75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Fuite mortelle
Fuite mortelle >

Critique de la Bande Dessinée : Fuite mortelle

Avis critique rédigé par Nicolas W. le samedi 25 décembre 2010 à 1802

Des zombies, des gangsters, un shériff et des piranhas !

"Vu les circonstances, je me vois dans l'obligation de me référer à la loi martiale américaine et citer l'un de mes textes favoris... Art. 6467 Toute personne en enfermant une autre dans des cylindres de verre contenant des produits destinés à la maintenir en état de conservation devra répondre de ses actes devant ladite personne ou son représentant le plus proche... En l'occurrence, moi !"

Attention, attention ! Les frères Blackwood sont parvenus à s'échapper de prison. Derrière eux, ils laissent un sillage de morts et de destruction.  Mais ils ne sont pas les seuls à semer le chaos dans la région. En plein cœur de la zone 51, le général Matthew découvre les folles expériences du docteur Phobic sur des cadavres humains. Alors que les militaires tentent de se débarrasser des dernières preuves et que le shériff B. Justice traque les frères Blackwood, la petite ville de Carson City ne se doute pas que l'apocalypse approche à grands pas...

Les éditions Akiléos nous ont offert une excellente surprise cette année avec Block 109 (critiqué ici). On se souvient aussi qu'elles avaient découvert un dessinateur fort original avec Guillaume Griffon pour Billy Wild. Avec Apocalypse sur Carson City, celui-ci revient mais endosse à la fois le rôle de dessinateur et de scénariste. Avec cet hommage jouissif au cinéma de série B voir Z, aucun risque de s'ennuyer pour le lecteur.

Evidemment, on parlera d'abord du dessin de ce premier tome. On l'avait déjà découvert avec Billy Wild mais le trait de Guillaume Griffon étonne toujours autant. Tout en noir et blanc avec des personnages volontairement disproportionnés  - petit corps et grosse tête - et au faciès patibulaire, le style du français s'avère bien trempé. Soyons honnête, un graphisme si particulier ne mettra pas tout le monde d'accord. Et c'est tant mieux. Puisqu'à l'arrivée, le dessin constitue le point le plus fort de cette bande-dessinée.

Côté scénario, Apocalypse sur Carson City assume parfaitement son hommage aux séries B et au cinéma made in Tarentino. On distingue plusieurs parties et donc plusieurs sources d'inspiration. D'abord, le cinéma d'horreur à base de zombies, d'expériences de savants fous ou encore de piranhas. Que ce soient les films de Joe Dante, de Quentin Tarentino ou de George A. Romero, Griffon a parfaitement assimilé et retranscrit l'ambiance de ces références. Ainsi la joyeuse virée des frères Blackwood rappelle celle des Reservoir Dogs ou des frères d'Une Nuit en Enfer. Quant au docteur Phobic et au Général Matthew, ils renvoient inévitablement aux poncifs du genre. Loin d'être une faiblesse, ces multiples références s'avèrent autant de forces pour son récit. Le résultat n'apparait que plus jouissif avec ses scènes d'action débridées, ses dialogues hilarants et surtout une mise en scène exquise. Contrairement à ce que l'on peut penser, il ne s'agit pas d'une bande dessinée... mais bien d'un film sur papier. Cadrages, avertissement et présentation des personnages (on pense furieusement à Feast), tout est là. Cet exercice de style maitrisé constitue l'autre grand intérêt de ce premier volume. Le principal point faible de Fuite mortelle réside dans le fait qu'il s'agit d'un tome de mise en place de l'intrigue et des protagonistes. On attend donc toujours la vraie apocalypse tout en saluant bien fort la qualité de l'objet offert par les éditions Akiléos. En attendant, on se délectera de personnages tous plus fous les uns que les autres et d'une intrigue aussi drôle que trépidante. Vivement la suite !

"Shériff ! J'ai compté le nombre de vos coups de feu... Vos armes sont vides... Vous connaissez ma réputation et vous savez que je n'hésiterai pas une seconde à me servir de ceci ! Tout le monde va rester bien calme ou l'œil de la gamine va sauter de son orbite, comme un pop-corn sur le feu..."

Remerciements à Amandine V. pour la relecture.

La conclusion de

Une bande dessinée en forme de film ou un film en forme de bande dessinée, faites votre choix. Grâce à son dessin percutant et son scénario jouissif, le dernier né de Guillaume Griffon figure parmi les divertissements de choix de cette année.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin original
  • Un récit jouissif
  • L'humour
  • Les références
  • La présentation

Que faut-il oublier ?

  • On attend les choses sérieuses
  • Un simple divertissement

Acheter Fuite mortelle en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fuite mortelle sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Apocalypse sur Carson City

En savoir plus sur l'oeuvre Apocalypse sur Carson City