75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Livre : Alan Moore
Alan Moore >

Critique du Livre : Alan Moore

Avis critique rédigé par Nicolas W. le jeudi 21 octobre 2010 à 2048

Alan Moore : Sa vie, son oeuvre

La Bibliothèque des Miroirs des Moutons Electriques est une collection dévouée à l'étude d'auteurs, de thèmes ou encore de personnages. Après un magnifique livre consacré au grand Hayao Miyazaki, voici un ouvrage dévolu à un auteur anglais incontournable : Alan Moore.  On retrouve donc une série d'articles gravitant autour des œuvres et des thématiques chères au scénariste ainsi que plusieurs interviews et une biographie. Voyons à présent plus précisément ce que contient ce volume de trois cents pages.

L'objet-livre des Moutons Electriques, fidèles à leur réputation, s'avère magnifique avec une couverture signée Sébastien Hayez et agrémentée de très nombreuses illustrations issues de comics et autres œuvres de l'anglais. Les cent premières pages se consacrent d'abord à une longue biographie du gentleman de Northampton. On découvre la vie et l'œuvre d'Alan Moore guidé par François Peneaud et Jean-Paul Jennequin. Le travail s'avère de qualité et richement illustré.  En Direct de l'enfer s'intéresse à l'illustrateur Eddie Campbell, au travers d'une interview de Johan Scipion à propos de sa collaboration avec Alan Moore sur From Hell. Malheureusement bien courte, elle permet cependant de passer en revue quelques points importants sur cette histoire de Jack L'éventreur. L'interview suivante aborde cette fois la vision de Moore sur le cheminement de From Hell, sa création d'ABC's Comics et sa relation tumultueuse avec le cinéma. On enchaîne alors sur un article autour de l'art du scénario chez l'anglais, grâce à un résumé des points essentiels du livre Alan Moore's Writing for Comics par David Camus. Un moment passionnant de bout en bout pour tout amateur de comics.

Autre excellent article, celui de Landry Noblet qui aborde le poids du passé dans deux œuvres majeures d'Alan Moore : The Killing Joke (critiqué ici) et Watchmen. On notera que l'étude porte davantage sur Batman et le Joker que sur les Watchmen. Cependant, sa pertinence manifeste dans la comparaison Batman/Joker en fait un article incontournable non seulement pour les amateurs de Moore mais aussi pour ceux de l'homme chauve-souris. L'interview de Sara Doke revient sur la relation entre l'anglais et ses collaborateurs, la raison de son choix du comics ou encore son rapport vis-à-vis de la célébrité. On y découvre ainsi un auteur aussi drôle que modeste mais avant tout passionnant. L'entretien faisant également allusion à son travail sur le genre super-héroïque, c'est en toute logique que l'article suivant revient sur le colossal changement dans le monde des surhommes initié par Alan Moore... mais 10 ans après Watchmen. Au travers de Suprême, une des grandes séries de comics books de l'anglais, Pascal Blatter analyse le nouveau revirement du scénariste après sa quasi-destruction du héros traditionnel. Un article certainement judicieux mais qui demande une certaine connaissance de la série en question. Hommage à la corne d'abondance est un court texte en hommage à Moore de la part d'un autre anglais célèbre, Michael Moorcock. On retrouvera un autre récit de ce genre avec l'hommage de Paul Di Filippo au travers de sa reprise de la série Top Ten.

Véritable morceau de choix, Au coin du feu avec Oncle Al est une longue interview de Laurent Queyssi. On s'intéresse ici aux opinions politiques ou encore à des œuvres célèbres de l'anglais telles que l'incontournable Watchmen ou le moins connu Top Ten. Le meilleur des entretiens avec l'auteur. L'article de David Camus revient d'ailleurs sur ce Top Ten et sur la banalisation du super-héros au cœur de cette série. De quoi donner une envie folle de plonger dans cet univers. Stephen R. Bissette apporte sa pierre à l'édifice en témoignant de sa collaboration avec Alan Moore sur le fameux Swamp Thing. On y apprend surtout beaucoup à propos de la façon de travailler du britannique. Alexandre Mare concentre quant à lui son propos autour de Filles perdues, une des dernières œuvres du maître. Célèbre pour mettre en scène des héroïnes de contes pour enfants (Wendy, Dorothée et Alice) se retrouvant à l'âge adulte dans un thème pornographique, Filles perdues n'en est pas moins une œuvre majeure et d'une rare intelligence comme le démontre Mare avec une grande habilité. Guillaume Laborie s'intéresse pour sa part à la notion de dieu dans l'œuvre de l'anglais au travers de son article Des mondes sans dieux ni maîtres. Le résultat, bien que passionné, n'est pas pleinement convaincant. Pour finir, on trouve deux articles respectivement d'Anthony Lioi, et d'Harry Morgan et Manuel Hirtz. Le premier revient sur la ville de New-York au centre de la série Promethea, le second sur les références littéraire de Moore dans des œuvres comme Watchmen, From Hell ou encore La Ligue des gentlemen extraordinaires. Deux excellentes parties.

Finissons par un mot sur les œuvres analysées par cet ouvrage. On y retrouve des fondamentaux comme V Pour Vendetta (critiqué ) ou bien entendu Watchmen, mais également des œuvres moins connues par le grand public telles que Promethea et Top Ten. Gage de qualité, on ressort avec une envie furieuse de découvrir ces autres séries de l'anglais rien que par le discours passionné des intervenants. On reprochera pourtant une chose à ce livre : l'absence quasi-totale du roman La Voix du Feu (critiqué ). C'est d'autant plus dommage qu'il y avait véritablement beaucoup à dire à son propos. On se posera bien évidemment la question du public d'un tel ouvrage. Soyons clairs, les fans d'Alan Moore ne pourront pas faire sans. Pourtant, si vous n'avez lu qu'une seule partie des œuvres de l'anglais, cette étude du personnage vous fera découvrir beaucoup plus sur un auteur incontournable, et cela de la plus belle des façons. Enfin, on le recommandera à tous ceux qui aiment le comics ou veulent simplement découvrir une figure passionnée et passionnante de notre temps.

Merci à Amandine V. pour la relecture.

La conclusion de

Ouvrage formidable et hautement recommandable, Alan Moore,Tisser L'invisible fait partie de ces beaux livres incontournables et érudits. On peut affirmer sans mentir qu'au vu de la qualité du présent ouvrage, on attend avec une grande impatience les études consacrées à Frank Miller ou encore Warren Ellis.

Que faut-il en retenir ?

  • Un magnifique livre-objet
  • Un ensemble d'articles passionnants
  • La découverte de certaines œuvres méconnues
  • Les Interviews d'Alan Moore

Que faut-il oublier ?

  • La Voix du Feu ?
  • Quelques articles plus faibles

Acheter Alan Moore en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Alan Moore sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+