à venir…

Petit oreiller de qualité moyenne…

Malheureusement, Polochons affiche une qualité globale un ton en dessous par rapport aux produits proposés par l’éditeur Gigamic. Est-ce le fait d’une fabrication en Chine ? Déjà, pour un jeu destiné aux enfants, les effluves malodorants et agressifs dès l’ouverture de la boîte ne trompent pas le joueur expérimenté sur l’origine géographique et matérielle. Et tout l’ensemble pâtit de cette petite faiblesse, les piliers en carton soutenant les socles se décollent, le matériau employé est de qualité discutable. Les Oreillers sont lestés avec des microbilles alors que le jeu s’adresse à des enfants de quatre ans et plus, mais avec le logo interdit au moins de trois ans, ce qui laisse une marge de manœuvre plutôt étroite. Donc, on ressent une pointe de déception sur le contenu de Polochons pourtant visuellement attirant.

Que la bataille de polochons (avec des oreillers) commence !

Des règles vite catapultées…

Chaque joueur possède quatre oreillers qu’il doit lancer dans la boîte qui symbolise le lit. A son tour, il place un oreiller sur sa bascule et essaie de viser le centre de la boîte. On gagne si on se débarrasse en premier de tous ses oreillers.

Quand on réussit son lancer, on place une de ses figurines (cochon, lapin, souris, ours) sur un des quatre coins du lit. Les adversaires peuvent tenter de faire tomber une des figurines et de ce fait obliger son propriétaire à reprendre un oreiller déjà dans le lit.

On va bien rigoler !!

Un polochon un peu vide…

Liesbeth Bos est une créatrice avec quelques jeux à son actif sans grand succès jusqu’à présent. Polochons ne risque pas d’inverser la tendance tant celui-ci reste classique dans sa construction mécanique. Le jeu de puces ou plus proche Chapeau vole ! qui utilise aussi des bascules ont clairement inspiré Lisbeth Bos. Le résultat donne satisfaction si uniquement des enfants avec leurs parents se réunissent autour de la table, même si par rapport à des jeux comme Pique plume ou Cache moutons, Polochons ne soutient pas la concurrence.

On constate quelques imperfections qui amoindrissent l’impact ludique de l’ensemble. Tout d’abord, pour nos jeunes chamailleurs, viser une figurine adverse, voire simplement la boîte demeure un geste psychomoteur difficile et beaucoup cède au découragement. De plus, on s’interroge sur la pertinence de tenter cette action. En cas d’échec, on retarde sa progression vers la victoire puisqu’il faut surtout atteindre la cible. L’intérêt, autrement que s’amuser de « dégommer » les figurines adverses, devient minime, presque contreproductif.

Polochons se destine à un cercle de joueurs restreints, enfants entre quatre et huit ans principalement. Les adultes accompagnent leurs enfants sans réel espoir de ne pas s’ennuyer rapidement. Heureusement, les parties sont courtes ce qui convient parfaitement à ce style de jeu.

Tirez, messieurs les peluches, en premier !

La conclusion de à propos du Jeu de société : Polochons [2011]

Amaury L.
50

Polochons est un jeu d’adresse qui s’appuie sur un système de bascules (en carton et moyennement solides) déjà utilisé de nombreuses fois. L’originalité et la pertinence des mécanismes ne semblent pas au rendez-vous. Polochons captive modérément sa principale cible, les enfants de quatre à huit ans, et subit de plein fouet la concurrence acharnée dans ce secteur. Avec un matériel inadapté (des microbilles pour lester les oreillers) et à une réalisation imparfaite (des éléments cartonnés se décollent dès la première partie), Polochons atteint à peine ses objectifs, divertir les enfants et leurs parents. Une bataille de polochons un peu fade !

Que faut-il en retenir ?

  • Visuellement attirant.
  • Amusant pour les enfants de 5 à 8 ans.
  • Règles adaptées au public ciblé.

Que faut-il oublier ?

  • Matériel de qualité moyenne.
  • Assez limité.
  • Difficile pour beaucoup d'enfants.
  • Mécanismes pas très inspirés.

Acheter le Jeu de société Polochons en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Polochons sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+