75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Ultimo
Ultimo >

Critique du Manga : Ultimo

Avis critique rédigé par Lionel B. le jeudi 11 novembre 2010 à 1948

Quand le maître des comics rencontre l’univers du manga

Lorsque le célèbre créateur de comics Stan Lee rencontre le mangaka Hiroyuki Takei (Shaman King), cela donne Ultimo : un manga dans la pure tradition du shônen, un titre riche en action et en émotion.

« XIIe siècle, Kyôto, Japon.
Ultimo et Vice sont des Karakuri Dôji, des entités mécaniques pourvues d’émotions et de sentiments humains. Dotés de cinq sens hyper développés et de pouvoirs destructeurs, l’un est le Bien incarné et l’autre le Mal absolu. Ces deux êtres vouent leur existence à s'affronter pour déterminer qui du Bien ou du Mal représente la suprême puissance de l'univers.
XXIe siècle, Tokyo Ouest.
Entre les filles et les problèmes d’argent, la vie est rude pour les lycéens... Mais pour Yamato Aragi les choses semblent sur le point de changer le jour où il découvre dans une vieille échoppe une sorte de marionnette étrange à l'apparence d'un jeune garçon et portant le nom d'Ultimo… »

Ultimo se vend donc sur le nom de Stan Lee, créateur de génie de comics tel que X-Men ou bien encore Spider-Man. Toutefois, ce nouveau titre se rapproche plus du manga que du comics et la participation du maître du genre semble très faible.  En effet, celui-ci n’est qu’à l’origine de l’idée de base qui a donné naissance à cette nouvelle œuvre. Le plus gros du travail semble être fait par Hiroyuki Takei dont on reconnaît d’ailleurs parfaitement sa pâte graphique. De ce fait Ultimo est un shônen comme nous en avons l’habitude de lire. Au final, il n’y a rien de bien révolutionnaire dans cette rencontre entre ces deux créateurs.

Toutefois, cela ne signifie pas pour autant qu’Ultimo n’a aucun intérêt. Bien au contraire,  ce titre s’avère un pur bonheur de lecture tant les personnages sont attachants, que l’humour s’intègre parfaitement à l’histoire et que l’action donne une pure dynamique au manga. L’histoire assez classique de lutte ultime du bien contre le mal parvient à captiver le lecteur grâce à une profondeur créée au niveau des personnages principaux que son Ultimo et Yamato. Très vite, nous sommes touchés par leurs mésaventures tout comme nous sommes intrigués par ce personnage au fond mystérieux qu’est Dunstan.

De plus, le découpage narratif qui alterne présent et passé donne un véritable rythme et permet aux lecteurs de découvrir de nouveaux éléments tout au long de ce premier tome.

Le dessin n’est pas sans rappeler celui de Shaman King, principalement en ce qui concerne les personnages de Vice et Ultimo. A noter également le character-design de Dunstan qui est une caricature plutôt flatteuse de Stan Lee. Un clin d’œil plutôt sympa qui apporte de la valeur ajoutée à ce manga.

La conclusion de

Sans révolutionner le monde du manga, Ultimo parvient tout de même à se faire une place parmi les plus grands grâce à sa dynamique et à l’attachement que l’on peut avoir envers les personnages principaux. Un pur bonheur de lecture comme on aime en avoir !

Que faut-il en retenir ?

  • Des personnages attachants
  • Un manga bien rythmé
  • Stan Lee en version manga

Que faut-il oublier ?

  • La lutte du bien contre le mal : ça sent le déjà-vu...

Acheter Ultimo en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ultimo sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+