75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Jours étranges de Nostradamus [2011], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 11 avril 2011 à 14h02

Raison et divination

"D'abord, le soleil s'était couché. Puis les domestiques. Et parmi les ombres parfaites d'immobilité, assis devant son manteau neuf, Philibert s'éveillait à une vie nouvelle. Un éveil ? Le mot lui traversa l'esprit. Oui, mais l'un de ces réveils encrassés de courbatures, et qui ne donnent pas envie d'y aller..."

Philibert Sarrazin a commis une énorme erreur en venant à Paris pour pouvoir pratiquer la chirurgie. Invité par un collègue, il se retrouve une nuit en train de déterrer le cadavre d'une jeune noble décédée quelques jours plus tôt. A la répugnante affaire s'ajoute la situation précaire dans laquelle il se trouve: il se rend compte qu'il est tombé dans un grossier piège. Enlevé par l'un des courtisans de la reine Catherine de Médicis, il le choix d'être dénoncé et probablement pendu dans les jours à venir ou bien de repartir à Lyon et de se rapprocher de l'une de ses anciennes connaissances, Nostradamus. Il choisit de vivre et quitte bientôt Paris après avoir assisté aux derniers instants du roi Henri II, mort des suites d'une blessure survenue durant un tournoi, malgré l'avertissement du célèbre astrologue. Son séjour à Lyon ne durera que le temps d'une menace émanant des comploteurs de Paris. Il doit bientôt envoyer ses enfants à Genève auprès de Jean Calvin et partir avec sa femme à Salon où réside Michel de Nostredame. En arrivant aux portes de la ville, les malheurs s'accumulent puisque la ville est gangrénée par une épidémie de peste...

Après Les Démons de Paris, Jean-Philippe Depotte signe un deuxième roman historique teinté de fantastique où Nostradamus tient l'un des rôles principaux. Comme il nous l'expliquait dans son interview, la vie du célèbre astrologue a de nombreuses zones d'ombre qu'un auteur peut combler avec des explications qui dépassent le cadre normal des choses. Spécialement en ces temps troubles de guerre de religion où l'on sent venir le futur massacre de la Saint Barthelemy. Les Jours étranges de Nostradamus est publié aux éd. Denoël coll. Grand Public. Il intéressera justement le grand public, qu'il soit amateur de romans policiers médiévaux ou de livres de fantastique moyenâgeux.

Michel de Nostredame est évidemment connu pour ses écrits, ses Pronostications, Almanachs et autres Prophéties. Sa vie est elle-même assez mystérieuse, puisqu'on ne peut déterminer ce qu'il a effectivement fait et où il est allé pendant des périodes assez longues. Certaines choses sont néanmoins sûres, à commencer par son amitié pour Jules César Scaliger, lui-même connaissant Philibert Sarrazin, un médecin assez proche de Jean Calvin, ce qui a valu à Nostradamus d'être inquiété par l'Inquisition. Il n'en fallait pas plus comme point de départ pour que Jean-Philippe Depotte construise un thriller fantastique sur fond de guerre de religion.

A l'instar de son premier roman, le héros des Jours étranges de Nostradamus est un personnage profondément croyant. Mais quand on est huguenot dans un état papiste, on est souvent forcé de pratiquer son culte dans la clandestinité. Le héros est Philibert Sarrazin dont la femme Louise de Genin de Pennes serait la belle soeur de Michel de Nostredame. Etre croyant et scientifique ne posait pas de problème à cette époque, et Sarrazin est médecin, de l'école d'Ambroise Paré et Vésale, des chirurgiens qui font autre chose que pratiquer des saignées. Plusieurs points de vue peuvent donc cohabiter malgré les antagonismes évidents. Dans un premier temps, le protestantisme, le catholicisme et la science; plus loin, la science, la foi et la superstition. 
Ces deux trios s'octroient les principales réflexions du roman que l'auteur expose sans jamais y répondre.

Le deuxième point qu'il développe est la place des femmes dans la société. A l'époque, en vertu des liens du mariage, elles doivent écouter leur mari en toutes choses. Ici, elles sont influentes sans toutefois rester dans l'ombre. Le hasard fait bien les choses puisque, comme dans Les Démons de Paris où le président était une présidente, c'est une régente - Catherine de Médicis - qui arrive finalement à la tête de l'état. Sans en dévoiler trop, Louise et une des habitantes de Salon seront des personnages clés de l'intrigue.

Mais ce roman est bien plus que cela puisque Jean-Philippe Depotte donne vie à l'un des personnalités les plus singulières de l'histoire de France. Nostradamus est dans l'inconscient collectif un nom chargé de mystère, et même de magie. Certains lui prêtent des dons divinatoires extraordinaires, le classent dans la catégorie des surhommes. Dans ce livre, il est surtout humain.

La conclusion de à propos du Roman : Les Jours étranges de Nostradamus [2011]

Manu B.
85

Deuxième roman de Jean-Philippe Depotte, Les Jours étranges de Nostradamus est un formidable thriller historique où les guerres de religion cachent de sombres histoires de sorcières et de devins. Un roman passionnant de bout en bout.

Acheter le Roman Les Jours étranges de Nostradamus en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Jours étranges de Nostradamus sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+