75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Gardien #2 [2004], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le samedi 5 mars 2011 à 14h50

Une seconde partie en dessous des attentes...

Faisant directement suite à un premier tome éminemment sympathique (lequel se terminait sur un cliffhanger très astucieux), Le Gardien poursuit les pérégrinations du groupe de héros des "Légendaires", et propose une conclusion à l'arc narratif mis en place ; en effet, les divers volumes qui composent Les Légendaires fonctionnement par binomes, chaque histoire étant étalée sur deux tomes (et ce pour toute la série), chacune étant indépendante des autres. Ainsi, si La Pierre de Jovénia proposait une aventure introductive permettant de placer le cadre, le contexte et les divers protagonistes, Le gardien va voir se résoudre les divers évènements jusqu'ici mis en place, permettant de mettre en place nombre de détails destinés à donner dans la profondeur à l'univers mis en place, et, peut-être, offrant l'opportunité aux héros de libérer le monde d'Alysia de la malédiction qui le touche.

C'est à ce niveau, d'ailleurs, que Le Gardien souffre d'un défaut conceptuel. En effet, libérer Alesya de sa malédiction revient à clore la série et à passer autre chose, fait d'autant plus dommageable que cette dernière, amenée comme un serial, est très visiblement destinée à s'étaler sur un important nombre de tomes. Le suspens est donc totalement inexistant, et ce dans la mesure où le lecteur un minimum expérimenté sait d'avance que la quête des Légendaires est destinée à échouer. On suit donc avec nettement moins d'intérêt que dans La Pierre de Jovénia les pérégrinations des héros, qui, ici, ne s'appuient de plus que sur un concept Porte-Monstre-Trésor relativement moisi. L'impression est d'autant plus présente que ce second volume souffre d'un final trop rapidement expédié, qui laisse le lecteur frustré devant la manière dont les évènements sont trop rapidement conclus.

Ceci dit, il est probable que ces détais ne choqueront que les lecteurs les plus âgés (c'est à dire à partir des grands ados). En effet, Les Légendaires reste une série de bandes-dessinées avant tout destinées à un lectorat jeune. Ces derniers, s'ils sont peu habitués aux schémas classiques du genre med-fan, ne seront probablement pas sensibles à l'aspect ultra-classique de l'ensemble (qui était déjà présent dans le premier tome), à la prévisibilité de l'ensemble, et ne seront finalement frustrés que par l'épilogue expédié. Les adultes, quant à eux, pourront malgré tout apprécier ce second tome malgré tout sympathique, fait de personnages charismatiques, de péripéties amusantes et d'aventures merveilleuses. Il souffle ainsi sur Les Légendaires un fort parfum de nostalgie propre à plaire à tout ce pan du public amateurs de productions jeunesses de qualité.

Visuellement, l'ensemble est joliment mis en valeur par l'impeccable travail de Patrick Sobral. Son style, à mi-chemin entre du manga et de la bande-dessinée française plus traditionnelle - du Manfra pour les initiés - donne au monde d'Elysia une identité forte. Les personnages attachants - même si encore prisonniers de leur aspect conceptuel - apportent au tout une certaine fraicheur, d'un part du fait à leur design efficace, d'autre part grâce aux lignes de dialogues qui tendent à leur donner du caractère. Dans l'action, le dessin de Sobral ne souffre d'aucune fausse note, le volume étant parfaitement rythmé, et ne souffrant d'aucun temps mort. Formellement, enfin, le tout est particulièrement bien mis en valeur par les couleurs chatoyantes dans lesquelles baigne cette aventure. Allez, vivement la prochaine aventure !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Gardien #2 [2004]

Vincent L.
60

Faisant suite au très bon La Pierre de Jovénia, ce second tome des Légendaires souffre d'un scénario aussi bateau que complètement torché dans son final. Ainsi, s'il est plus que probable que les très jeunes continueront à accrocher à l'histoire racontée, les plus vieux (ados compris) ne pourront que rester sur leur fin face à ce final quelque peu insipide. Reste malgré tout à se mettre sous la dent des personnages attachants, des dessins toujours aussi réussis, et une dynamique impeccablement maîtrisée par Patrick Sobral, tout cela contribuant fortement à l'indéniable capital sympathie de cette saga.

Que faut-il en retenir ?

  • Une bonne BD pour les plus jeunes,
  • Un dessin impeccablement maîtrisé,
  • Des personnages toujours aussi sympathiques.

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario très classique,
  • Un final trop vite expédié.

Acheter la Bande Dessinée Le Gardien en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Gardien sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Légendaires