75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Dame aux Dragons
La Dame aux Dragons >

Critique du Roman : La Dame aux Dragons

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 13 février 2011 à 1728

L'histoire de Moreta

"- Sh'gall est sorti s'occuper des affaires du Weyr, répéta Moreta à Nesso pour la troisième fois, commençant à délacer, en signe d'impatience, sa tunique souillée d'huile et de sueur.
- Les affaires du Weyr,  ce devrait être de vous accompagner à la Fête de Ruatha"


Sur Pern, à l'aube d'une nouvelle chute de Fils durant le sixième passage, Moreta, la Dame du Weyr de Fort, est sur le point de rejoindre la grande fête organisée par le seigneur du fort de Ruatha. Mais à l'issue de la fête, l'épidémie d'une maladie extrêmement contagieuse se répand à travers tous les forts et les Weyrs, ce qui remet en cause l'organisation planifiée de la protection contre les Fils. C'est la panique d'autant que les morts se succèdent à une vitesse alarmante...

Anne McCaffrey est l'auteur de la très célèbre saga des dragons, La Ballade de Pern. C'est aux éditions Pocket que l'ensemble des épisodes est réédité en intégralité et en poche au travers de gros fascicules (plus de 1100 pages chacun) de trois romans pour une somme très intéressante.
Si l'intégrale I comportait trois romans qui situaient l'action au premier passage des Fils (L'aube des dragons), au neuvième (Les dauphins de Pern) et au deuxième passage (L'oeil du dragon), l'intégrale II rassemble deux romans du sixième (La Dame aux Dragons, Histoire de Nerilka) et un au neuvième passage (Les Renégats de Pern).
Un choix éditorial qui ne tient compte ni de la chronologie de l'histoire, ni de celle de parution des divers ouvrages. C'est en tout cas une initiative louable pour ceux ou celles qui ne connaissaient pas la saga.

Pour qui a lu L'aube des dragons, l'univers de Pern appartient à la science fiction, et pas à l'espèce de sous genre appelé science fantasy.
On apprend d'ailleurs assez rapidement dans La Dame aux Dragons que les dragons ont été créés par manipulation génétique et que Pern a été colonisé. Pas de magie.
Ce qu’il y a d’intéressant dans ce roman c’est le fait que Pern est en quelque sorte arrivé à une sorte de maturité, après avoir appréhendé et trouvé une solution au problème des Fils. La société, qui a découlé de l'idée initiale et utopique des colons, est féodale. Le pouvoir des seigneurs des forts principaux s'exerce sur les vassaux qui possèdent de petits forts. Des taxes sont prélevées et les mariages sont arrangés pour faciliter les rapports commerciaux entre les différentes contrées.
A ce stade, les sciences héritées de leurs ancêtres ont en partie été oubliées, ce qui sera une des raisons pour lesquelles de nombreux personnages mourront de l'épidémie.

Sur le fond, l'histoire repose (un peu trop) sur les relations amoureuses de plusieurs protagonistes (et non des moindres) pour intensifier des évènements dramatiques mais en fait banals. Il est vrai que tout est fait pour rendre les héros et héroïnes très sympathiques (Moreta en tête), mais cela ne peut cacher la relative pauvreté de l'intrigue. La preuve avec cette longue introduction d'une bonne centaine de pages pour décrire le flirt entre Moreta et Alessan. Carrément dispensable.

La conclusion de

La dame aux dragons est l'un des plus célèbres épisodes de la ballade de Pern. C'est peut-être un roman idéal pour entrer dans la saga.
Un bon moment pour celles et ceux qui aiment les romans mélodramatiques.

Acheter La Dame aux Dragons en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Dame aux Dragons sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Ballade de Pern

En savoir plus sur l'oeuvre La Ballade de Pern